Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » USA : après les arômes, certains États s’en prennent à la nicotine synthétique

USA : après les arômes, certains États s’en prennent à la nicotine synthétique

Mis à jour le 14/09/2022 à 14h33
    Annonce

En attendant de savoir si la FDA pourra interdire la nicotine synthétique, certains États décident de la bannir de leur propre chef.

La cigarette électronique encore ciblée par le législateur

Un homme en train de vapoterOn le sait, depuis la mise en place des PMTA, les fabricants de vape tentent de se servir du moindre petit vide juridique afin de continuer la vente de leurs produits aux États-Unis. L’un d’eux, de loin le plus utilisé jusqu’à présent, est le remplacement de la nicotine par de la nicotine synthétique. Ne provenant pas de feuilles de tabac puisque celle-ci est entièrement fabriquée en laboratoire, elle échappe ainsi au contrôle de la FDA et laisse alors libre l’industrie de la vape de toute répression de l’organisme de santé. Une méthode encore utilisée actuellement, même si le législateur a lancé il y a peu, une première tentative de réglementation

En attendant de savoir si la FDA sera autorisée à réglementer la nicotine synthétique, certains États ont décidé d’agir localement. C’est le cas de la Géorgie, du Maryland et du Mississippi, qui ont récemment introduit des projets de loi qui interdiraient l’utilisation de cette substance. 

Un procédé que certains avaient déjà mis en place à l’époque d’EVALI, en interdisant les arômes dans la vape, lorsque ces deniers étaient pourtant toujours légaux au niveau fédéral. 

Le reste de l’actualité aux USA

Juul : la société peut-elle éviter un dépôt de bilan...

  • Publié le 14/11/2022

Une nouvelle rentrée d’argent devrait lui permettre de rester en activité le temps que la justice étudie sa récente plainte déposée contre la FDA.

Juul : le célèbre fabricant de pods porte plainte contre...

Un pod Juul

  • Publié le 26/09/2022

Pour lui, le refus d’autorisation de ses produits aux USA est le fruit de pressions politiques et non d’une analyse scientifique objective.

Juul : 438,5 millions de dollars d’amende pour sa promotion...

  • Publié le 7/09/2022

Le fabricant a accepté l’amende et la mise en place de fortes restrictions de marketing et de distribution pour ses produits.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.