Vous êtes ici : Vaping Post » Humour » Sauvez des vies et votre été, apprenez à faire du pop corn

Sauvez des vies et votre été, apprenez à faire du pop corn

    Annonce

Où l’auteur de l’article du vendredi, après avoir songé brièvement à une reconversion professionnelle, puis y avoir renoncé pour des raisons bassement vénale, déclare une fois encore son amour des Jeux Olympiques et dévoile en exclusivité sa recette du pop corn.

Au service de sa Majesté

Chers amis, il est temps de vous dire au revoir. En effet, j’ai décidé de répondre à une offre d’emploi. Et pas n’importe laquelle.

Elle promet « un service extraordinaire dans un environnement incroyable », des « résultats exceptionnels » et « d’acquérir de nouvelles compétences ». Vous en conviendrez, n’importe qui ne peut pas se permettre de telles promesses. Justement, cette annonce-ci n’est pas passée par n’importe qui : Sa Majesté le Roi Charles d’Angleterre en personne recherche un nouveau gouvernant pour sa demeure de Holyrood en Écosse.

Nul doute que cette prestigieuse carrière permettra, en sus d’entretenir mon entregent, de m’élever dans l’échelle sociale et d’acquérir ces notions de maintien et d’élégance toute britannique qui…

« C’est un poste d’homme ou de femme de ménage.

– Tiens, bonjour, Maîtresse Sévère, vous ici ? Quelle joie. Pardon, vous disiez ?

– Je disais que ce qu’il faut comprendre, c’est que le Roi cherche une femme de ménage. Ou un homme de ménage. Quatorze euros de l’heure. C’est le SMIC écossais.

– Ah… Et bien, Maîtresse Sévère, merci pour la douche froide, hein…

– Aaaaaah, les douches froides, tellement de potentiel ! ».

Notez, suivre cette affaire risque d’être un peu amusant. Un peu comme un feuilleton comique, mais qui pour le coup serait vraiment drôle. Il y a un indispensable pour que ces moments soient parfaits : du pop corn.

Eloge du pop corn (en prose)

D’ailleurs, le saviez vous ? Contrairement à ce qu’on pense habituellement, se goinfrer de pop corn ne fait pas grossir. Pardon, j’ouvre cette parenthèse qui me semble importante : non, le pop corn ne fait pas grossir. C’est le gras et le sucre que vous mettez avec qui sont problématiques.

Faites votre pop corn au micro-ondes sans matières grasses, ajoutez y des épices, par exemple du cumin, et voilà. Vous allez même dépenser plus de calories pour le digérer qu’il ne vous en apportera. Si vous ne mangez que du pop corn pendant des semaines, vous allez perdre du poids. Et mourir, mais bon, vous serez un mort très svelte, c’est quand même chouette. 

Oui, votre serviteur est devenu un véritable spécialiste du pop corn. Il faut dire que, cette année, il va en falloir beaucoup, au vu de l’actualité de ces prochains mois. Surtout quand les compétiteurs olympiques vont nager dans la Seine.

Récemment, les organisateurs des J.O ont demandé à des pontes de l’académie de médecine de leur donner leurs conclusions sur les eaux de la Seine et la possibilité d’y nager en s’appuyant sur des prélèvements. Les médecins ont répondu, je reformule avec mes mots à moi, que les niveaux de concentration en hydrocarbures, mercure, plomb, dioxines, arsenic, cadmium, radioactivité, pesticides, bactéries et algues toxiques étaient jugés à des niveaux acceptables, et qu’ils avaient hâte que les jeux commencent.

Ce à quoi les organisateurs ont répondu : « Oh, ça va, ça passe ».

Patate à l’eau sur canapé

Parce que oui, bon, ça passe, on peut bien se permettre une petite marge de tolérance eu égard à l’importance de l’évènement. On parle quand même de trois milliards de gens qui vont regarder les Jeux Olympiques à la télé en se bâfrant de pop corn plein de sucre et de gras parce qu’ils n’auront pas lu cet article.

Faites quelques choses pour eux, partagez cet article en masse. Luttez contre le cholestérol grâce au Vaping Post. 

Et puis j’ai réalisé quelque chose, alors que j’écoutais discrètement les grains éclater et que je me demandais si ce serait pas sympa d’essayer avec du curry, et vous allez voir, ce cheminement de pensée n’a absolument rien à voir avec ce qui va suivre : donc, si j’ai bien tout compris, faire nager des athlètes de haut niveau et en parfaite santé dans la Seine au risque de maladies de peau et d’intoxications graves, pas de soucis, mais permettre aux gens de vapoter peinard pour arrêter de fumer, non, trop risqué ?

Je ne sais pas vous, mais le prochain que j’entendrais tenir un discours sur le thème « il faut brider la vape, parce qu’il se peut qu’éventuellement un jour on découvre un problème de santé qui pourrait lui être attribué, malgré l’absence de toxiques dans les liquides et les émissions, en cherchant bien et avec beaucoup de patience », je le traîne sur les quais de Seine et je lui répond : « allez, vas-y, fais la planche, on te regarde ».