Vous êtes ici : Vaping Post » Humour » Retourne coiler ton déambulateur, ou : la complainte des vieux vapoteurs

Retourne coiler ton déambulateur, ou : la complainte des vieux vapoteurs

    Annonce

Le profil type du vapoteur qui utilise les reconstructibles est le suivant : il est encore relativement jeune, il arrêté la cigarette et a perçu les bénéfices pour sa santé, il est motivé et il aime ça. Mais, éternel rabat-joie, je ne peux m’empêcher d’ajouter : et dans quarante ans, il fera moins le malin.

Retour vers ton futur

Comment voyez-vous votre futur ? Je suis certain que vous vous voyez plein de pognon couler des jours heureux au soleil loin de tous ces gens qui vous ennuient. Bonne nouvelle, vous aurez raison sur un point : vous attendrez effectivement la mort tout seul.

Comment ça, l’article du vendredi est censé être drôle ? Ben oui, il l’est, en tout cas, moi, je rigole bien. Évidemment, il faut être réceptif à l’humour noir, sinon, vous allez passer un mauvais moment. D’ailleurs, si vous avez une petite tendance à la déprime, je vous conseille de vous arrêter là, tant pis, je me rattraperai vendredi prochain, promis. J’essaierai d’y caser des Bisounours et des licornes.

Si vous êtes un dépressif allergique à l’humour noir et que, malgré tout, vous persistez à vouloir lire, à toutes fins utiles, un petit rappel :

 

Bref, où en étions-nous ? Ah, oui, on parlait de vape. Bon, faites un effort d’imagination, je sais que vous êtes jeunes, fringants, mais déjà sous le juvénile enthousiasme percent courbatures, fatigue, calvitie, surdité et ventre proéminent. Ceci exclusivement pour les lecteurs masculins du Vaping Post, bien entendu, nos lectrices sont toujours aussi belles et le temps glisse sur leur peau sans y laisser la moindre ondulation.

Non, je disais ça pour voir l’effet que ça fait d’être sympa, les filles. En vrai, vous aussi vous vieillissez.

Mais où veut-il en venir ?

Donc, vous voilà, dans plus ou moins longtemps, vieux, dans une maison de retraite, avec la vue basse , les doigts gourds, des trous de mémoire, en manque de nicotine, et surtout, très énervé, parce que ça fait deux heures que vous n’arrivez pas à monter ce (ici se trouvait un passage dont le champ lexical n’entre pas dans les normes de tolérances du Vaping Post dont on dira ce qu’on veut, mais certainement pas que c’est un journal impoli) d’atomiseur.

Eh beh ouais : entre la tremblotte de la main qui tient le gabarit et votre cohésion main/oeil qui appartient plus à la légende qu’à un passé proche, le chiffre dont vous avez l’habitude pour coiler votre atomiseur restera identique, sauf qu’il exprimera des heures à la place des minutes. Voire même des jours, si vous vivez assez vieux.

Vous imaginez la scène ? Vous voilà, penché sur la minuscule tablette qui équipe votre chambre, à peine éclairée de la lumière blafarde du jour qui ne va pas tarder à mourir, lui aussi, à fixer un plateau flou sur lequel vous devrez placer un fil flou après l’avoir transformé en résistance, floue elle aussi. Le tout avec la main qui tremble et sans parvenir à vous rappeler combien de tours on fait.

Oubliez les mods mécas, hein : si déjà vous n’arrivez plus à vous souvenir de la résistance par spire de votre fil, la loi de… De machin là, avec un nom Grec. Ou Polonais. A moins que ce ne soit Norvégien ? Enfin, la loi d’femme, un truc du genre, c’est même pas la peine d’y penser.

Le tout sous l’oeil désapprobateur des aides-soignantes qui voudraient vous mettre en pyjama et vous coucher, parce qu’il est déjà 15 H, l’heure de dormir, et en subissant le son de la télé de votre voisin, qui a poussé le volume à fond pour écouter Michel Drucker.
Non, il n’y a pas d’erreur. Dans cinquante ans, il y aura encore Michel Drucker à la télévision. Tout est résumé en une simple phrase “Un jour, Michel Drucker prendra sa retraite, mais pas de suite, on a encore un peu le temps” (Louis XIV).

Attendez, n’avalez pas de suite votre boîte d’antidépresseurs, j’ai pas fini.

Le goût des autres (ou : le cannibalisme, c’est pas pour vous)

Bref, vous êtes trop décrépit pour construire une résistances. Mais avec quoi vous les construisez, vos résistances ? Avec du matériel ? Acheté ou ? De votre temps, on allait au magasin, ou on commandait sur internet, mais mon pauvre vieux, dans cinquante ans, internet, ce sera mort, remplacé par un autre truc dont les vieux n’arriveront pas à se servir. Et vous serez vieux, j’aime à vous le rappeler. Aller au shop de vape alors que vous mettez déjà deux heures à aller jusqu’à la sortie, ne rêvez pas non plus.

Bref, il va falloir le demander à un tiers.

Là, vous pourrez demander aux aides-soignantes. A leur tour, elles demanderont à l’infirmière. Celle-ci demandera au médecin référent. Celui-ci expliquera que la vape, d’une manière générale, ce n’est pas conseillé, parce qu’on ne sait pas trop comment c’est fait ni ce qu’il y a dedans et qu’on n’a pas assez de recul sur du long terme. Certaines choses ne changeront jamais.

Donc, au bout de deux semaines, les aides-soignantes vous apporteront une ordonnance de patchs à la nicotine, mais pas trop dosé, parce que c’est un excitant et qu’à votre âge, ce n’est pas raisonnable.

Vous pourrez aussi demander à votre famille. Dans ce cas, préparez-vous à un long discours sur le fait qu’à votre âge, ce n’est pas raisonnable, et qu’il faut songer à arrêter, parce que la vape, patati, patata, faites attention à votre santé pour rester avec eux le plus longtemps possible. Alors que vous, vous n’auriez rien contre le fait de claquer sur place, juste pour ne plus les entendre.

Bon, vous aurez peut-être un petit-fils ou une petite fille plus coopératif que la moyenne, qui aime son papy ou sa mamie et qui est prêt(e) à accéder à tous les caprices du vieux, c’est vous, ça, hein. Le souci, avec ce rejeton gentil, c’est que c’est souvent le moins bien pourvu intellectuellement de la famille. Brave, hein, mais passer des heures à lui expliquer comment ça s’écrit twisted kanthal et lui faire comprendre que non, si il n’y a pas de 0,50 mm, c’est pas la peine de vous prendre du 0,26 à la place parce que “c’est du fil résistif aussi après tout”, ça va vite vous lasser.

La vieillesse est un naufrage et la vape sera votre Titanic

C’est à peu près tout ce qu’il y a à dire sur le sujet, non ? Quand vous partirez en maison de retraite, un conseil : achetez un très très bon atomiseur à résistances pré-construites et un stock de coils de rechange, ou envisagez d’arrêter la vape.

L’immense avantage, c’est que vous pourrez revendre votre collection de mods et d’atomiseurs pour payer la maison de retraite. Ca devrait couvrir une journée, peut-être deux. A moins que d’ici là, quelqu’un invente le métier de réparateur de coils pour personnes âgées. On en aura bien besoin. 

Sur ce, après vous avoir bien distrait, il me reste à vous souhaiter un bon week end, les jeunes. 

Cet article d’humour n’engage que le point de vue de son auteur et la rédaction du Vaping Post vieillis à vue d’oeil tous les vendredis.

Annonce