Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » Premier avis sur la cigarette électronique fabriquée par Reynolds, le géant du tabac américain

Premier avis sur la cigarette électronique fabriquée par Reynolds, le géant du tabac américain

    Annonce
Le géant du tabac R. J. Reynolds semble accélérer la commercialisation de son modèle d'e-cigarette "Vuse".

Le géant du tabac R. J. Reynolds semble accélérer la commercialisation de son modèle d’e-cigarette “Vuse”.

Comme annoncé il y a quelques temps, R. J. Reynolds (Camel, Winston …) a déjà démarré des tests commerciaux dans des petites boutiques des Etats-Unis afin d’évaluer le potentiel commercial de sa marque de cigarettes électroniques “Vuse”. Il semblerait que le produit commence à être un peu plus accessible dans le pays et l’internet nous rapporte déjà les premiers retours.

C’est un vapoteur et internaute (), membre du groupe Vaping Colorado, qui a posté récemment sur Google+ une photo accompagnée de ses premières impressions sur le produit. Le verdict ne s’est pas fait attendre : Danny trouve que l’ecig produit très peu de vapeur et qu’elle a le goût des plus mauvaises marques de cigarettes électroniques grand public. Selon lui l’ecig a un “énorme goût de brûlé en gorge” et une vapeur presque inexistante.

L’arrivée des géants du tabac sur le marché de la cigarette électronique n’étant pas très bien accueillie par une grande majorité des vapoteurs, on pouvait s’attendre à une certaine réticence naturelle chez les premières personnes averties qui ont testé ce type de produit. Le vapoteur confirmé s’étant débarrassé des cigarettes “tueuses”, il est compréhensible qu’il ne souhaite pas se fournir chez le même fabricant, en partie à l’origine de son calvaire.

Danny souligne dans son post que le kit est vendu avec une cartouche pré remplie, supposée remplacer un paquet de cigarettes. L’idée initiale de Danny était de vapoter la cartouche entièrement afin de donner son avis complet sur le produit, mais pense qu’il n’en sera pas capable, faute de courage pour vapoter cette ecig, qui selon lui reste de très basse qualité.

Notre vapoteur américain se demande enfin quel pourrait être le ressenti d’un fumeur face à un tel manque de qualité. En ce qui le concerne sa propre conclusion, elle reste extrêmement négative.

Le fumeur lambda se fera-t-il berné par ces mastodontes qui tentent de rejoindre la course avec des produits de mauvaise qualité mais poussés par de gros budgets ? Finiront-ils par être aussi performants que Joyetech ou Kanger ?

Avant toute chose je me demande comment faire confiance à un vendeur de cigarettes qui prétend participer à la réduction des risques pour le fumeur  …

Affaire à suivre.

Review Author:Review Date: