Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » Coronavirus : la cigarette électronique, modèle de civisme !

Coronavirus : la cigarette électronique, modèle de civisme !

    Annonce

Les raisons de se réjouir sont peu nombreuses en ces temps troublés, raison de plus pour ne pas les laisser s’échapper. Et surtout de signaler le comportement exemplaire, responsable et solidaire, de professionnels de la vape, que ce soit des shops ou des fabricants d’e-liquide. Coup de chapeau.

Bravo les boutiques

Premier satisfecit à décerner aux boutiques de vape, du moins la majorité de celles qui se sont exprimées sur les réseaux sociaux.

En effet, alors que le ministre de la Santé a annoncé le mercredi 18 mars que les boutiques de vape intégraient la liste des commerces autorisés à ouvrir, les professionnels ne se sont pas précipités.

Au contraire, sur les réseaux sociaux, on a pu voir fleurir des annonces de mise en place de drive, de commandes à distance, de consignes de sécurité. Les responsables de boutiques de vape ont privilégié la sécurité de leurs employés et de leurs clients à toute autre considération.

On n’a vu aucune boutique de vape se réjouir du malheur des autres, ni aucune boutique de vape essayer de tirer un bénéfice sordide de la situation des plus faibles.

Bravo les fabricants d’e-liquide

Le French Liquide, The Fuu et Revolute se sont lancés dans la fabrication de gel hydroalcoolique. Mais pas pour surfer sur la vague : dans un esprit civique. Les trois fabricants ont en effet décidé d’utiliser leurs chaînes de fabrication d’e-liquide pour fabriquer du gel désinfectant.

Le French Liquide en vend au particulier au tarif fixé par le ministère. The Fuu a fait le choix de distribuer son gel aux professionnels qui en ont besoin, de même que Revolute.

Kapalina a de son côté fait le choix de donner gratuitement 10 000 fioles vides de 30 ml avec pipettes aux pharmacies, ainsi que de la glycérine végétale de catégorie UPS (pharmaceutique) pour que les officines puissent préparer du gel hydroalcoolique pour leurs clients.

La société assurera en outre la livraison gratuitement aux pharmaciens qui leur feront la demande.

Utilité publique et civisme

En plus de la reconnaissance de la vape, tacite mais essentielle, en tant que produit utile pour la santé publique, en autorisant l’ouverture des boutiques en période de confinement, la profession aura-t-elle une médaille du civisme ?

Sans doute pas, et il faut s’attendre, après la crise, à une tentative des antivape, pour ramener la situation à celle qu’elle était « avant ».

Mais après l’huile de vitamine E, les déclarations choc de l’OMS, et maintenant cette crise, le fait que les entreprises de la vape se comportent comme des professionnels responsables et des citoyens solidaires donnera peut-être plus tard un motif de récompense, mais confère dès maintenant des raisons d’être fiers.

Alors juste : bravo la vape.

Vous aussi vous faites quelque chose ? Dîtes-le nous. Pas pour vous faire mousser ou pour faire de la publicité, mais juste pour partager votre expérience, montrer qu’il est possible d’agir en responsabilité, donner de l’espoir et de la motivation. 

Annonce

Les commentaires sont fermés.