Vous êtes ici : Vaping Post » La boîte à questions » Les questions de santé » Peut-on arrêter de fumer avec des trucs de grand-mère ?

Peut-on arrêter de fumer avec des trucs de grand-mère ?

Mis à jour le 21/12/2023 à 14h52
    Annonce
  • Calumette
  • le petit vapoteur
  • Pulp
  • Vaporesso
  • Innokin

Arrêter de fumer grâce aux plantes et autres astuces de grand-mère est-il possible ? Si l’on en croit la science, rien n’est moins sûr.

Les trucs de grand-mère pour arrêter de fumer fonctionnent-ils ?

Poivre noir ou valériane sont souvent cités comme des méthodes naturelles pour arrêter de fumer. Pourtant, si l’on en croit les études scientifiques à ce sujet, leur efficacité n’est absolument pas prouvée. Contrairement à d’autres méthodes telles que la cigarette électronique, considérée comme 2 fois plus efficace que les patchs de nicotine et autres gommes à mâcher.

Femme à l'air suspicieux tenant une cigarette de tabac

Arrêter de fumer est déjà compliqué. Autant mettre toutes les chances de son côté lorsqu’on souhaite essayer.

Science contre fantaisie

Les raisons d’arrêter de fumer sont nombreuses. Avec plus de 8 millions de décès chaque année dans le monde, imputables au tabagisme, les cigarettes restent la première cause de mortalité évitable sur Terre. Outre les nombreux dangers du tabagisme pour la santé, arrêter de fumer peut aussi représenter un moyen de faire de grosses économies. À plus de 10 € le paquet au moment de la rédaction de cet article, le calcul est vite fait. 

Mais comment arrêter de fumer ? Toutes les méthodes se valent-elles ? Peut-on réellement arrêter de fumer avec des « trucs de grand-mère » ? Existe-t-il une formule magique pour arrêter de fumer ? Quelques éléments de réponse dans cet article. 

De nombreuses méthodes « de grand-mère » se montrent inefficaces ou inutiles

Comme tous les secteurs, celui du sevrage tabagique est devenu un véritable marché. Chacun y va de sa petite méthode soi-disant plus efficace que les autres pour arrêter de fumer. Malheureusement, parmi ces astuces, bon nombre d’entre elles se révèlent être, au mieux, peu ou pas efficace, et au pire, de véritables arnaques

Les trucs dits « de grand-mère » utilisent généralement des plantes censées aider à arrêter de fumer. On peut lire ici et là que la valériane, par exemple, grâce à son effet antistress, peut permettre de réduire les symptômes de sevrage. Si le stress fait en effet partie des gênes occasionnées par l’arrêt du tabac, il est important de noter que la plante elle-même n’aide absolument pas à arrêter de fumer. Elle ne fait que réduire l’un des symptômes du sevrage tabagique, pour peu que votre corps soit réactif à cette plante, ce qui n’est pas le cas de tout le monde. 

Fleur de valériane faisant partie des méthodes de grand-mère pour arrêter de fumer

La Valériane fait partie de ces méthodes « de grand-mère » pour arrêter de fumer dont l’efficacité est très limitée.

Les huiles essentielles sont également citées comme moyen d’arrêter de fumer. Les huiles essentielles de poivre noir ou encore de pruche aideraient ainsi à couper les envies de fumer. Certains adeptes de ces méthodes n’hésitent d’ailleurs pas à expliquer que la science a déjà prouvé leurs dires.

L’efficacité du poivre noir pour le sevrage tabagique, par exemple, a bel et bien fait l’objet de recherches scientifiques. Mais lorsqu’on se penche en détail sur ces études, on se rend compte que celles-ci ont été conduites sur un nombre tellement limité de participants qu’il semble difficile de leur faire confiance. L’étude la plus citée sur le sujet a été réalisée en 1994 par Jed E.Roseab et Frederique M.Behmab1 et publiée dans la revue Drug and Alcohol Dependance. Citée près de 150 fois depuis sa parution, elle avait été réalisée auprès de… 48 personnes. 

Certaines méthodes ont fait leurs preuves

Vous l’aurez compris, les méthodes non traditionnelles pour arrêter de fumer, comme les remèdes de grand-mère, n’ont qu’une efficacité très limitée, voire inexistante. Ainsi, faire confiance aux plantes, ou pire, à une mixture à base de bicarbonate de soude pour arrêter de fumer, paraît plus que hasardeux. 

Pour mettre toutes les chances de son côté lorsqu’on souhaite se sevrer du tabac, mieux vaut se diriger vers des outils scientifiquement éprouvés. C’est par exemple le cas de la cigarette électronique qui, après relecture de plus de 80 études par des spécialistes de l’organisation Cochrane, a été déclarée comme étant près de 2 fois plus efficace 2 pour arrêter de fumer que les substituts nicotiniques tels que les patchs ou les gommes à mâcher. 

À vous de voir si vous préférez vous diriger vers des méthodes ayant fait leurs preuves, ou des astuces dont l’efficacité dépend plus de l’état d’esprit du fumeur que d’un véritable effet sur le corps.


1Rose JE, Behm FM. Inhalation of vapor from black pepper extract reduces smoking
withdrawal symptoms. Drug Alcohol Depend. 1994; 34: 225-229. https://doi.org/10.1016/0376-8716(94)90160-0

2Hartmann-Boyce J, McRobbie H, Lindson N, Bullen C, Begh R, Theodoulou A, Notley C, Rigotti NA, Turner T, Butler AR, Hajek P. Electronic cigarettes for smoking cessation. Cochrane Database of Systematic Reviews 2020, Issue 10. Art. No.: CD010216. DOI: 10.1002/14651858.CD010216.pub4.

Les commentaires sont fermés.