Vous êtes ici : Vaping Post » Tabagisme » L’OMS s’indigne d’un communiqué de Philip Morris

L’OMS s’indigne d’un communiqué de Philip Morris

    Annonce

Dans un communiqué, PMI a fait part de son souhait de renommer la Journée mondiale sans tabac. Une manoeuvre supplémentaire afin de faire de la publicité pour ses « produits mortels » selon l’OMS.

Un cigarettier à l’audace sans limite

Il y a quelques jours, le cigarettier Philip Morris International publiait sur son site internet un communiqué appelant à modifier le nom de la Journée mondiale sans tabac, pour le remplacer par « journée mondiale sans fumer ». Un appel auquel l’OMS a vivement réagi en accusant le cigarettier de tenter par ce biais de « promouvoir ses produits mortels ».

Tout démarre le 29 mai, quelques jours avant le lancement officiel de la Journée mondiale sans tabac, lorsque PMI publie sur son site un communiqué baptisé « World No Tobacco Day Should Be World No Smoking Day », ou dans la langue de Molière, « la journée mondiale sans tabac devrait s’appeler journée mondiale sans fumer ».

Dans son texte, qu’il considère comme un « appel audacieux », le fabricant de cigarettes incite la communauté de santé mondiale à laisser de côté les « différences idéologiques » afin d’utiliser plutôt « la science et l’innovation pour améliorer la santé publique plus rapidement ».

PMI y explique ainsi que « malgré les risques bien connus pour la santé associés au tabagisme, de nombreuses personnes continuent de fumer et continueront de le faire dans un proche avenir ». Partant de ce principe, il rappelle que ses « produits sans fumée contiennent de la nicotine et ne sont pas sans risque », mais que la science démontre qu’ils sont « un meilleur choix que de continuer à fumer ».

Pour le fabricant de Chesterfield, « les vieilles luttes idéologiques confondent les fumeurs et ceux qui s’en soucient », ce qui ne ferait que « mal orienter la conversation ».

L’OMS tombe des nues

Dès la publication de ce communiqué, les réactions ne se sont pas faites attendre, et tout particulièrement du côté de l’Organisation mondiale pour la santé.

Atterrée par les propos tenus par le cigarettier, l’OMS a ainsi répondu dans la foulée, par le biais de Vinayak Prasad, chef de l’Initiative Sans Tabac de l’organisme, en expliquant considérer la campagne de PMI comme « rien de plus qu’une tentative cynique par cette société de promouvoir ses produits mortels ». L’homme ajoutant qu’ « affirmer que ces produits aident à arrêter de fumer n’est pas vérifié ».

Pour Michel Legendre de l’ONG Corporate Accountability, ce communiqué représente « la dernière tentative en date de PMI pour s’infiltrer dans le secteur de la santé publique sous de faux prétextes ». Pour le directeur associé de campagne, les agissements de l’industriel du tabac sont « un manque de respect à l’égard des millions de personnes qui sont mortes ou vont mourir à cause des produits de PMI ».

Philip Morris ne cessera donc jamais de nous surprendre. Après la refonte complète de son site internet afin d’appeler le monde à « défumer », ou son appel lancé aux gouvernements de la planète afin de collaborer dans le but de réduire le tabagisme, voilà que le fabricant de cigarettes cherche aujourd’hui à se faire une place au sein de la Journée mondiale sans tabac. Journée durant laquelle plus de 2 milliards de ses cigarettes auront été vendues dans le monde.

Pendant ce temps, à l’autre bout du monde, PMI continuerait de faire la promotion de ses cigarettes auprès de jeunes enfants.

La folle actu de Philip Morris

Dossier : quand Big Tobacco s’attaque aux jeunes

  • Publié le 28/05/2019

Il y a quelques semaines, nous vous proposions une immersion au coeur de l’univers des cigarettiers (cf. voir article en bas de page), et plus particulièrement dans le monde obscur …

Promotion de l’iQos auprès des jeunes, boulette pour PMI

  • Publié le 21/05/2019

Reuters a signalé une influenceuse faisant de la publicité pour l’iQos alors qu’elle était sous l’âge édicté par PMI.

La FDA autorise la vente de l’IQOS sur le sol américain

  • Publié le 1/05/2019

Une commercialisation autorisée, mais la FDA reste prudente C’est un long processus qui vient de s’achever. Hier, mardi 30 avril 2019, la FDA a officiellement annoncé qu’elle autorisait Philip Morris …

Annonce