Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Brunhilde RTA – Vapefly

Test : Brunhilde RTA – Vapefly

  • Par , le 3/06/2019 à 16h00
    Annonce

Le Brunhilde RTA est le dernier atomiseur de la marque Vapefly, réalisé en collaboration avec l’équipe German 103. Il est imposant et particulier, mais offre une excellente vape et se révèle convaincant à l’usage.

Un atomiseur de taille !

1

Avec ses 65,5 mm de hauteur et sa contenance de 8 ml, le Brunhilde ne passe pas inaperçu. Loin d’être discret, il permet néanmoins d’obtenir un réel confort pour les montages exotiques.

Plus les montages sont adaptés à une vape puissante et aérienne, plus le Brunhilde démontre qu’il est capable de surprendre. Les saveurs sont excellentes au-dessus de 50 W et proches d’un très bon dripper. Le seul inconvénient est de faire une croix sur le format compact d’un dripper.

Caractéristiques techniques

Diamètre25 mm
Hauteur65,5 mm
Contenance8 ml
Poids82 g
RemplissageSur le côté
Type de montageDouble coil
Plateau de montageVelocity
Plage d'utilisation60-150 W
Arrivée d'airDouble
Drip Tip810
MatériauxAcier et résine (drip tip)

Le coffret comprend :

  • Réservoir de rechange
  • Pièces de rechange
  • Résistances
  • Drip tip
  • Outil
  • Mode d'emploi

Deux air flows différents

7

Le Brunhilde est un atomiseur très aérien. Afin de convenir à de gros montages, il dispose de deux air flows. Le premier en forme de nid d’abeille est placé sur les côtés de chaque résistance.

2

Le deuxième est une arrivée d’air supplémentaire à ne pas confondre avec le trou de remplissage qui se situe à l’opposé et qui est beaucoup plus petit.

Ces deux systèmes d’air flow rendent le Brunhilde polyvalent et permettent de l’adapter à une multitude de montages.

12

Il faut être prudent avec ce trou de remplissage qui n’accepte pas les gros formats de bouteilles.  Les bouteilles les plus adaptées sont les unicorn cependant un trou de remplissage plus grand n’aurait pas été du luxe…

Des câbles en acier pour imbiber le coton ?

4

C’est un concept qui est utilisé depuis longtemps en Allemagne et qui est surtout utilisé sur du matériel high end. Cependant Vapefly et l’équipe German 103 ont décidé de le produire massivement à un prix abordable.

13

Le principe est simple : les tiges en acier remplacent une partie du coton. Le Brunhilde ressemble donc à un RDTA puisque les tiges en acier sont positionnées dans la cuve.

La cuve est présente sous le plateau de montage et le coton se positionne sur chaque tige en acier. Sur un RDTA, il aurait fallu faire descendre le coton dans la cuve ce qui n’est pas nécessaire grâce à ce concept, mais le principe reste identique. L’aspiration aide à faire remonter le liquide et ça fonctionne très bien voire mieux que le coton.

Plateau de montage Velocity

9

C’est ici que la marque surprend, par le choix d’un plateau de montage Velocity. Ce plateau de montage est certes très simple à utiliser, mais c’est un plateau de montage qui date.

10

Il prend beaucoup de place mais permet d’utiliser de nombreux types de montages. Cependant, le Brunhilde est principalement destiné aux gros montages, ce qui rend ce choix contestable.

RTA ou RDTA ?

14

Le Brunhilde est conçu de la même façon qu’un RDTA. Le plateau de montage se situe sur la partie supérieure et le réservoir se situe sur la partie inférieure. Sur sa conception, le Brunhilde fonctionne donc exactement comme un RDTA.

En résumé

On aime

  • La restitution des saveurs
  • La polyvalence avec ses air flows
  • Sa contenance de 8 ml
  • L'absorption rapide grâce aux tiges en acier
  • Pas de fuites avec un bon cotonnage

On n’aime pas

  • Sa taille imposante
  • Son plateau Velocity avec une visserie à contresens

Conclusion

4,1 /5

Le Brunhilde RTA de Vapefly est le premier de sa catégorie à être produit massivement en Chine à prix réduit, alors que jusqu'ici il était réservé à une catégorie high end. Ses performances sont excellentes et son concept fonctionne sans difficulté. Sa taille imposante et son plateau de montage peuvent rebuter plus d'un vapoteur. Cependant, sur les performances, le Brunhilde n'a rien à envier à la concurrence.

Le Brunhilde RTA en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *