Vous êtes ici : Vaping Post » Humour » Le résultat de l’élection américaine n’est pas dans cet article

Le résultat de l’élection américaine n’est pas dans cet article

    Annonce
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Quel jour somme nous ? Le vendredi de l’élection américaine. Vendredi… Article du vendredi… Élection américaine… Tout ça me donne une idée : et si on parlait un peu de vape et de water polo ?

Born in the USA

Honnêtement, je trouve qu’on a beaucoup exagéré cette impression de désordre autour de l’élection américaine. Les projecteurs des médias ont focalisé sur une vague histoire de comptage de bulletins entre deux candidats, mais à part ça, tout s’est très bien déroulé.

La preuve : quelque heures après la clôture du scrutin, Kenny West… Kennie… Kaynie… Keynie ? Bref, le mari de Kim Kardashian a reconnu sa défaite. Bon, il faut être tout à fait honnête en disant que, pour lui, le comptage des bulletins a été relativement rapide.

Mais c’est vrai que cette affaire d’élection américaine est assez exceptionnelle dans l’histoire du pays. A l’exception de celles de 1796, 1800, 1804, 1808, 1812, 1816, 1820, 1824, 1828, 1832, 1836, 1840, 1844, 1848, 1852, 1856, 1860, 1864, 1868, 1872, 1876, 1880, 1884, 1888, 1892, 1896, 1900, 1904, 1908, 1912, 1916, 1920, 1924, 1928, 1932, 1936, 1940, 1944, 1948, 1952, 1956, 1960, 1964, 1968, 1972, 1976, 1980, 1984, 1988, 1992, 1996, 2000, 2004, 2008, 2012 et 2016, toutes les élections présidentielles américaines se sont bien déroulées.

Bon, il y a bien eu un ou deux incidents…

Rutherford B. Hayes, il a été président des USA de 1877 à 1881. Et ne vous inquiétez pas si son nom ne vous dit rien, tout le monde l’a oublié.

Tenez, la victoire de Rutherford B. Hayes sur Samuel Tilden fut considérée comme la campagne la plus infâme jamais menée de part et d’autre pour une élection américaine. Oui, oui, même Trump VS Biden, c’était du petit lait en comparaison.

Tellement infâme que l’investiture du Président dut se dérouler en catimini dans le salon rouge de la Maison Blanche plutôt qu’au Congrès, à la demande du président sortant Ulysses Grant, qui craignait des incidents dus aux groupes d’agitateurs qui parcouraient les rues de Washington.

L’opposition démocrate n’accepta jamais la victoire du républicain Hayes, qu’elle surnomma « Rutherfraude ». Tout cela se déroulait en 1876.

Ça me rappelle vaguement quelque chose, mais quoi ?

Heureusement que les USA sont « la plus grande démocratie du monde », sinon, la conception de démocratie aurait pris cher, quand même.

Moi, j’ai une théorie là dessus. Le problème, selon moi, c’est que les États-Unis d’Amérique, c’est beaucoup trop grand pour une démocratie. C’est juste une question d’échelle. Regardez, la République démocratique de Corée du Nord, il n’y a jamais de problèmes.

Et oui, je suis conscient que cet argument ne résiste pas à l’examen plus de deux secondes. Mais Kim Jong-un refuse que vous l’examiniez plus d’une seconde, pour le bien, justement, de la démocratie. Donc, voilà.

Donc, petit pays, la démocratie fonctionne, grand pays, elle ne marche pas. L’Angleterre est un petit pays, on y vape sereinement, l’Europe est un grand gloubiboulga, et les vapoteurs passent leur temps à attendre la prochaine catastrophe.

Pas réfléchir, Kim Jong il a dit.

Bon, je ne sais pas comment finir cet article, aussi vais-je arrêter là et aller refaire ma résistance. Et ne me jetez pas la pierre, hein : de l’autre côté de l’Atlantique, il y a 360 millions d’américains qui ne savent pas comment finir leur élection.

Effectivement, cet article devait parler à l’origine de water polo, mais le projet a été abandonné au dernier moment suite au recomptage des sabots des chevaux dans le Sussex.

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.