Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » Juul : la société peut-elle éviter un dépôt de bilan ?

Juul : la société peut-elle éviter un dépôt de bilan ?

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Une nouvelle rentrée d’argent devrait lui permettre de rester en activité le temps que la justice étudie sa récente plainte déposée contre la FDA.

À deux doigts de la catastrophe

Sans cet argent, Juul déposait le bilan.

Qu’il semble loin, le temps où le fabricant américain de pods, Juul, était valorisé à plus de 10 milliards de dollars. Aujourd’hui, moins de 4 ans après cette valorisation record, l’entreprise qui avait enregistré une progression plus rapide que Facebook, pourrait être sur le point de déposer le bilan. Il faut dire que tout ne s’est pas passé comme prévu. Après avoir lancé un produit ayant permis au fabricant de conquérir plus de 70 % de parts de marché des pods aux USA, le législateur s’est penché sur son cas. L’accusant d’attirer une nouvelle génération de jeunes Américains vers l’addiction à la nicotine, la société a été pointée du doigt par tout un pays. Son crime ? Celui d’avoir conquis le cœur des mineurs qui, au lieu d’essayer de fumer, s’est mis à tenter l’expérience du vapotage. 

Plusieurs milliers de poursuites judiciaires plus tard, de la part de consommateurs, de parents d’élèves, d’associations antitabac et même d’États, Juul souffre. Début octobre, un porte-parole de l’entreprise annonçait que la société poursuivait « le processus de préparation [à un dépôt de bilan] à la fois pour une restructuration et d’autres options stratégiques alors que nous déterminons quelle est la meilleure voie pour notre entreprise ». Une déclaration qui faisait suite à un accord trouvé entre le fabricant de pods et 30 États américains, pour que celui-ci paie une amende de plus de 430 millions de dollars

Juul pourrait cependant ne pas avoir dit son dernier mot. Après sa récente annonce d’une plainte déposée contre la Food and Drug Administration (FDA), qui lui a refusé la possibilité de continuer de vendre ses produits sur le sol américain, le fabricant viendrait d’obtenir une nouvelle injection de fonds qui devrait lui permettre de rester en activité le temps que la justice se prononce sur sa plainte. 

Un investissement bienvenu, mais qui n’empêchera pas l’entreprise de se séparer de 400 employés supplémentaires et de réduire son budget d’exploitation de 40 %.

Juul est toujours debout, mais pour combien de temps encore ?

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.