Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : Drag E60 – Voopoo

Test : Drag E60 – Voopoo

  • Par , le 10/11/2022 à 17h36
    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Le Drag E60 est le petit frère du kit Drag H80 S. D’un format plus compact, il se dote d’une batterie intégrée de 2550 mAh. Son chipset Gen T.T 2.0 est capable de délivrer une puissance maximale de 60 W. Comme son aîné, il est accompagné du clearomiseur PNP POD 2.  

Un kit compact de grande autonomie qui manque de saveurs

Le Drag E60 est compact et parfaitement réalisé. Sa batterie intégrée de 2550 mAh offre une confortable autonomie, surtout s’il est utilisé avec la résistance PNP TW30. La connectique de la box est propriétaire. Le clearomiseur PnP Pod II, d’une confortable contenance de 4,5 ml, peut recevoir l’ensemble des résistance PnP de Voopoo. Sa simplicité d’utilisation en fait le parfait allié des primo vapoteurs. La seule ombre au tableau est son cruel manque de saveurs. 

Caractéristiques techniques

Dimensions du mod69 x 46 x 25 mm
Poids du mod127 g
Format d'accusbatterie intégrée de 2550 mAh
ChargeUSB-C
Puissance maximale60
Diamètre max. de l'atomiseur
Modes disponiblesWatts, Automatique
Dimensions du clearomiseur22 x 35 mm
Poids du clearomiseur8.43 g
Capacité du clearomiseur4.5 ml
Plages d'utilisationSelon la résistance
Remplissagepar le haut

Le coffret comprend :

  • Mod
  • Clearomiseur
  • Pièces de rechange
  • Cordon USB
  • Résistances
  • Mode d'emploi

2550 mAh sous le capot

Déclinée en six coloris différents, la box est réalisée en alliage de zinc, d’aluminium et de cuir. La partie supérieure permet d’accueillir le clearomiseur. Un anneau métallique assure le maintien de ce dernier grâce aux trois puissants aimants placés sous le réservoir. La connectique est propriétaire. La liaison électrique est assurée par deux picots montés sur ressort. 

Sous le clearomiseur, deux fenêtres placées en opposition assurent l’apport d’air. Le réglage s’effectue en faisant tourner le réservoir sur lui-même. Ce réglage est très polyvalent et permet de passer d’une vape très restrictive à aérienne. 

À l’avant de la box, on trouve le bouton de déclenchement. Bordée d’un discret liseré argent, sa forme légèrement concave le rend particulièrement agréable à l’utilisation. Son cliquetis est sourd, gage de qualité. L’écran est de type TFT couleur.  Parfaitement lisible, même en plein soleil. Son niveau de contraste n’est malheureusement pas réglable. Sous ce dernier sont placés les deux boutons de réglage. Une prise USB-C termine la face de la box. Cette dernière assure le rechargement de la batterie intégrée (5 V 2 A max). L’ensemble est harmonieux. 

L’arrière de la box est habillé de cuir. La pose est particulièrement soignée, les piqûres sont parfaites. Des inserts métalliques, rappelant le nom du kit, finissent parfaitement le dessin de la box. On note juste l’absence de trous de dégazage.

Le chipset Gen TT 2.0

L’allumage de la box se fait par cinq pressions sur le bouton de déclenchement. Une pression simultanée sur ce dernier et le bouton “+” la verrouille sans l’éteindre complètement. L’affichage de l’écran est clair et très lisible. On trouve, d’un coup d’œil, toutes les informations indispensables : niveau de batterie, mode de vape, puissance réglée, valeur de la résistance, tension délivrée ainsi qu’un compteur de bouffées. Afin de simplifier au maximum son utilisation, Voopoo a été à l’essentiel sur ses fonctionnalités.  Trois modes d’utilisation sont possibles.

Un appui sur le bouton “+” et “-” permet d’accéder aux menus. On navigue ensuite dans les sous-menus grâce au bouton “+” et “-” et on valide le choix par le bouton de déclenchement. 

L’option mode permet de choisir entre trois types de vape :

Smart : le chipset règle automatiquement la puissance optimale en fonction de la résistance installée. Il est néanmoins possible de la modifier en fonction de son goût personnel. 

RBA : laisse le choix à l’utilisateur de définir sa puissance.

ECO : diminue la luminosité de l’écran pour économiser de la batterie.

Quel que soit le mode utilisé en dessous de 40 % de batterie, la box propose de passer  en mode ECO. 

L’option PUFF RESET remet le compteur de bouffées à zéro.

L’option ABOUT DEVICE donne les informations sur la version du chipset.

À l’utilisation le chipset est simple, agréable et très réactif. Le mode ECO est judicieux et très efficace. Il permet d’économiser de précieux mAh entre deux rechargements.  

Le clearomiseur PnP POD II

Le nouveau réservoir de Voopoo entièrement réalisé en plastique offre une contenance de 4,5 ml. Son maintien à la box est assuré par trois puissants aimants. Le remplissage du clearomiseur s’effectue par le haut. Il suffit de retirer l’embout buccal en le faisant tourner d’un quart de tour.  Une fois retiré, il laisse apparaître deux trous de remplissage. De par leur petite taille, l’utilisation d’embouts larges de flacon d’e-liquide s’avère impossible. Une large membrane en caoutchouc assure une parfaite étanchéité.

La résistance s’insère dans son logement par une simple pression. L’étanchéité est parfaite, nous n’avons pas constaté de fuite, ni même de suintement. 

Deux résistances sont fournies dans le kit. La PnP-TW 30 utilisable entre 28 et 36 W et la PnP-TW 20 qui a une plage d’utilisation de 40 à 55 W. L’ensemble des résistances de la gamme PnP est également utilisable dans le PnP POD II à l’exception de la  PnP-TW 15, sa plage d’utilisation étant supérieure à la puissance maximale de la box.

À l’utilisation, quelle que soit la résistance utilisée, la restitution des saveurs n’est pas à la hauteur du niveau de finition de la box. La vapeur manque de densité. Les saveurs manquent de relief et sont fades. Avec son autonomie de 2550 mAh, la résistance PnP-TW30 offre de longues heures de vapotages sans rechargement. Ce temps sera forcément écourté avec la PnP-TW 20, même en utilisant le mode ECO.

Le kit Drag E60, comme son aîné le Drag H80 S, est bien réalisé, mais le manque de performance des résistances dans le pod tank ne favorise pas l’ensemble. C’est bien dommage !

En résumé

On aime

  • Qualité de fabrication
  • Ecran clair et lisible
  • Simple d'utilisation
  • Mode ECO efficace

On n’aime pas

  • Saveurs fades
  • Absence de trous de dégazage

Conclusion

3,9 /5

Le kit Drag E60 est agréable et simple à utiliser. Sa réalisation est parfaite tant dans sa construction que dans ses fonctionnalités. Malheureusement sa vape déçoit énormément par son manque de densité et par des saveurs fades tout juste passables. Dommage car le kit offre une confortable autonomie.

Le Drag E60 en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.