Vous êtes ici : Vaping Post » Juridique » Juul attaque plusieurs entreprises pour contrefaçons

Juul attaque plusieurs entreprises pour contrefaçons

    Annonce

Juul Lab Inc a récemment intenté plusieurs dizaines de procès à des entreprises que la société accuse de contrefaire certains de ses brevets de fabrication.

Juul souhaiterait défendre la santé publique

Mardi dernier, l’entreprise Juul Lab Inc a déposé une plainte pour « contrefaçon de brevet »  auprès de l’USITC (United States International Trade Commission), dans le but de bloquer les ventes de cigarettes électroniques et de cartouches fabriquées par 24 entreprises concurrentes, provenant majoritairement de Chine et d’Uruguay. 

C’est la deuxième fois que la société porte plainte pour ces faits, après un premier recours déposé le 3 octobre dernier. 

En plus de cette action, Juul a également porté plainte pour les mêmes raisons auprès de 10 tribunaux répartis dans 5 États. 

D’après la société, les entreprises incriminées vendraient « des cartouches compatibles avec le Juul » qui contiendraient des « saveurs inappropriées destinées aux utilisateurs mineurs », en plus d’« ingrédients qui sont inconnus et non réglementés et qui peuvent être potentiellement dangereux pour ceux qui les consomment ». 

Juul, seul rempart contre la vape des mineurs ? 

Il faut dire que depuis quelques semaines, Juul semble être le seul rempart contre la vape des plus jeunes aux USA. 

Après la récente présentation de son plan d’action faisant part du retrait de plusieurs de ses e-liquides au sein des boutiques physiques, ainsi que de la suppression de la majorité de ses comptes sur les réseaux sociaux, la société ne semble pas vouloir s’arrêter là afin de ralentir le vapotage des jeunes que le commissaire de la FDA qualifie de « tragédie de santé publique ». 

« Avec des saveurs qui sont clairement commercialisées auprès des enfants, ces cartouches tentent d’attirer des utilisateurs qui ne devraient pas utiliser les produits Juul ou tout autre dispositif de distribution de nicotine. La plupart, sinon la totalité, des imitateurs déploient peu ou pas de systèmes de vérification de l’âge pour empêcher les jeunes d’avoir accès à leurs produits illicites » explique ainsi Juul dans un communiqué

Eonsmoke LLC, l’une des sociétés accusées par Juul, n’a pas manqué de réagir en expliquant qu’à travers ces accusations, le leader du marché de la vape aux USA souhaitait simplement « exclure des concurrents afin d’augmenter les prix » tout en qualifiant sa volonté de protéger la jeunesse du pays de « trompeuse et hypocrite ».

Quoi de neuf chez Juul ?

San Francisco : les citoyens devront se prononcer concernant le maintien de l’interdiction de la vape

  • Publié le 15/07/2019

Un vote pour sauver le vapotage Le mois dernier, la ville de San Francisco votait officiellement une loi interdisant la vente physique, mais également en ligne, de tous les produits …

Juul vient de lancer son pod en Indonésie

  • Publié le 12/07/2019

A la conquête de l’un des plus gros marchés du monde Bien que connaissant de nombreux déboires aux Etats-Unis, Juul ne semble décidément pas prêt à ralentir la cadence. Après …

Vapotage des jeunes : la solution du moindre mal ?

  • Publié le 27/06/2019

Dans un article du Huffington Post, il est souligné que le vapotage des jeunes n’est pas un problème en France, mais pouvait le devenir. Et si on se trompait de problème ?

Annonce