Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » Directive européenne sur le Tabac : ce qui va changer pour les vapoteurs

Directive européenne sur le Tabac : ce qui va changer pour les vapoteurs

    Annonce
Au delà de 4mg/ml la nicotine contenue dans les cigarettes électroniques restera la propriété de Big Pharma.

Au delà de 4mg/ml la nicotine contenue dans les cigarettes électroniques restera la propriété de Big Pharma.

C’est aujourd’hui que la Commission européenne a présenté le texte de la prochaine Directive sur le tabac qui a ensuite été adoptée par le « Collège des Commissaires Européens ».

Cette directive a pour but d’encadrer le commerce et la consommation de tabac, afin d’en réduire les risques d’exposition, mais comme nous vous l’annoncions hier elle va également profondément modifier les habitudes des vapoteurs. Explications.

Une nouvelle règlementation pour les e-liquides

La directive prévoit l’interdiction de commercialiser des PCN (produits contenant de la nicotine) dépassant soit une concentration de 2mg, soit une concentration supérieure à 4mg/ml. Une société ne pourra, à l’avenir commercialiser des PCN à des taux supérieurs que si elle dispose d’une autorisation de mise sur le marché en tant que médicament, ce qui coûterait plusieurs millions d’euros tout en mettant une dizaine d’années à voir le jour.

Cigarette électronique : vers un sevrage moins efficace ?

Si la règlementation aurait pu être plus sévère à l’encontre de la cigarette électronique, elle n’en est pas moins douloureuse. En effet la consommation moyenne constatée d’un vapoteur est d’environ 10mg/ml, ce qui est plus de deux fois supérieur à la future règlementation ! Nous sommes donc en droit de nous interroger sur l’efficacité d’un sevrage tabagique à un taux aussi bas que 4mg/ml. Cette nouvelle mesure pourrait se révéler décourageante pour tous ceux qui souhaitent réaliser un sevrage en douceur, en descendant un à un, les paliers du dosage de nicotine. Le risque d’un marché parallèle est à craindre.

Ajoutons à cela les probables avertissements graphiques et/ou textuels que devront comporter les produits contenant de la nicotine. Difficile d’imaginer ce que pourrait contenir un flacon de e-liquide dosé à 4mg/ml. “Ne pas avaler” peut être ? Je blague, mais c’est à la hauteur de mon énervement bien entendu.

Une adoption définitive d’ici 2015

Le texte n’entrera en vigueur qu’une fois adopté par le Parlement européen, le délai de cette procédure est d’au moins 18 mois, ce qui laisse le temps de la mobilisation.

En conservant le statut sacré de la nicotine dans le patrimoine de l’industrie pharmaceutique, l’Union Européenne vient de créer un terrain favorable à la reprise du tabac chez les vapoteurs et de priver les fumeurs actuels d’une solution dont l’efficacité n’a jamais été jusque là égalée et qui repose en grande partie sur cette si précieuse nicotine.

Estimé à 2,5 millions, le nombre grandissant de vapoteurs dans le monde doit pouvoir changer quelque chose à cette situation qui ne tire apparemment son sens que dans les intérêts financiers. La nicotine est un produit très protégé, il serait grand temps de la libérer.

Références

Proposition de la directive pour le Parlement européen : http://ec.europa.eu/health/tobacco/docs/com_2012_788_en.pdf (merci Randall pour le lien)

Version Française ici : http://ec.europa.eu/health/tobacco/docs/com_2012_788_fr.pdf

Review Author:Review Date: