Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » Imperial Brands va vendre des actifs

Imperial Brands va vendre des actifs

    Annonce

Suite à la publication de ses chiffres mercredi dernier, Imperial Brands (anciennement Imperial Tobacco), annonce s’apprêter à vendre diverses entreprises lui appartenant pour la somme de 2 milliards de livres sterling. 

Améliorer les performances de l’entreprise sur un marché un déclin 

Mercredi dernier, Imperial Brands, principal fabricant de tabac au Royaume-Uni possédant notamment les marques Winston et Gauloise, a rendu ses chiffres publics. Bien qu’ils ne soient pas aussi catastrophiques que les prévisions réalisées par divers experts plus tôt dans l’année, ils s’avèrent tout de même décevant malgré une augmentation de 5.41 % au cours des dernières 24 heures, à mettre en perspective avec la chute d’environ 30 % enregistrée au cours de l’année complète. 

A cette occasion, Alison Cooper, directrice générale de l’entreprise, a admis sa “frustration” face à la chute du cours de l’action et a décidé de vendre pour 2 milliards de livres sterling d’actifs afin de satisfaire des actionnaires de plus en plus mécontents, dont certains vont jusqu’à appeler à une vente complète de la société à la Japan Tobacco

Malgré les déclarations de Cooper expliquant que “le dialogue avec les actionnaires au sujet de la stratégie de l’entreprise est très positif“, il semble y avoir de l’eau dans le gaz au sein de la société. Ainsi, d’après le quotidien anglais Evening Standard, Alison Cooper aurait du renoncer l’année dernière à une augmentation de salaire de 3 millions de livres suite à une pression des principaux actionnaires de l’entreprise. 

Bien que la directrice générale refuse pour l’instant de parler plus en détails des parties de l’entreprise qui vont être vendues, elle admet tout de même du bout des lèvres que la vape sera la prochaine grande priorité de la société.

Matthew Philips, directeur du développement, déclare quant à lui que “les produits de nouvelle génération sont une opportunité pour Imperial Brands“. 

Rappelons tout de même qu’Imperial Brands s’est déjà lancé sur le marché de la vape à l’aide de son produit Blu acquis en 2015 lors de la fusion entre Reynolds et Lorillard

Malgré les difficultés que connaît l’industrie du tabac ces derniers temps, Imperial Brands a tout de même réalisé cette année un bénéfice net de 1.62 milliards de livres sterling (1.85 milliards d’euros) et a vendu pas moins de 265.2 milliards de cigarettes…

Dans le même registre :

Philip Morris sur le déclin

 

Annonce