Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » Guerre médiatique, tensions commerciales : bienvenue dans l’enfer de la vape

Guerre médiatique, tensions commerciales : bienvenue dans l’enfer de la vape

    Annonce

Bien que chacun possède son montage favori, sa box préférée, son atomiseur adoré, et que chacun pense que son matériel, est mieux que celui du voisin, au fond, nous nous aimons tous. Oui, les vapoteurs, c’est un peu comme une grande famille, une famille unie contre les ravages causés par la consommation du tabac. Sauf que voilà, le monde des bisounours n’existe pas, et les fabricants, eux aussi, sont parfois confrontés à la dure réalité. 

Les reviewers américains appellent au boycott de VOOPOO

Qui ne connaît pas la marque Vandy Vape ? Probablement peu de gens, surtout depuis le succès remporté par plusieurs de leurs récents produits, et notamment ceux faisant partie de la série des Pulse. Eh bien sachez qu’aujourd’hui, Vandy Vape est en guerre ouverte avec VOOPOO, marque déjà bien intégrée au monde de la cigarette électronique, malgré sa relative jeunesse dans le domaine.

“A video I hoped, I’d never have to make”  

Tout commence avec une vidéo de Tony B, concepteur des box Pulse 22, Pulse 24, et maintenant, Pulse BF, postée sur YouTube le 14 mars, et expliquant que la très attendue Vandy Vape Pulse BF 80W, n’intégrerait finalement pas la puce Gene de chez VOOPOO. 

Dans cette vidéo de près de 25 minutes, Tony B ne fait rien de moins qu’accuser VOOPOO de délibérément retarder la production de la fameuse puce, pour se laisser le temps de développer son propre modèle de box BF en parallèle. Une vidéo singulière qu’il est vivement conseillé de visionner pour comprendre la situation si vous avez quelques bases d’anglais, la vidéo n’étant malheureusement pas sous-titrée en français. 

L’histoire que raconte Tony B est plutôt simple. D’après ce fabricant américain, lorsque sa société Vandy Vape en était encore à la phase de conception de sa future Pulse BF 80 W, elle développait en parallèle son propre chipset afin de l’intégrer à sa dernière nouveauté. Tony B, concepteur de la box, appréciait la puce, mais aurait souhaité intégrer à sa nouvelle création, la dernière puce Gene de chez VOOPOO. 

Toujours selon les dires de Tony B, Vandy Vape ayant accepté, il aurait alors contactés VOOPOO afin de leur faire part de sa volonté d’intégrer leur chipset à sa nouvelle box en cours de développement. Un accord aurait alors rapidement été trouvé entre VOOPOO et Vandy Vape, accord mentionnant la livraison de 40 000 puces Gene aux alentours de la mi-février 2018. VOOPOO aurait même donné le feu vert à Tony B et Vandy Vape pour mentionner la présence de leur chipset, au sein de leur nouvelle box. 

Sauf que voilà, selon Tony B, peu de temps après, VOOPOO aurait commencé à augmenter ses tarifs sans raison, de 15 %, puis de 30 %, et aurait volontairement retardé la fabrication des puces. Il les aurait alors contacté pour leur dire que, bien que l’augmentation des tarifs soit difficile à encaisser, il l’acceptait. Aucune réponse de VOOPOO. Une équipe de Vandy Vape se serait alors rendu à l’usine VOOPOO pour avoir des explications. Tony B raconte dans sa vidéo qu’après 3 heures d’attente, un employé de VOOPOO sur place serait enfin arrivé pour expliquer qu’un rendez-vous n’était pas possible, mais qu’il était “gentil” d’accepter l’augmentation des tarifs et qu’ils allaient donc, bien fournir les fameuses puces Gene, comme prévu. Selon Tony B, cette technique n’aurait servi qu’à retarder encore et encore la livraison des puces, le temps pour VOOPOO de développer leur propre mod BF, de 80 W également, et qui ne serait, au final, qu’une copie pure et simple de la Pulse BF 80W que Vandy Vape attend de pouvoir commercialiser avec maintenant, 1 mois de retard. 

“A piss poor way to do business”

Cette histoire tournait déjà en eau de boudin, vous en conviendrez j’en suis sûr, mais attendez la suite. 

Il y a quelques jours, très longtemps après les premières précommandes donc, et avec près de 2 mois de retard sur la commercialisation de la Pulse BF, VOOPOO aurait tout simplement annulé la transaction avec Vandy Vape, affirmant que le design de la Pulse BF 80W ressemblait beaucoup trop à celui de leur box DRAG, et qu’ils ne fourniraient ainsi pas les fameuses puces Gene à la marque. Sauf que d’après Tony B, dès les premières prises de contact entre les deux marques, VOOPOO aurait eu accès au dossier complet concernant la fabrication de la box, et notamment celui de son design. Alors se plaindre du design de celle-ci, au dernier moment, c’est un peu fort de café pour Tony.

“Screw it, we don’t care of VOOPOO. Keep your chips.”

Malgré ce sacré coup derrière la tête, Tony B et Vandy Vape ne se démontèrent pas et, au lieu d’abandonner le projet, comme leur aurait conseillé VOOPOO, ont choisi de finalement intégrer leur propre chipset, et de, bien sûr, sortir leur nouvelle Pulse BF 80W, comme prévu, malgré le retard.

Le Tweet d’un reviewer appelant au boycott de VOOPOO

Depuis la publication de la vidéo de Tony B donnant sa version des faits, un très grand nombre de reviewers ont rapidement pris position autour de lui, appelant à un boycott pur et simple de la marque VOOPOO. Certains reviewers se sont même filmés en train de détruire des exemplaires de la fameuse box DRAG de VOOPOO, tandis que le compte Twitter de la marque a été tout bonnement assiégé de milliers de tweets possédant le hashtag #boycottvoopoo.

Devant cette situation électrique, et prenant une envergure pour le moins surprenante, VOOPOO a réagi quelques heures plus tard, et posté un communiqué officiel de plusieurs lignes sur son site officiel. La société refute l’existence d’un contrat commercial et justifie l’augmentation de ses tarifs par un coût plus élevé des matières premières, tout en déplorant la tournure que cet évènement a pris au fil des jours. 

Le message officiel de VOOPOO

Dear friends, and partners
In light of recent events regarding some personal attacks on our company, we would like to take this moment to clarify on some of the issues raised.

First and foremost, we have no long term contract with the alleged accuser from (November 2017- March 11 2018). There is no project contract. All the statements made in the accuser’s video are absolutely false. There is no evidence from the accuser to support his claims. We encourage the accuser to present any alleged facts to further support his claims.

Secondly, The accuser’s brand has yet to receive an official license that would allow permission for use of the GENE CHIP. The accuser has been promoting his product without our authorization of use of GENE CHIP. Since November – March we made every effort to cooperate with the accuser. During that time we only made a minor price adjustment from our initial offer due to a substantial price increase of raw materials (the average price of global capacitor resistors is twice higher by 20% to 50%) The price increase for the the GENE CHIP is 4RMB which converts to USD 0.625. A fraction of the normal market fluctuations. There is no reason to raise the price by 30% and to make any other increase by 15%, as the accuser claims. Further, no reason for us to delay any production. If the accuser wishes to contact us directly, we welcome a conversation with open arms in an effort to cease any further dilemma, or feel free to contact the relevant brand.

Furthermore, VOOPOO has always adhered that the vape is an industry of embracing positive attitude for long standing relationships among colleagues, partners, and customers.

Lastly, we were in great standing with the brand the accuser is associated with before this incident. We always encourage to maintain a great relationship with those we partner for the development of the vape industry. We are incredibly saddened to learn about these false accusations and hope to expedite a quick resolution.

We are willing to bear all legal responsibility for the authenticity of all above stated accusations. This statement has the basis for legal action, while retaining all legal rights to trace vilification of VOOPOO.

Les désaccords commerciaux sont nombreux dans le monde industriel et la vape ne fait pas exception. En revanche l’ancrage très marqué de la cigarette électronique sur les réseaux sociaux, d’où elle tire sa genèse, peut parfois amplifier certains phénomènes. Et les conflits font partie des sujets pouvant alimenter les plus gros courants d’opinion. Nul doute alors que cette histoire, n’a pas fini de faire parler d’elle. 

Mise à jour : l’histoire continue

Suite au message publié par VOOPOO, sur son site officiel, Vandy Vape s’est également  lancé dans la bataille en publiant à son tour un message de soutien à Tony B. Un message qui confirme simplement les dires de Tony, et dans lequel Vandy Vape se réjouit de sa collaboration avec lui, malgré ces temps difficiles.  

Le message officiel de Vandy Vape, en soutien à Tony B

Vandy Vape always stands by Tony B. He is not only a reliable partner but also a very good friend. He is always honest, friendly, and positive. We stand by statements made in his video and are saddened that it occured the way that it did. We really appreciate that Tony designed the Pulse family of products, Pulse 22, Pulse 24, Pulse Mod, Pulse Kit and Pulse 80 W regulated Mod. He makes such great contribution to the vaping community, especially, the BF vaping community. At this difficult time, we hope that all our customers and friends will support Tony and Vandy Vape. We will work very hard to make a perfect Pulse 80 W regulated Mod.

La suite au prochain épisode…