Vous êtes ici : Vaping Post » Tabagisme » France : le PNLT ne satisfait personne

France : le PNLT ne satisfait personne

Mis à jour le 31/01/2024 à 9h50
    Annonce

Aucune association luttant contre le tabagisme ne semble se satisfaire des mesures du prochain programme national contre le tabagisme.

Un manque de courage politique pour les antitabac

PNLT 2023-2027 France

Pour ou contre le vapotage, aucune des associations de lutte contre le tabagisme n’est satisfaite.

La semaine dernière, Aurélien Rousseau, ministre de la Santé et de la Prévention, détaillait les principales mesures du prochain Programme national de lutte contre le tabagisme (PNLT). Un document qui ne manquait pas de faire réagir de nombreuses associations, notamment car il s’attaque frontalement au vapotage. Pourtant, malgré les 26 mesures qu’il comporte, ce programme ne semble pas satisfaire grand monde, autant du côté des professionnels du vapotage que des associations antitabac.

Chez ces dernières, Alliance contre le tabac (ACT) déplore « le manque de courage politique » et « l’absence d’une véritable trajectoire fiscale ». L’association réclame ainsi une hausse « continue et progressive » du prix des produits du tabac, « de minimum 10 % par an hors inflation ». Une trajectoire qu’elle souhaite voir appliquée à tous les produits du tabac afin d’éviter « tout transfert de consommation ».

Le son de cloche est similaire au Comité national contre le tabagisme (CNCT) qui « déplore le manque d’une réelle trajectoire fiscale sur le tabac ». En revanche, les deux associations se félicitent de la volonté du gouvernement français d’introduire le paquet neutre pour les produits du vapotage, bien que le CNCT regrette la volonté de limiter les arômes dans la vape, elle qui souhaiterait une « interdiction de l’ensemble des arômes ».

Demain sera non-fumeur (DNF), dont nous avions interviewé Gérard Audureau, le Président, n’a pour l’instant pas encore réagi au PNLT.

Une erreur historique pour les défenseurs de la vape

Chez les associations de défense de la cigarette électronique, c’est la douche froide.

Si l’AIDUCE ne s’est pour l’heure pas encore exprimée au sujet du prochain Programme national contre le tabagisme, la FIVAPE n’hésite pas à le qualifier « d’erreur historique », car il ne présente le vapotage que « comme une menace ». La fédération dénonce également « l’ingérence de l’industrie du tabac, de l’ACT, du CNCT et des buralistes » dans l’élaboration du PNLT.

SOVAPE regrette quant à elle que ce programme « omette des données scientifiques solides » et souligne que ses mesures « entrent en contradiction avec les positions des élus français (…) reconnaissant tous le rôle joué par la vape dans la sortie du tabagisme » ainsi que « l’impérieuse nécessité d’adopter une politique de réduction des risques ».

Finalement, il semblerait que le Programme national de lutte contre le tabagisme récemment dévoilé en France ne satisfasse personne d’autre que ses auteurs, et sûrement pas les associations qui luttent quotidiennement contre les ravages causés par le tabagisme, qu’elles soient pour ou contre le vapotage.

Le reste de l’actualité en France

France : l’avenir du PNLT et des puffs

  • Publié le 13/06/2024

Les récentes élections européennes et la dissolution de l’Assemblée nationale en France rebattent-elles les cartes pour l’avenir de la vape ?

“Merci la vape”, le livre est disponible

  • Publié le 31/05/2024

A l’occasion de la journée Mondiale sans Tabac, la version numérique du livre blanc « Merci la vape » est mise en accès libre et gratuit

France : le CNCT demande l’interdiction des sachets de nicotine

  • Publié le 29/05/2024

Pour l’association, leur vente est tout simplement illégale en vertu du Code de la santé publique. Une plainte a été déposée.