Vous êtes ici : Vaping Post » E-liquide cigarette électronique » Etiquettes sur les flacons de e-liquide

Etiquettes sur les flacons de e-liquide

L'étiquette d'un flacon de e-liquide doit contenir certaines informations.

L’étiquette d’un flacon de e-liquide doit contenir certaines informations.

Je suis en ce moment sur l’île de Malte, un pays que j’adore mais qui nous a quand même pondu les deux commissaires européens à l’origine de la super directive sur le tabac. Etant parti un peu à l’arrache, j’ai mal calculé le nombre de flacons de e-liquides emportés dans mes bagages et je me trouve à l’heure actuelle presque à court de e-liquide, ce qui a tendance à me stresser légèrement.

En allant visiter un ami hier j’ai eu la bonne surprise d’apprendre qu’il avait lui aussi une cigarette électronique dans l’un de ses tiroirs. Sauvé !

En bon vapoteur je commence par lui demander des infos sur la marque de ses e-liquides, leur teneur en nicotine etc. Il me répond qu’il n’en sait rien du tout, son père les a ramené au cours de l’un de ses voyages (Chine). En effet sur les étiquettes aucune indication sur la composition, aucune marque, aucune provenance, aucun avertissement, rien à part un code barre et une image imprimée. Pas très rassurant tout ça.

Ces deux flacons de e-liquide ne contiennent aucune information légale.

Ces deux flacons de e-liquide ne contiennent aucune information légale.

A en juger par leur hit, je pense qu’il sont dosés à 12mg/ml avec une saveur ressemblant au fameux RY4. N’ayant pas eu le choix, j’ai quand même rempli mon stardust avec l’un des flacons, celui avec une image d’un champ de tabac dessus. Je dois avouer que je n’étais pas très rassuré, mais c’était ça où le distributeur automatique de cigarettes dans le restaurant d’à côté. J’utilise actuellement ce nouveau e-liquide sorti de nulle part, ma foi ça passe, mais je ne sais pas ce que je vapote.

Vive la France

Je crois qu’on est bien chanceux d’habiter en France parfois, en tous cas pour ces raisons de régulation, chez nous on comprend ce que l’on achète et l’on sait où c’est fabriqué. Craignant les représailles des douanes ou des autorités sanitaires les sociétés françaises ou américaines aujourd’hui connues sur le marché produisent toutes des flacons de e-liquide très bien étiquetés. La marque D’lice fait figure de très bon élève par exemple, tout comme AlfaliquidVincent dans les Vapes pour ne citer que quelques marques françaises.

Que doit-on trouver sur les étiquettes des flacons de e-liquide ?

La morale de l’histoire c’est de rester vigilant sur les produits que vous achetez, il s’agit quand même de produits chimiques mais si certains arômes peuvent être d’origine naturelle. Pour rappel voici ce qu’un flacon de e-liquide doit (ou devrait) comporter :

  • Le nom de la société qui fabrique le e-liquide
  • L’adresse de cette société ainsi qu’un numéro de téléphone
  • La composition du e-liquide
  • Le dosage en nicotine
  • Un avertissement pour les femmes enceintes, mineurs et personnes atteintes de maladies cardio-vasculaire ou d’hypertension.
  • Un avertissement sur la toxicité du produit en cas d’ingestion
  • La présence de sigles renseignant sur le niveau de toxicité
  • Un code barre ou un un moyen d’identifier de manière unique le flacon
  • Une date de péremption
  • Un bouchon sécurité pour les enfants

Si je ne me trompe pas je crois que cette liste est d’ailleurs entièrement respectée par les sociétés membres du Collectif des Acteurs de la Cigarette Électronique (CACE).

Si vous avez acheté en France des flacons de e-liquide dont l’étiquette est douteuse, n’hésitez pas à me contacter afin que je puisse éventuellement mettre à jour cet article (sans forcément citer le nom d’un revendeur ou d’un fabricant, le but n’étant pas de plomber une société mais plus d’informer sur les mauvaises pratiques commerciales).

Bonne vapote à toutes et à tous.

Review Author:Review Date:
  • Toujours bon de rappeler les bonne pratiques. A rajouter à la liste un pictogramme en relief pour indiquer aux aveugles la dangerosité du contenu du flacon qu’ils ont en main. Pratique respectée par les trois sociétés françaises citées.

  • Un étiquetage en accord avec la réglementation (EC) No 1272/2008 [EU-GHS/CLP] sur les produits contenant de la nicotine (CAS 54-11-5) doivent comporter :

    Mention de danger:

    H301 Toxique en cas d’ingestion.
    H310 Mortel par contact cutané.
    H400 Très toxique pour les organismes aquatiques.
    H411 Toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme.

    Conseils de prudence:
    P273 Éviter le rejet dans l’environnement.
    P280 Porter des gants de protection/ des vêtements de protection.
    P301 + P310 EN CAS D’INGESTION: appeler immédiatement un CENTRE ANTIPOISON ou un médecin.
    P302 + P350 EN CAS DE CONTACT AVEC LA PEAU: laver avec précaution et abondamment à l’eau et au savon.
    P310 Appeler immédiatement un CENTRE ANTIPOISON ou un médecin.

  • mighty yo

    j’ai justement un flacon de la marque “plaisir de fumer” vendu en france dans diverses boutiques et buralistes,c’est un ami qui tient un magasin qui me la donné pour ma collection de flacon(ce flacon lui avait été apporté par un client qui voulait en savoir plus sur ce produit) eh bien “plaisir de fumer”,”6mg” et “RY4” sont les seules choses écrite dessus!! pas de provenance,pas de composition,pas de tète de mort ni avertissement en tout genre!!! quand je pense que ce liquide chinois(je me suis renseigné) est vendu un peu partout en france ça m’inquiete!!!

    • Elvin

      De passage sur cet excellent blog, je tombe par hasard sur ce sujet. Mighty yo,je me permets de vous répondre pour vous rassurer (votre post date d’un petit moment, je ne sais pas si vous verrez ma réponse…). Il y’a un magasin plaisir de fumer pas loin de chez moi et j’y fais régulièrement des achats de matériel et de liquides. Tous leurs flacons sont très bien étiquetés avec les mentions légales, les avertissements, le numéro de lot, la composition, l’adresse de l’importateur, les sigles etc. Je ne comprends d’ailleurs pas que vous soyez en présence d’un flacon aussi peu conforme à la réalité des choses. Par ailleurs, m’étant renseigné auprès du personnel du magasin sur la provenance des liquides, ils n’ont pas “botté en touche” et m’ont clairement expliqué: conception française, production chinoise. Ils disposent des fiches sanitaires et de contrôle et les mettent à disposition de la clientèle en magasin sur simple demande (je les ai demandé, et je les ai vues). Voila, j’espère vous avoir rassuré 🙂

      • mighty yo

        clairement pas! depuis que j’ai posté cela j’ai eu d’autre echo venant de vapoteurs et de divers magazins serieux,éffectivement il semblerait qu’ils aient changer leurs étiquetages,pas par volonté professionnelle, non simplement parce qu’il ont subi des descente policière et qu’il ont été saisi!!!(d’après ce que j’ai compris il y’a eu plusieurs inspection dans divers magazins et dépot du sud ouest ),et franchement quand il vous disent conception française et production chinoise il se moque un peu de vous, il passe commande en chine chez les producteurs de PG/VG les moins chère c’est tout qu’elle conception française?l’embouteillage,l’étiquetage? je m’étonne que vous arriviez a vaper un liquide aussi infame,comparez donc avec de sud liquide,alfaliquide,élite,vincent dans les vapes ou autre liquide 100% français de qualité(qui sont vendu au mèmè prix ou presque) et je vous assure que vous jetterez a la poubelle vos bouteille “plaisir de fumer” ou “fumer autrement”,ne vous faites pas berner,un commerciale est un sacré filou et un bon manipulateur surtout quand il vend de la merde(l’ancien patron de la boutique de boé allait régulierement dans d’autres boutique agenaise pour acheter son propre liquide!),peut ètre n’avez vous pas d’autre magazin serieux vers chez vous? je ne peut que vous conseillez une autre marque,bonne vape

  • vancleef

    Personne ne pense à la provenance du flacon en plastique? Quels sont les matériaux utilisés, d’où viennent ils? Le bouchon est il vraiment résistant? Des tests qualité homologués ont ils été réalisés? Les tests de contamination alimentaire existants dans les structures agro-alimentaires européennes sont ils appliqués?

    • Franklin

      C’est clair… Quand on pense par exemple au bisphénol A, rien ne dit qu’une substance similaire ne pourrait pas émaner des flacons… Ce serait bien d’avoir le matériau du flacon. Sur les emballages plastiques en France, il y a toujours un petit triangle en relief avec un chiffre au milieu.. Exemple : le triangle avec un 5 au milieu signifie “Polypropylène” (PP). Mais je crois que ce n’est pas obligatoire, à vérifier !

      En tout cas, ce serait bien que ça soit obligatoire pour TOUS les emballages plastiques : y compris bouteilles de e-liquides… Qu’on sache en quoi c’est. Et donc qu’on puisse faire notre choix sur un matériau sain ou réputé sain.

  • Franklin

    Perso, j’ai un flacon de “MaxiVap” qui vient de Vapostore : il n’y a pas l’adresse/numéro de téléphone du Fabricant, c’est juste marqué “fabriqué en France par Delpharm pour le compte de Maxivap”. Tout le reste est présent.

    Également, sur les “House of Liquids” de la société éponyme vendus par Vapoclope (à qui appartient le fabricant) : il n’y a aucunes indications (adresse, téléphone, femmes enceintes, etc) hormis taux de nicotine, composition, DLC et n° de lot.

    Voilà, sinon les autres marques : Halo, VDLV, D-LICE, Liquideo, Alfaliquid (inclus Clopinette, Sonrisa), etc respectent la réglementation.