Vous êtes ici : Vaping Post » Santé » Cigarette électronique et diabète

Cigarette électronique et diabète

    Annonce

La cigarette électronique continue de faire de nouveaux adeptes chaque jour, mais que penser de l’objet lorsqu’on est diabétique et que les e-liquides qui nous font envie, portent des noms tels que « tiramisu » ou « glace à la vanille » ?

Les diabétiques fumeurs ne doivent pas se priver de la cigarette électronique

Selon Sue Marshall, experte en diabète et auteure de « Diabetes, the essential guide », les fumeurs ont tout intérêt à adopter la cigarette électronique. C’est ainsi qu’elle explique que le diabète est un réel poids pour le corps humain, notamment au niveau du cœur et du système cardiovasculaire, et que le tabagisme empire clairement la situation. Selon ses dires, une personne diabétique qui fume augmente jusqu’à deux fois les dommages qu’elle cause à son corps.

Il est maintenant de notoriété publique que la cigarette électronique est beaucoup moins nocive pour le corps humain, que la consommation de tabac. Les personnes atteintes de diabète ont donc, comme tous les autres fumeurs, tout intérêt à préférer l’utilisation de la vapoteuse plutôt que de continuer la consommation de leurs tueuses.

Et les e-liquides sucrés dans tout ça ?

Concernant ce sujet, les diabétiques peuvent également être rassurés, la consommation d’un e-liquide gourmand n’augmentera pas significativement le taux de glycémie dans le sang de son utilisateur.

C’est ainsi que Sue Marshall nous explique que, bien que le sucre contenu dans un e-liquide puisse en théorie affecter la glycémie du vapoteur, il n’en est finalement rien, puisqu’il se trouve en quantité particulièrement infime.

Cette conclusion est en fait assez simple à vérifier. Partons du principe qu’un gros vapoteur inhale 10 ml de e-liquide par jour, cette dose correspond donc à 10 g de e-liquide. Même si le liquide n’était composé que de sucre, le taux de sucre absorbé serait alors de « seulement » 10 grammes. En sachant qu’un e-liquide ne contient qu’un très faible pourcentage d’arômes, arômes dans lesquels se trouvent les éventuelles traces de sucre, les vapoteurs atteints de diabète, ne courent alors pas de réel risque d’augmenter leur taux de glycémie. Voilà qui est une excellente nouvelle !

Tous ces dires sont également vérifiables par le biais de nombreux commentaires déposés par des lecteurs du site internet de James Dunworth, le revendeur ayant réalisé l’interview de Sue. 

L’un d’eux par exemple, atteint d’un diabète de type 2, explique qu’il remarquait une augmentation notable de son taux de glycémie suite à la consommation de tabac par le biais de cigarettes. Cette augmentation a ainsi disparu dès lors qu’il a remplacé le tabac par la cigarette électronique !