Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Allemagne : des professionnels de santé appellent à inclure la réduction des risques dans le plan de lutte européen contre le cancer

Allemagne : des professionnels de santé appellent à inclure la réduction des risques dans le plan de lutte européen contre le cancer

    Annonce
  • Vaze
  • Vaporesso

Pour eux, l’un des moyens de lutter contre le cancer consiste à mieux informer la population de la réduction des risques offerte par le vapotage.

17 scientifiques allemands se réunissent

Le palais du Reichstag, à Berlin.

Quelques semaines après le lancement de plusieurs pétitions par la World Vapers’ Alliance (WVA), c’est aujourd’hui au tour de plusieurs professionnels de santé allemands de vouloir inclure la réduction des risques tabagiques dans le prochain plan européen de lutte contre le cancer, prévu pour la fin de cette année.

Dans ce but, ils ont rédigé un document destiné à faire valoir leur position sur le sujet, qui a été transmis à la Commission européenne.

Celui-ci rappelle plusieurs points :

  • Passer du tabagisme au vapotage diminue les risques encourus par les fumeurs qui ne peuvent pas, ou ne souhaitent pas, arrêter de fumer. Alors qu’il subsiste 26,5 % de fumeurs en Allemagne, il est urgent de compléter les initiatives de prévention pour la lutte antitabac, et de mieux informer les fumeurs sur les outils de réduction des risques qui existent.
  • Plusieurs études ont démontré qu’un passage total de tous les fumeurs au vapotage pourrait préserver plusieurs millions d’années de vie dans les décennies à venir.
  • De nombreux travaux scientifiques ont prouvé que la cigarette électronique est le substitut nicotinique le plus efficace actuellement disponible sur le marché.
  • Le vapotage est considéré comme étant au moins 95 % moins nocif que le tabagisme, par le ministère de la santé britannique.
  • Bien que le vapotage soit parfois considéré comme une porte d’entrée vers le tabagisme, une étude conduite en 2018 a montré qu’en Allemagne, l’utilisation de produits de la vape ou du tabac chauffé est très faible chez les non-fumeurs.
  • Plusieurs analyses ont démontré que partout où le vapotage des jeunes augmente, leur taux de prévalence tabagique diminue en parallèle.

Les auteurs du document poursuivent avec diverses recommandations à destination des autorités :

  • Il est nécessaire de mieux informer les fumeurs sur la réduction des risques offerte par le vapotage.
  • Les professionnels de santé, quotidiennement en contact avec des fumeurs désireux de se sevrer du tabagisme, doivent mieux se renseigner sur cette réduction des risques, afin de conseiller au mieux leurs patients.
  • Les entreprises devraient encourager leurs salariés à passer du tabac au vapotage. En Allemagne, les coûts de santé liés au tabagisme durant l’activité professionnelle sont estimés à 56,14 milliards d’euros.

Le reste de l’actualité en Allemagne

Allemagne : des professionnels de santé appellent à inclure la...

  • Publié le 21/10/2020

17 scientifiques allemands se réunissent Quelques semaines après le lancement de plusieurs pétitions par la World Vapers’ Alliance (WVA), c’est aujourd’hui au tour de plusieurs professionnels de santé allemands de …

Allemagne : la publicité pour les produits du tabac bientôt...

  • Publié le 2/06/2020

Une interdiction qui sera étendue aux produits de la vape deux années plus tard En 2016, une initiative politique destinée à interdire la publicité pour les produits du tabac dans …

Pfizer au coeur d’un scandale antivape en Allemagne

  • Publié le 1/10/2019

Selon un hebdomadaire Allemand, les laboratoires Pfizer auraient financé des campagnes antivape en Allemagne, avec des conditions douteuses.

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.