Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Vapoter au travail sera interdit dans quelques semaines selon Marisol Touraine
    Annonce

Interviewée par le journaliste Patrick Cohen ce matin sur France Inter, Marisol Touraine s’est exprimée sur sa politique de lutte contre le tabagisme. Elle annonce un délai de quelques semaines avant l’interdiction de vapoter sur les lieux de travail.

La crainte d’un geste qui pourrait séduire

marisol-touraine-france-inter

Marisol Touraine – Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes

Le décret interdisant de fumer dans les aires de jeu venant de paraître au journal officiel, le journaliste en a profité pour lui poser quelques questions au sujet de la cigarette électronique :

“Et bientôt interdiction du vapotage dans les bureaux, sur les lieux de travail, ce sera pour quand ça Marisol Touraine ?

  • C’est .. disons, dans quelques semaines, d’ores et déjà il vaut mieux éviter de vapoter si ça gêne ses voisins. La priorité pour moi c’est vraiment le tabac c’est d’éviter que le geste de fumer soit un geste qui soit banalisé, soit repris, considéré comme un geste soit de séduction, soit d’appartenance à un groupe”

(…)

“Mais sur le vapotage contrairement à beaucoup de spécialistes vous ne pensez pas que la cigarette électronique est la meilleure arme, la meilleure parade contre le tabac ?

  • Non, ma position n’a pas changé, il vaut mieux vapoter que fumer, il vaut mieux ne rien faire, si j’ose dire, que vapoter, ne pas commencer le tabac que vapoter. Mais je n’ai absolument aucun doute qu’il vaut mieux vapoter que fumer.

Même si sa pratique sera …

  • Encadrée, pas interdite

Limitée

  • non encadrée, pas interdite, encadrée, Il y a des pays qui l’ont interdite”

Pour l’Aiduce “l’imagination” est au pouvoir …

L’aiduce a promptement réagi en publiant un billet sur son site internet intitulé “Quand “l’imagination” est au pouvoir …”

L’association s’étonne du délai annoncé par la ministre alors que cette disposition, prévue dans la loi de Santé, n’a pas encore terminé son parcours législatif. Selon l’agenda politique le Sénat doit en effet l’examiner dans le courant du mois de septembre.

L’auteur du billet regrette que des décisions puissent se fonder sur de simples hypothèses parfois invalidées par les études scientifiques. Est citée par exemple “la renormalisation du tabac par la vape qui n’existe que dans l’imagination fertile de quelques esprits”. Le principe de précaution exige “des FAITS et non des préjugés” clame l’association qui dénonce une loi qui pourrait entraver “l’innovation sans motif sérieux et argumenté.”

L’organisme français critique fermement une position ministérielle qui peine toujours à intégrer le principe de réduction des risques dans sa lutte contre le tabagisme. “La vape sauve des vies. Elle n’en prend pas.”

Review Author:Review Date: