Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » Débat d’opinion sur Europe 1. Brice Lepoutre face à DNF.

Débat d’opinion sur Europe 1. Brice Lepoutre face à DNF.

    Annonce

Brice Lepoutre, président de l’association des utilisateurs de la cigarette électronique et Maria Cardenas, directrice de l’association de Droit des Non Fumeurs étaient invités ce matin par Europe 1 à débattre de l’interdiction de vapoter dans les lieux publics.

DNF : “Vapoter c’est mieux que fumer, mais sans sortir des espaces où ils sont enfermés”

aiduce-dnf

Aiduce et DNF débattent sur Europe1 de l’interdiction de vapoter dans les lieux publics

L’animateur d’Europe 1, Jean Marc Morandini, organisait ce matin dans son émission “le grand direct des médias” un débat sur l’interdiction de vapoter dans les lieux publics.

Brice Lepoutre, président de l’association des utilisateurs de la cigarette électronique (AIDUCE) et Maria Cardenas, directrice de l’association de Droit des Non Fumeurs (DNF) étaient ses deux invités.

Sans surprise, la directrice de DNF s’est exprimée en faveur de l’interdiction du vapotage dans les lieux publics. Madame Cardenas a réitéré la crainte du geste qui renormaliserait le tabagisme comme l’avait exprimé Marisol Touraine sur France Inter la veille.

De plus en plus d’études indiquent que “la cigarette électronique est un danger pour les non-fumeurs” a-t-elle martelé. Il ne faut pas exposer les non-fumeurs à des irritants dont les effets “sont en train d’être démontrés” et ne pas “sortir [les vapoteurs] des espaces dans lesquels ils sont enfermés”.

Face à une interlocutrice aux propos incisifs, Brice Lepoutre, impassible, a opposé tranquillement ses arguments. Parmi les 250 études scientifiques recensées par l’aiduce aucune ne démontre la nocivité du dispositif. Quelques publications ont fait le buzz médiatique ces dernières semaines accusant la cigarette électronique d’être cancérigène.

Le chercheur grec, Konstantinos Farsalinos, spécialiste du vaporisateur personnel a démontré que les résultats des expériences étaient associés à une mauvaise alimentation des dispositifs en e-liquide. Le président de l’aiduce a évoqué un conseil scientifique constitué de médecins de différentes spécialités, qui accompagne l’association pour débattre et analyser les études.

Review Author:Review Date: