Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » USA : la mise en application de la PMTA repoussée de 4 mois

USA : la mise en application de la PMTA repoussée de 4 mois

    Annonce

Dans un récent communiqué, la FDA a indiqué que la date butoir pour les demandes de PMTA est désormais repoussée au 9 septembre 2020, soit 4 mois après la date prévue jusqu’alors. Un report suffisant pour l’industrie de la vape ?

Une décision qui « servira la santé publique » pour la FDA

Le 30 mars et le 2 avril dernier, la Food and Drug Administration (FDA) rédigeait un courrier à destination du juge Paul Grimm afin de demander un report de la mise en place de la Premarket Tobacco Product Application (PMTA). Cette nouvelle loi selon laquelle il sera impossible pour quelconque produit de la vape d’être vendu sur le marché américain sans avoir au préalable été approuvé par la FDA.

Expliquant que la propagation du COVID-19 avait « considérablement réduit la capacité à respecter » la première date de mise en application prévue, soit le 12 mai 2020, la FDA demandait en effet un report pour une durée de 120 jours. Un report qui a été accordé par le tribunal du district du Maryland, et qui force désormais l’organisme de santé ainsi que les fabricants de la vape à réaliser leurs demandes d’examens préalables à la mise sur le marché pour leurs produits avant le 9 septembre 2020.

Dans un communiqué, la FDA s’est dite satisfaite de cette décision qui « servira mieux la santé publique » en permettant à l’industrie de la vape de se préparer et à l’agence de mener l’examen scientifique approfondi de ces produits qui est requis par la loi et qui est « vital pour notre mission de protection des Américains ».

L’organisme explique également que si la pandémie survenue au cours des derniers mois a suspendu les contrôles de conformité et les inspections des vape shops et des boutiques en ligne, la FDA poursuit toutefois les analyses des inspections précédentes et continue de surveiller le marché. Des inspections qui auraient jusqu’à présent été au nombre de 2 300 et qui auraient conduit à l’envoi de 40 lettres d’avertissement, notamment pour la vente de cartouches aromatisés pour pods, produits désormais interdits.

Si ce report est le bienvenu pour l’agence de santé américaine ainsi que pour les quelques fabricants de vape désireux de réaliser leur PMTA, le problème de la mise en application de cette nouvelle loi reste entier. En effet, le coût exorbitant des très nombreuses analyses demandées afin de réaliser une demande d’examens préalables à la mise sur le marché reste le même, et continue d’être impossible à financer pour la majorité des petits et moyens fabricants.

Les derniers articles sur l’actualité de la vape aux Etats-Unis

USA : au tour de Juul de faire sa demande de PMTA

  • Publié le 3/08/2020

Plus de 110 études et 125 000 pages de documents La semaine dernière, Juul Labs Inc a publié un communiqué de presse annonçant sa soumission d’une demande d’autorisation de mise …

L’OMS réagit à l’autorisation de mise sur le marché de l’IQOS aux Etats-Unis

  • Publié le 28/07/2020

Moins nocif que les cigarettes, mais plus que le vapotage Le mois dernier, la Food and Drug Administration (FDA) délivrait au cigarettier Philip Morris International (PMI), le label de « …

USA : la FDA menace 10 nouvelles entreprises de vape

  • Publié le 22/07/2020

Vers une disparition de la plupart des produits du vapotage ? Le vapotage des jeunes semble continuer de préoccuper la Food and Drug Administration (FDA) aux Etats-Unis. En effet, l’organisme …

Annonce

Les commentaires sont fermés.