Vous êtes ici : Vaping Post » Société » USA : baisse spectaculaire du nombre de mineurs qui vapotent

USA : baisse spectaculaire du nombre de mineurs qui vapotent

Mis à jour le 14/09/2020 à 10h53
    Annonce
  • Calumette
  • le petit vapoteur
  • Pulp
  • Vaporesso
  • Innokin

Près de 2 millions de jeunes vapoteurs en moins aux Etats-Unis cette année. Un chiffre dont se félicite la FDA, mais qu’elle annonce vouloir faire encore diminuer.

Le combat continue aux Etats-Unis

Il y a quelques jours, les résultats de la National Youth Tobacco Survey (NYTS) de 2020, ont été rendus publics. L’occasion pour la Food and Drug Administration (FDA) de publier un communiqué de presse afin de saluer la drastique diminution du nombre de jeunes qui vapotent aux Etats-Unis.

Voilà plusieurs années que la FDA a fait de la réduction de l’usage de la cigarette électronique par les mineurs, une véritable priorité. En novembre 2018, l’ex-commissaire de l’organisme, Scott Gottlieb, parlait de l’utilisation de l’outil de sevrage tabagique comme d’une « tragédie de santé publique ». De quoi s’interroger au regard des conclusions de nombreuses études scientifiques ayant démontré que le tabagisme chez les jeunes Américains n’a cessé de diminuer depuis l’arrivée du vaporisateur personnel.

Mais qu’à cela ne tienne, pour la FDA, la priorité a toujours été, et reste encore aujourd’hui, d’éloigner le plus possible les jeunes de la cigarette électronique.

Selon la NYTS de cette année, le nombre de jeunes qui vapotent aux Etats-Unis serait désormais de 3,6 millions, contre 5,4 millions l’année dernière. Une diminution de 1,8 million en un an seulement, que la FDA qualifie de « bonne nouvelle ». Sans manquer de réaffirmer sa volonté de continuer de tout mettre en oeuvre afin de faire encore diminuer ce chiffre.

L’autre nouvelle apportée par cette enquête est la forte augmentation du nombre de mineurs qui utilisent désormais les systèmes jetables, de types pods, afin de pouvoir vapoter. En effet, selon ses chiffres, 26,5 % des jeunes en école secondaire en utiliseraient, contre 2,4 % l’année précédente.

En outre, plus de 8 jeunes sur 10 ont déclaré les utiliser en complément d’e-liquides aromatisés.

Un fait que la FDA annonce d’ores et déjà vouloir combattre, afin de continuer à « répondre agressivement » à cette « crise de santé publique ».


Newsletter

Toute l'actu dans un email

Ne manquez aucune news importante sur la vape en France et à l'international.

Les dernières infos aux USA

Les commentaires sont fermés.