Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Une étude française contredit la théorie de la passerelle

Une étude française contredit la théorie de la passerelle

    Annonce
  • Ecigplanete

La théorie de la passerelle est l’une des préférées des antivape. Selon eux, le vapotage attirerait les adolescents vers la cigarette tabac. Une équipe française s’est penchée sur la question à travers une étude statistique.

La passerelle encore une fois à l’épreuve

Selon une théorie persistante, dite « théorie de la passerelle », l’utilisation de la e-cigarette chez les adolescents est associée à l’initiation ultérieure au tabagisme. Cependant, on connaît peu de choses sur son effet sur la transition entre l’initiation au tabac et le tabagisme quotidien.

Une équipe de cinq chercheurs français s’est penchée sur le sujet : Sandra Chyderiotis de l’Université Paris-Sud, faculté de médecine, faculté de médecine UVSQ, Inserm, et l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT),Tarik Benmarhnia, François Beck, Stanislas Spilka, Stéphane Legleye, avec l’aide de l’université de San Diego et de l’institut des études économiques.

À l’aide des données rétrospectives d’une enquête nationale représentative menée en France en 2017, les chercheurs ont analysé le rôle de l’utilisation des e-cigarettes sur le statut de fumeur quotidien de cigarettes à 17 ans parmi les personnes ayant déjà fumé.

Des résultats clairs

Parmi les adolescents français de 17 ans, 16,8 % ont déclaré utiliser actuellement la e-cigarette (1,9 % ont déclaré l’utiliser quotidiennement) et 34,1 % fumer des cigarettes tabac (25,1 % ont déclaré fumer quotidiennement).

Parmi les adolescents ayant déjà fumé, ceux qui ont déclaré avoir déjà utilisé des e-cigarettes sont moins nombreux que ceux qui n’ont pas fait la transition vers le tabagisme quotidien à 17 ans. Les chercheurs ont obtenu des résultats semblables pour ceux qui avaient fait l’expérience de la cigarette électronique avant de commencer à fumer.

La théorie de la passerelle est non avérée

L’équipe de chercheurs n’a trouvé aucune preuve d’un risque accru de transition vers le tabagisme quotidien à 17 ans chez les fumeurs qui ont déjà fumé et qui ont également fait l’expérience de la cigarette électronique.

Ils ont dores et déjà prévu une seconde étude qui portera cette fois-ci sur l’évolution des habitudes chez les vapoteurs à long terme.

Source : Science Direct

Pour aller plus loin

Royaume-Uni : la cigarette électronique ne favorise pas le tabagisme...

  • Publié le 31/08/2017

Au Royaume-Uni, la cigarette électronique s’inscrit dans une politique volontariste de réduction des méfaits du tabagisme. Parallèlement, l’utilisation de ces dispositifs par les jeunes et l’impact sur leur tabagisme est …

JF Etter contre la théorie de passerelle vers le tabagisme

  • Publié le 10/08/2017

Éternelle critique envers les cigarettes électroniques, la porte d’entrée vers le tabagisme ou la théorie de passerelle, a la peau dure dans la pensée politique. Le Professeur Jean-François Etter, de …

Linda Bauld défend la vape au Royaume-Uni

  • Publié le 1/08/2017

Le quotidien écossais The Scotsman a remis en question l’efficacité de la cigarette électronique pour réduire les méfaits du tabagisme. Linda Bauld de Cancer Research UK n’a pas tardé à …

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.