Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Une étude de l’Inserm balaie l’effet passerelle, Sovape réagit

Une étude de l’Inserm balaie l’effet passerelle, Sovape réagit

Mis à jour le 19/09/2022 à 13h58
    Annonce

Une étude confirme à nouveau que l’effet passerelle n’existe pas : c’est l’Inserm qui le démontre à travers une étude réalisée chez les 17-18 ans en France, une étude importante, comme le souligne Sovape dans un communiqué.

La vape ne conduit pas au tabac

Le fameux « effet passerelle » n’existe pas. C’est ce qui a été confirmé maintes fois par la science, et qui est une fois de plus corroboré par une étude menée sous la direction du Pr Stéphane Legleye, spécialiste en épidémiologie à l’Inserm.

La méthodologie de l’étude a consisté à interroger 44 000 jeunes âgés de 17 ans à 18 ans et demi (environ 18 ans et six mois) dans le cadre de la journée d’appel à la citoyenneté, entre le 13 et le 25 mars 2017.

Sur les 44 000 jeunes interrogés, 18 495 ont essayé la cigarette en premier et parmi eux 46,3 % sont fumeurs quotidiens au moment de l’enquête. Parallèlement, 5 616 ont essayé le vapotage en premier, parmi eux 18,7 % sont devenus fumeurs quotidiens, 38,4 % ont expérimenté la cigarette et 42,9 % n’ont jamais fumé ensuite.

Ce qui donne une réduction de 42 % du risque de devenir fumeur régulier à 18 ans chez ceux qui ont essayé d’abord le vapotage par rapport à ceux qui ont testé le tabac en premier.

Petit point d’achoppement : l’étude stipule que le risque de devenir fumeur après avoir essayé la vape augmente en même temps que l’âge de l’expérimentation diminue. Il y aurait un risque plus important de devenir fumeur si on essaie la vape avant 11 ans.

Comme le souligne Sovape, l’échantillon sur lequel s’appuie cette affirmation est très faible par rapport au reste de l’étude, et surtout, certaines affirmations ne correspondent pas avec la date d’apparition de la vape en France.

Sovape rappelle par ailleurs que 25 % des français dans la classe d’âge de 17 à 18 ans sont fumeurs quotidiens en France. Un vrai problème de prévalence tabagique qui pourrait être fortement réduit avec l’aide du vapotage.

Sources et liens : 

Le site de Sovape 

L’étude publiée dans Society For The Study of Addiction

Les derniers articles sur la théorie de la passerelle

Articles non trouvés

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.