Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Un directeur de PHE s’indigne du traitement de la vape aux USA

Un directeur de PHE s’indigne du traitement de la vape aux USA

Mis à jour le 10/07/2024 à 15h33
    Annonce
  • Calumette
  • le petit vapoteur
  • Pulp
  • Vaporesso
  • Innokin

Dans un récent article, le directeur de l’amélioration de la santé à Public Health England (PHE) s’est indigné du traitement de la vape aux Etats-Unis par les organismes de santé publique, suite aux nombreux cas de vapoteurs malades dans le pays.

Les décisions du CDC remisent en cause

La « crise sanitaire » se poursuit aux Etats-Unis. En effet, en date du 15 octobre 2019, les Centers for disease control and prevention (CDC) rapportait 1 479 cas de vapoteurs malades, dont 33 décès. Une crise sans précédent à laquelle les autorités publiques sur place n’étaient pas préparées.

Dès les premières déclarations de cas, les CDC ont immédiatement réagi, dans l’urgence, et fortement incité les habitants des USA à ne plus utiliser de vaporisateur personnel. Une décision aujourd’hui difficile à comprendre au vu des dernières preuves rapportées par les nombreuses enquêtes menées, mais qui pouvait éventuellement se comprendre durant les premiers jours.

Pourtant, malgré l’accumulation de preuves laissant à penser que ces problèmes de santé sont majoritairement causés par la consommation d’e-liquides artisanaux ou contrefaits, et contenant du THC, les CDC continuent encore aujourd’hui de déconseiller le vapotage aux Américains.

Une situation que John Newton, directeur de l’amélioration de la santé à PHE, considère comme anormale :

« Il est malheureux que ces événements tragiques soient utilisés pour promouvoir la restriction totale des cigarettes électroniques contenant de la nicotine » déclare-t-il ainsi dans un court article rédigé dans la revue scientifique médicale britannique The Lancet.

Pour lui, il est grand temps de « réaligner son approche sur les faits et les preuves et d’accepter que les e-cigarettes ont un rôle important à jouer dans la lutte antitabac ».

Mais quand est-ce que les autorités américaines accepteront ce fait ? Et le feront-elles même un jour ?

En savoir plus sur le problème américain

Les commentaires sont fermés.