Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » En Turquie, la vape restera toujours interdite

En Turquie, la vape restera toujours interdite

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Si certains pays refusent la vape en invoquant des raisons de santé publique, la Turquie refuse la réduction des risques sur son territoire pour des raisons religieuses.

Une position ferme et déterminée du Président Tayyip Erdogan

La célèbre Mosquée Bleue à Instanbul

Si vapoter n’est pas illégal en Turquie, acheter ou fabriquer des produits de la vape l’est. Une situation un peu rocambolesque qui ne devrait pas changer dans les années à venir si l’on en croit les derniers propos tenus par le président du pays.

En effet, lors d’une manifestation anti-tabac qui se tenait dimanche dernier dans la ville d’Istanbul, Tayyip Erdogan aurait déclaré que le vapotage ne sera jamais autorisé dans le pays.

« Ils nous ont demandé un lieu et l’autorisation de fabriquer des produits de la vape. Nous ne le leur avons pas donné et nous ne le leur donnerons pas » aurait ainsi déclaré le président, avant d’exhorter les entreprises de vape qui veulent investir en Turquie, à aller « investir ailleurs ».

Si plusieurs pays du monde interdisent déjà la vape en invoquant des raisons de santé publique, la situation en Turquie est particulière car elle met en avant des raisons religieuses.

La cigarette électronique halal

Ainsi, après avoir interdit la publicité pour l’alcool et les produits du tabac en 2013, Tayyip Erdogan, reconnu comme un président pieux et laissant une grande place à la religion dans la politique qu’il mène, a rappelé dimanche que la consommation de tabac est « hram », c’est-à-dire interdite par l’Islam. 

En Turquie, près de 17 millions de personnes fumeraient chaque jour, tandis que plus de 65 000 mourraient de leur tabagisme chaque année.

Les dernières news politique

Santé Publique France partage son expérience avec l’OMS

  • Publié le 2/08/2022

Santé publique France et le Secrétariat de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac ont signé le 5 juillet un protocole d’accord.

Belgique : le Conseil supérieur de la santé recommande la...

  • Publié le 3/07/2022

Pour lui, la vape est moins nocive que le tabagisme et peut permettre d’aider à arrêter de fumer.

Suède : l’interdiction des arômes refusée par le Parlement

Homme tenant un drapeau suédois

  • Publié le 28/06/2022

Les législateurs ont adopté la majorité du projet de loi voulu par le gouvernement, mais pas la partie concernant l’interdiction des e-liquides aromatisés.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.