Vous êtes ici : Vaping Post » Société » Thaïlande : une arrière grand-mère arrêtée à cause de la vape

Thaïlande : une arrière grand-mère arrêtée à cause de la vape

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Parmi les pays les plus restrictifs du monde dans le domaine de la vape, se trouve la Thaïlande. Le pays d’Asie du sud-est vient de confirmer une nouvelle fois ce fait avec l’arrestation cette semaine, d’une femme âgée de 67 ans. 

Conduite en prison pour avoir vendu des e-cigarettes 

L’information a été communiquée par nos confrères du site Planet of the Vapes. Cette semaine, une dame de 67 ans, arrière-grand-mère qui vendait des produits de la vape afin de subvenir aux besoins de sa famille, a été arrêtée par des officiers de l’armée thaïlandaise, puis conduite en prison. 

Quelques jours plus tard, c’était au tour de Sonklin Janmamuang, femme âgée de 37 ans cette fois, de voir sa maison être prise d’assaut par la cinquième division d’infanterie de l’armée du pays, et d’ainsi être interpellée en possession de près de 50 cigarettes électroniques et pas loin de 200 flacons d’e-liquides. Elle aussi a été immédiatement conduite en prison. 

La loi sur la possession, la vente, la distribution et l’importation des produits de la vape est très claire en Thaïlande. Ainsi, c’est à l’occasion de ces arrestations que les autorités du pays ont rappelé : 

“Vous ne pouvez pas apporter de vaporisateurs comme des e-cigarettes ou des recharges en Thaïlande. Ces articles sont susceptibles d’être confisqués et vous pourriez être également condamné à une amende ou à une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 10 ans si vous êtes reconnu coupable. La vente ou la fourniture de cigarettes électroniques et d’appareils similaires est également interdite et passible d’une lourde amende ou d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 5 ans”.

Nos derniers articles sur la Thaïlande

Articles non trouvés

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.