Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » USA : Des organisations de santé pressent la FDA

USA : Des organisations de santé pressent la FDA

    Annonce

Il y a bientôt un an, le commissaire de la FDA indiquait penser à obliger les fabricants de cigarettes à réduire le taux de nicotine qu’elles contiennent afin de faire reculer le tabagisme. Hier, près de 40 organisations médicales et de santé publique ont adressé une lettre à l’organisme américain afin d’accélérer la mise en place de cette nouvelle réglementation. 

Réduire la nicotine présente dans les cigarettes afin de faire reculer le tabagisme

L’annonce avait été faite au mois de juillet 2017. Scott Gottlieb, commissaire de la FDA, indiquait alors à l’époque sa volonté de réduire la teneur en nicotine des cigarettes combustibles afin de faire reculer le tabagisme. Une mesure qui avait dès lors été très controversée par diverses personnes, dont Clive Bates et Carrie Wade, tout deux auteur d’un rapport [1] remettant en question l’efficacité du procédé. 

Hier, Business Wire, société américaine de diffusion de communiqués de presse, a indiqué qu’une quarantaine d’associations médicales et de santé publique, dont l’American Heart Association, l’American Cancer Association, ou encore l’American Medical Association, ont adressé une lettre ouverte à la FDA, sommant l’organisme américain d’accélérer la mise en place de cette réglementation.

“Chaque jour qui passe signifie que de plus en plus d’enfants passent de l’expérimentation à la dépendance et plus d’adultes qui veulent arrêter de fumer et essaient de le faire, mais qui demeurent dépendants d’un produit mortel. Nous demandons instamment à la FDA de publier une règle proposée dans les six mois suivant son ANPRM (d’ici le 16 septembre 2018) et une règle finale six mois plus tard (d’ici le 16 mars 2019). Nous demandons également que la règle soit mise en œuvre au plus tard au cours de la période d’un an prévue à l’article 907 de la Loi sur la prévention du tabagisme dans la famille et la lutte contre le tabagisme, ce qui permettrait la mise en œuvre de la règle d’ici mars 2020” pouvait-on ainsi lire au sein de la lettre en question.

Cependant, les questions concernant cette nouvelle mesure restent nombreuses. Ainsi, beaucoup d’acteurs du secteur continuent de s’interroger sur l’efficacité de cette potentielle future réglementation. 

Par exemple, est-ce que la réduction de la quantité de nicotine dans les cigarettes ne va pas plutôt forcer les fumeurs à fumer d’avantage, afin de combler la quantité de nicotine qui serait ôtée des cigarettes ?

S’il est en effet possible que la présence de nicotine en plus petite quantité dans les cigarettes puissent permettre d’en réduire la dépendance auprès des plus jeunes, la “prédiction” de la FDA quant au fait qu’elle pourrait amener les fumeurs à arrêter de fumer est quant à elle beaucoup plus incertaine. 

A l’époque invité dans une émission télévisée, Scott Gottlieb admettait du bout des lèvres que cette mesure induirait de proposer aux consommateurs de tabac actuel, diverses alternatives afin de leur permettre de pouvoir continuer, malgré tout, à assouvir leurs besoins en nicotine. 

La FDA compterait-elle désormais sur la vape afin de remplir cette condition ?


[1] Reducing nicotine in cigarettes : Challenges and opportunities (PDF)