Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : kit iStick Nowos – Eleaf

Test : kit iStick Nowos – Eleaf

  • Par , le 28/11/2018 à 14h00
    Annonce

Le kit iStick Nowos est composé d’un clearomiseur connu, le Ello Duro, que vous avions déjà testé avec le kit Ijust, et d’une box électronique à accus intégrés de 4400 mAh, originale par bien des aspects. C’est un bon kit pour qui aime la vape puissante, mais la box n’est pas cantonnée à ce seul terrain.

Du neuf dans la vape ?

Oui, il y a du neuf dans ce kit, pas tellement avec le clearomiseur, surtout du côté de la box.

Le clearomiseur est déjà sur le marché depuis un an, mais il adopte aujourd’hui des résistance en mesh, qui changent un peu la donne. Il y a quelques mois, j’avais salué le Ello Duro, non pas qu’il soit meilleur que d’autres, mais parce que sa vape est différente, musclée. Avec ses résistances classiques en fil, le hit est prononcé et il donne des sensations de vape intéressantes pour ceux qui aiment que ça pique un peu, même avec des liquides peu nicotinés et chargés en glycérine.

Les résistances en mesh lui apporte ce qui lui manquait : des saveurs plus soutenues et plus précises, tout en gardant cette personnalité musclée. Petite évolution donc, mais l’effet est nettement positif, il rejoint la cour des meilleurs clearomiseurs de la catégorie. Le kit produit donc une bonne vape pour les amateurs de gros nuages, avec une bien meilleure autonomie grâce aux 4400 mAh de la box : 300 bouffées à 50 W.

Le kit est livré dans une boîte noire, accompagné de joints, d’un Pyrex et d’une résistance de rechange. Un câble USB et deux modes d’emplois bien fait complètent la dotation.
Attention, le câble USB livré, s’il possède bien une connexion de type C pour la box, possède une connexion USB classique à l’autre bout, pour le brancher sur un PC ou un chargeur de smartphone classique. Ce n’est donc pas réellement un câble USB Type-C, et il n’est pas possible de charger à 2,5 A avec lui. Il faut pour cela utiliser un vrai câble USB-C, celui qui est fourni par exemple avec un chargeur aux normes de charge rapide.

Les caractéristiques essentielles de l’iStick Nowos d’Eleaf

Type de matériel box électronique
Dimensions 83 mm sur 43 sur 28
Poids 150 g
Batterie intégrée, 4400 mAh
Diamètre max. de l’atomiseur 26 mm
Puissance 80 W / 9 V
Charge rapide, prise USB Type-C
Matériaux plastique et alliage

Mais c’est dans la box que se situent les nouveautés, à commencer par un unique mode puissance. Hé oui, less is more, Eleaf a osé revenir en arrière et arrêter de proposer 25 modes différents et 34 options. Ce n’est pas la seule marque à le faire, et je ne prétendrais pas qu’il faille que toutes les box abandonnent les autres modes. En particulier le mode température que certains vapers apprécient. Mais il est intéressant que l’on nous propose des box simples, légères et autonomes pour les débutants d’une part, mais aussi pour les vapoteurs confirmés qui n’utilisent ni preheat ni contrôle de température, puisqu’ils semblent être une grande majorité, même chez les experts. L’usage de la box en est simplifié, c’est agréable.

Autre innovation, visible en bas de la tranche sur cette photo : la prise USB, qui passe à la norme C. Cette norme, déjà adoptée par les PC et les smartphones, est doublement intéressante. D’abord elle est plus solide et n’a pas de sens d’insertion, on ne s’embête plus à chercher dans quel sens la mettre. Ensuite, elle est plus robuste et accepte des courants de charge plus élevés. Elle peut donc être rechargée plus vite (1h20) si on dispose par ailleurs d’un chargeur rapide, nous y reviendrons.

Par ailleurs, la box adopte un affichage particulier, pas vraiment un écran. Un afficheur à LED se situe sous la façade translucide, qui adopte la forme des vieux afficheurs LCD. Trois informations sont disponibles : le taux de charge restant, la valeur de la résistance et la puissance. Point. Pas d’images merveilleuses, pas de graphismes aguichants, de l’info, juste l’essentiel. Le graphisme n’est pas fou, Eleaf aurait pu faire mieux, mais l’idée est logique selon le parti pris de la simplicité. Dans le même registre, la box est légère (150 g), avec les accus intégrés évidemment.

Enfin, sur la tranche, l’unique bouton est gros et en plastique. Il est facile à trouver et son action est franche, mais il a un inconvénient. Je mets régulièrement mon setup dans la poche arrière de mon jean, et avec cette box, elle se déclenche toute seule. Il vaut mieux éteindre la box avant de faire ce genre de chose.

Bref, c’est un kit intéressant et performant tout en restant très simple. On se prendrait à espérer que Eleaf décline cette idée pour des box ou des kits destinés aussi aux vapoteurs “normaux”, ceux qui ne cherchent pas à faire de gros nuages, juste à vaper tranquillement avec des atomiseurs qui marchent entre 15 et 30 W.

Ello Duro, vapez velu !

Nous avons déjà testé cet atomiseur, nous allons donc aller vite, et puis, c’est un clearomiseur construit comme tous les clearomiseurs, en deux parties . La base dans laquelle on visse la résistance, qui intègre la bague de réglage du flux d’air, et le réservoir en Pyrex surmonté d’un top cap et d’un drip tip 810.

C’est dans les résistances que se situe la nouveauté. Elles adoptent le mesh avec succès. Toutes les résistances en mesh n’améliorent pas la vape, mais celles-ci le font. Les saveurs sont clairement meilleures qu’avec les résistances classiques. Eleaf propose à ce jour deux résistances, toutes les deux doubles, l’une équipée de véritable mesh en Kanthal, l’autre de plaques ajourées, en Kanthal aussi (en photo ci-dessus). Les deux vapent bien entre 40 et 60 W et je ne trouve pas de différences flagrantes.

L’air flow peut être très aérien, mais son réglage est assez progressif. Le Duro nous fait le plaisir d’être utilisable à puissance raisonnable (35 W), comparé à ses concurrents, tout en pouvant monter à 80 W avec un flux d’air plus ouvert. Il est par contre assez bruyant. Quelle que soit l’ouverture, il ne siffle jamais mais fait un souffle important.

Le remplissage se fait par le haut, après avoir poussé le top cap monté sur des glissières. Une fois fermé, un léger cran le retient, mais à mon sens pas assez pour pouvoir transporter sereinement le kit dans un sac.

Bref, le Ello Duro produit pas mal de vapeur, tout en sachant vaper à 35 W, ce qui n’est pas si courant dans ce genre de clearomiseur. Sa vape ne ressemble pas à celle des autres : elle est plus rude, piquante, au bon sens du terme. Ce n’est pas une critique mais une caractéristique.

La box Nowos, vapez simple !

L’essentiel a été dit plus haut, dans la mesure où c’est une box très simple, il n’y a pas grand chose à ajouter et c’est tout son intérêt !

Elle est construite principalement en plastique, seul le contour, rouge ici, est en alliage, ce qui explique bien son poids plume. Elle est au format brique et n’est pas si petite (28 mm de profondeur et 43 de largeur). Pourtant sa prise en main est assez naturelle, d’autant plus que le bouton ressort largement.

Elle peut être allumée ou éteinte par 5 clics sur le bouton, et pour accéder au seul réglage, celui de la puissance, il faut cliquer trois fois sur le même bouton.

L’affichage de la puissance se met alors à clignoter, et en dessous, deux “boutons” tactiles apparaissent, qu’il suffit de tapoter pour augmenter ou diminuer la puissance. En laissant le doigt en place, la puissance défile plus vite. Pour valider, il faut faire un appui long sur le bouton de mise à feu (il ne fait pas feu dans cette situation), l’affichage de la puissance redevient fixe et les boutons virtuels disparaissent. Ce système est fiable : il est impossible de modifier la puissance par mégarde.

Enfin, pendant qu’on vape, l’affichage de la puissance disparaît au profit de celui de la durée de la bouffée. Ce genre d’animation pendant la vape me laisse toujours rêveur. Je ne connais personne qui ait des yeux suffisamment extensibles pour regarder son écran pendant qu’il a le drip tip sur les lèvres. Mais soit.

Bref, c’est une bonne box, très simple d’utilisation, qui répond à 90 % des besoins des vapoteurs.

Revue technique

Petites observations chargées

Cette box est donc équipée à la fois d’une prise USB C et d’un module de chargement QC3.0 / PD3.0. Ça en jette non ? Je ne suis pas un pro dans ce domaine, mais disons que ce sont des normes concernant la charge des accus des smartphones et autres tablettes, via un port USB type C, avec un chargeur moderne disposant des mêmes normes.

QC, c’est pour QuickCharge, c’est une technologie propriétaire de Qualcomm. PD, c’est pour PowerDelivery, qui est une technologie équivalente, mais libre. Les chargeurs et les batteries respectant ces normes sont équipés de modules électroniques qui gèrent la tension et le courant de charge de manière à charger vite, sans dégrader trop les accus et sans les faire chauffer. Concrètement, ça charge vite, très vite : 1h20 pour 4400 mAh,

 

.

OK, mais est-ce que c’est bon pour les accus ? Très clairement, non ! Il ne vont pas exploser, il n’y a pas de danger, d’autant plus que le chipset surveille leur température. Mais ils vont durer moins longtemps, simplement parce que plus la charge est rapide, plus on maltraite la chimie des accus, même avec ces normes très pointues.
La charge rapide est confortable, et rien n’empêche de charger ses accus ou ses batteries rapidement de temps en temps. Mais tout dépend de l’usage que l’on veut faire de son matériel : ces technologies sont faites pour les smartphones, que l’on change en moyenne tous les 2 ans. Les fabricants ne visent donc pas à faire durer les batteries plus longtemps, les conséquences d’une charge rapide systématique ne sont donc pas ennuyeuses pour eux. Mais pour nos box, est-ce que nous voulons qu’elles durent le plus longtemps possible, ou est-ce que ça nous va de les changer tous les 2 ans ? À chacun de choisir, en connaissance de causes, entre la rapidité de charge et la durée de vie. Au passage, pour optimiser la durée de vie d’une batterie ou d’accus, il y a trois règles : 
1. Ne pas les décharger complètement, donc ne pas attendre que la box coupe.
2. Les charger lentement, donc plutôt à 0,5 ampères.
3. Ne pas les charger complètement. Ça c’est plus dur, mais idéalement, il faudrait arrêter la charge à 80/90%.

Petites observations excentrées

La symétrie, c’est la vie : il est dommage que, sur une box qui a été dessinée symétrique, le connecteur 510 ne soit pas au milieu. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi, ça veut dire beaucoup. OK, je sors !

Petites observations tactiles

Plus sérieusement, je m’interroge sur l’intérêt du tactile pour la vape.

Personnellement, je préfère nettement des boutons pour régler la puissance ou la température souhaitée. Les boutons tactiles sont souvent moins réactifs et moins pratiques. Sur une box disposant de nombreuses options, le fait de pouvoir cliquer, comme sur un smartphone, sur tel ou tel paramètre pour le régler, ça peut être utile. Mais s’il s’agit juste de remplacer des boutons + et – par leurs équivalents tactiles, je ne vois pas bien l’intérêt. Qu’en pensez-vous ?

En résumé

On aime

  • Son autonomie XXL
  • La vape velue du Ello Duro
  • Le poids raisonnable de la box
  • Sa charge ultra-rapide
  • La simplicité du seul mode puissance

On n’aime pas

  • Le bruit du clearomiseur
  • Pas de contrôle de température pour ceux qui l’utilisent

Conclusion

4,5 /5
 

Le kit iStick Nowos d’Eleaf est bon pour qui aime la vape puissante et les sensations car le Ello Duro n’usurpe pas son nom. La box est légère, son autonomie est conséquente et sa charge ultra rapide à condition de disposer d’un chargeur compatible. Son seul mode puissance peut être une limite pour ceux qui utilisent le mode température ou un preheat, mais il a le mérite de simplifier son usage.

L’iStick Nowos d’Eleaf en images

Les derniers articles sur la marque Eleaf

Test : kit iJust 21700 / Ello Duro – Eleaf

  • Publié le 17/04/2019

Le Kit Ijust 21700 de Eleaf offre une grande autonomie, avec un accu 21700 interchangeable, et une vape agréable à 70/80 watts.

Test : Pod Elven – Eleaf

  • Publié le 28/03/2019

La banalité lui va si bien Oui, sur le plan esthétique et technique, le pod Elven est banal : dessin simple, embout sans ergonomie… mais il marche, même plutôt bien …

Test : kit iStick Pico X / Melo 4 D22 – Eleaf

  • Publié le 20/02/2019

Le Kit iStick Pico X – Melo 4 D22 de Eleaf est compact, ergonomique et aussi agréable qu’efficace à l’utilisation. Une réussite !

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: iStick Nowos - Eleaf Rating Value: 4.5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/11/Nowos-1-1.jpg Review Author:Review Date: