Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Nouvelle-Zélande : vers un durcissement de la réglementation ?

Nouvelle-Zélande : vers un durcissement de la réglementation ?

    Annonce
  • Vaporesso

La ministre associée de la santé en Nouvelle-Zélande a récemment fait part de la volonté du gouvernement d’assimiler les produits de la vape aux produits du tabac. 

Vapoter bientôt considéré comme fumer ?

Il y a quelques jours, le gouvernement Néo-Zélandais a fait part de son intention d’élaborer de nouvelles réglementations qui assimileront les produits du vapotage aux produits du tabac. 

En plus d’interdire de fumer dans les lieux publics, cette nouvelle réglementation devrait également modifier la façon dont les produits du vapotage peuvent être promus au sein des boutiques spécialisées. 

C’est à l’occasion de cette annonce que Jenny Salesa, ministre associée de la Santé, a déclaré : 

« La vape est une alternative beaucoup moins nocive que le tabac et elle a été utilisée comme un outil efficace pour arrêter de fumer. Cependant, ce n’est pas sans risque et c’est pourquoi nous devons la rendre aussi sûre que possible et protéger les jeunes contre son utilisation ».

Mihi Blair, directeur général de la lutte antitabac du pays a d’ores et déjà fait part de son inquiétude à ce sujet : 

« Je crains que ce règlement ne limite l’accès des fumeurs aux e-liquides gourmands et fruités qui, selon les recherches et les communautés, sont l’une des raisons du succès de la vape. C’est vrai que ce serait génial si personne ne fumait ni ne vapotait, mais c’est le monde réel dans lequel nous vivons ». 

USA : une étude révèle l’importance cruciale des arômes au sein des e-liquides

Ailleurs dans le monde

Eurobaromètre 2021 : la débandade de la cigarette électronique

  • Publié le 18/02/2021

L’Eurobaromètre 2021 sur le tabac et la vape vient de paraître, et l’image de la cigarette électronique est fortement dégradée.

L’Allemagne va taxer la vape… Plus que le tabac

  • Publié le 16/02/2021

L’Allemagne veut augmenter pour la première fois en six ans ses taxes sur le tabac, et en profiter pour taxer la vape. Et pas qu’un peu.

USA : ce député anti-vape qui possède des actions chez...

  • Publié le 15/02/2021

Selon son porte-parole, ces intérêts financiers « n’ont clairement eu aucune influence sur son combat pour protéger (…) des effets néfastes du vapotage ».

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.