Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Royaume-Uni : évolution de l’utilisation de la cigarette électronique

Royaume-Uni : évolution de l’utilisation de la cigarette électronique

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Le dernier rapport de l’Action on Smoking and Health montre que le nombre de vapoteurs augmente à nouveau. La majorité d’entre eux a complètement arrêté de fumer.

Des résultats encourageants

Homme enroulé dans un drapeau du Royaume-Uni

En 2015, le ministère de la Santé britannique révélait les résultats d’une série d’études sur la cigarette électronique. Après lecture, il arrivait à la conclusion que le vapotage est au moins 95 % moins nocif que le tabagisme. Depuis lors, le gouvernement du Royaume-Uni ne cesse de promouvoir l’utilisation du vaporisateur personnel auprès des fumeurs. Son but étant de faire de son pays, un pays avec un taux de tabagisme inférieur à 5 % à l’horizon 2030.

Cette promotion du vapotage passe par de nombreuses voies. Parmi elles, le démarrage de plusieurs études destinées à offrir des cigarettes électroniques aux sans-abris et autres personnes défavorisées, l’installation de vape shops au sein de certains hôpitaux, la réalisation de différents courts-métrages destinés à informer de la réduction des risques offerte par le vaporisateur personnel par rapport au tabagisme, ou encore la mise en place d’une opération annuelle baptisée Vapril, équivalent du Mois sans tabac dont l’axe principal tourne autour de la promotion de la cigarette électronique.

Chaque année, le groupe de pression Action on Smoking and Health (ASH) publie un rapport étudiant l’évolution de l’utilisation du vaporisateur personnel dans le pays. Il y a quelques jours, l’édition 2021 (format PDF) a été publiée.

Le nombre de vapoteurs repart à la hausse

Évolution du type de population qui vapote au Royaume-Uni, entre les années 2014 et 2021. De plus en plus d’anciens fumeurs.

Si l’année dernière marquait, pour la première fois, une diminution du nombre de vapoteurs dans le pays, le rapport de cette année met en lumière l’inversion de cette tendance, avec une reprise à la hausse du nombre de personnes utilisant une cigarette électronique. Il y aurait ainsi 7,1 % de vapoteurs au Royaume-Uni, soit 3,6 millions de personnes, quantité similaire à celle enregistrée auparavant en 2019.

L’utilisation de l’e-cigarette est largement confinée aux fumeurs actuels et aux anciens fumeurs et l’utilisation parmi les non-fumeurs reste faible.Use of e-cigarettes (vapes) among adults in Great Britain - June 2021 - Action on Smoking and Health

Parmi ces millions de vapoteurs, 64,6 % auraient complètement arrêté de fumer, un chiffre en constante augmentation au fil du temps. Les doubles utilisateurs, quant à eux, continueraient de diminuer pour atteindre aujourd’hui 30,5 %.

Parmi les fumeurs récalcitrants, ils seraient 30,1 % à n’avoir toujours pas essayé le vapotage comme moyen d’arrêter de fumer. Enfin, moins de 1 % des vapoteurs actuels seraient des personnes qui ne fumaient pas dans le passé.

L’e-cigarette toujours utilisée pour arrêter de fumer

Raisons invoquées par les vapoteurs pour justifier leur utilisation d’une cigarette électronique. L’arrêt du tabac toujours en tête.

Lorsqu’on questionne les vapoteurs actuels sur les raisons qui les ont poussés à se tourner vers la cigarette électronique, ils sont 30,6 % à indiquer que c’est pour réussir à arrêter de fumer, tandis que 20 % expliquent que c’est pour éviter de recommencer à fumer. Des chiffres similaires aux années précédentes.

Au fil du temps, la proportion d’utilisateurs actuels de cigarettes électroniques qui fument du tabac a diminué, tandis que la proportion d’ex-fumeurs a augmenté.Use of e-cigarettes (vapes) among adults in Great Britain - June 2021 - Action on Smoking and Health

Cependant, malgré les nombreuses campagnes éducatives lancées par le gouvernement afin d’informer les fumeurs du pays de la réduction des risques offerte par le vapotage par rapport au tabagisme, 32 % des fumeurs continuent de croire, à tort, que vapoter est aussi dangereux que fumer.

Le combo box/atomiseur toujours majoritaire

Types de cigarettes électroniques utilisés par les vapoteurs. Les systèmes ouverts toujours largement majoritaires.

Il y a quelques jours, une étude scientifique indiquait que l’utilisation des pods et des produits du tabac chauffé restait minoritaire au Royaume-Uni. Des résultats que le rapport de l’ASH semble confirmer aujourd’hui.

Selon le document, les systèmes dits ouverts, seraient utilisés par 77 % des vapoteurs, tandis que les pods seraient plébiscités par seulement 18 % d’entre eux. Les utilisateurs de ces systèmes fermés se seraient majoritairement (18 %) tournés vers le pod Vype du cigarettier British American Tobacco, tandis que le produit du fabricant américain Juul arriverait en deuxième position, avec 15 % de taux d’utilisation. Il vient ainsi voler la vedette aux produits Blu et Logic, respectivement lancés sur le marché par les fabricants de cigarettes Imperial Tobacco et Japan Tobacco International.

Le vapotage est positivement associé à un arrêt du tabac réussi. En 2017, plus de 50 000 fumeurs ont arrêté de fumer avec un produit de vapotage, alors qu’ils auraient autrement continué à fumer.Use of e-cigarettes (vapes) among adults in Great Britain - June 2021 - Action on Smoking and Health

Enfin, le rapport s’intéresse aux taux de nicotine utilisés par les vapoteurs. Alors que 65 % consommeraient des e-liquides dont le taux de nicotine est compris entre 1 et 12 mg/ml, ils seraient 27 % à s’être tournés vers des compositions plus fortes (13 à 20 mg/ml).

42 % des adeptes de la cigarette électronique nicotinée ont indiqué n’avoir pas modifié leur taux depuis qu’ils ont commencé à utiliser une cigarette électronique, tandis que 47 % ont expliqué l’avoir diminué au fil du temps. Seuls 9 % l’auraient au contraire augmenté.

Le reste de l’actualité au Royaume-Uni

Royaume-Uni : l’APPG conseille le gouvernement pour sortir du tabagisme...

  • Publié le 6/07/2021

Parmi ses recommandations, permettre la prescription de cigarettes électroniques par le système de santé national.

Vapotage, tabac chauffé ou Juul : la cigarette électronique largement...

  • Publié le 5/07/2021

Les fumeurs souhaitant se sevrer du tabac continueraient d’utiliser principalement un vaporisateur. Le tabac chauffé resterait marginale.

Royaume-Uni : des e-cigarettes gratuites pour les sans-abris

  • Publié le 30/06/2021

Une étude va offrir des cigarettes électroniques à des sans domicile fixe pour voir s’il est possible de réduire le tabagisme auprès de cette population.

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.