Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Royaume-Uni : 100 % d’abandon du tabac avec la vape, après 12 semaines

Royaume-Uni : 100 % d’abandon du tabac avec la vape, après 12 semaines

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Un projet-pilote mené par une association britannique confirme une nouvelle fois que la vape semble plus efficace que les autres substituts nicotiniques.

 

L’efficacité de la cigarette électronique prouvée une nouvelle fois

Fondée en 2007 par Sir Alec Reed, la REED Foundation s’est donné pour objectif d’aider les habitants du Royaume-Uni à améliorer leur mode de vie afin d’être en meilleure santé. Agissant sur plusieurs fronts, elle est notamment commissionnée par les services de santé britanniques dans le cadre d’un programme anti diabète, mais agit également dans le domaine de la réduction des risques tabagiques.

C’est à cette occasion que la fondation a réalisé un projet-pilote d’une durée d’un an, entre les mois de février 2019 et février 2020. Ayant pour objectif d’évaluer de manière indépendante l’impact de la cigarette électronique en tant que substitut nicotinique, celui-ci a récemment rendu ses résultats.

Ainsi, lors des premières tentatives d’abandon du tabac, le vapotage aurait atteint un taux de succès de 93 % lorsqu’il était utilisé seul, contre seulement 49 % pour les autres substituts nicotiniques, et 57 % pour le Champix.

Après 12 semaines, 100 % des vapoteurs étaient toujours abstinents, contre 91 % pour les utilisateurs de Champix, et 84 % pour ceux utilisant d’autres substituts nicotiniques.

Ce projet-pilote, bien que réalisé sur une courte durée et auprès d’un faible échantillon de participants (200 personnes), vient confirmer les résultats d’autres études déjà parues sur le sujet.

Il y un mois, une revue Cochrane indiquait que le vapotage est près de 2 fois plus efficace que les autres substituts nicotiniques, tandis qu’une autre étude britannique publiée en janvier 2019 dans le New England Journal of Medicine, communiquait des résultats similaires.

Le reste de l’actualité

Vapotage et infarctus : une contre-étude démontre l’absence de lien

  • Publié le 30/08/2021

Pour ses auteurs, les études démontrant un lien entre vapotage et maladies cardiaques sont scientifiquement mal réalisées

Nicotine et vapotage : le plus grand expert mondial favorable...

  • Publié le 27/08/2021

Pour lui, le vaporisateur personnel peut favoriser le sevrage tabagique et expose ses utilisateurs à des risques moindres par rapport au tabagisme.

15 experts antitabac de renom défendent la cigarette électronique

  • Publié le 23/08/2021

Pour eux, il faut que la communauté de la santé publique prête plus attention au potentiel de la vape en tant qu’aide pour arrêter de fumer.

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.