Vous êtes ici : Vaping Post » Société » Quand Roselyne Bachelot échange sur Twitter à propos de la cigarette électronique

Quand Roselyne Bachelot échange sur Twitter à propos de la cigarette électronique

    Annonce

La scène se passe sur Twitter. Le vendredi 20 mars, après la diffusion d’une émission télé dans laquelle Roselyne Bachelot était l’invitée, des internautes l’interpellent sur les propos qu’elle a tenus sur le plateau. Pour elle, l’e-cigarette émet des vapeurs cancérigènes.

Le dry hit comme référence

Après avoir échangé quelques tweets sur l'e-cigarette Roselyne Bachelot a bloqué certains comptes de ses interlocuteurs.

Après avoir échangé quelques tweets sur l’e-cigarette Roselyne Bachelot a bloqué certains comptes de ses interlocuteurs.

Roselyne Bachelot, ancienne Ministre de la santé et désormais chroniqueuse télé, participait à l’émission Ce soir ou jamais, diffusée vendredi soir 20 mars, sur France2, souriante et joviale comme à son habitude. Femme de conviction, Roselyne Bachelot a pris des positions courageuses au cours de sa vie politique en votant par exemple la loi Evin en 1991 contre les directives de son parti.

L’émission avait pour thème “Mannequins, intellectuels, footballeurs, fumeurs : l’exemplarité doit-elle s’imposer ?“ L’exemplarité est un thème d’actualité très sensible pour le vapoteur menacé d’interdiction de vaper dans “certains” lieux publics pour justement cause d’exemplarité.

On attendait une belle réflexion de la part des invités connus pour leur franc-parler. Mais de quelle exemplarité s’agissait-il exactement ? Le vapoteur qui réduit ses risques de 96% est-il un exemple vertueux pour le fumeur ? Un exemple dangereux pour le non-fumeur ? Au bout de 50 minutes d’émission, la question fut lancée et Roselyne Bachelot intervient.

On sait maintenant que le vapotage émet des vapeurs qui sont cancérigènes (…)  c’est nuisible à la santé de celui qui fume mais également de son entourage. Alors dire que le vapotage exclut la notion de tabagisme passif comme vous l’avez dit n’est pas vérifié. -R. Bachelot

Frédéric Taddei tente alors de rebondir :
– “Est ce que l’inverse est vérifié ? Est ce qu’on est sûr que ça donne le cancer ?

Pour Roselyne Bachelot “Il y a un certain nombre d’études qui deviennent quand même tout à fait convergentes sur le sujet.

Albert Hirsch, Président de la Ligue Contre le Cancer, également invité, tempère et remet la question en perspective :

Nous n’avons pas de méthode pour arrêter de fumer. La cigarette électronique n’en est pas une mais elle entrouvre la possibilité de réduction du risque … Et c’est pour cela que nous sommes ouverts.

Après l’émission sur Twitter, des internautes dont faisait partie l’association Elva Pote, ont cherché à interpeller l’ancienne Ministre de la santé sur ses propos. Engageant la discussion avec eux, elle leur a indiqué ses sources d’information :

Les utilisateurs du réseau social ont alors tenté de l’interpeller sur le fait que les conclusions de l’étude japonaise n’étaient en fait pas celles rapportées par la dépêche AFP et que l’étude de Portland, avait même été traitée de “torchon” par le Professeur B. Dautzenberg. D’après différentes critiques d’experts les chercheurs à priori peu avertis sur l’aspect comportemental du vapotage, auraient en effet mesuré les émanations de “dry hit”, c’est à dire lorsque la mèche n’est plus imbibée de liquide : le goût est alors insupportable. Poursuivant leurs multiples tentatives de communication auprès de madame Bachelot, l’insistance des vapoteurs sur le réseau social finit malheureusement par être mal comprise.

S’en suit alors une série d’interrogations qui n’auront d’écho que le simple blocage de certains comptes Twitter de la part de l’ancienne ministre.

Capture d'écran de Sébastien Béziau, blogueur de Vap'You.

Capture d’écran de Sébastien Béziau, blogueur de Vap’You.

Par lassitude ou simple crainte de parler aux “lobbyistes”, madame Bachelot n’a pas souhaité poursuivre les autres échanges qui lui étaient proposés.

Review Author:Review Date: