Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » MODs » Provari P3

Provari P3

Voici la revue du nouveau Provari P3, le Mod électro très attendu de cette fin d’année. Avec une politique tarifaire osée et une communication très confiante, Provape annonce un produit sûr, performant et robuste. Voyons en détail ce qu’il en est.

Le saint graal du vapoteur et le syndrome de la pôle positition

Le boitier du Provari P3

Le boitier du Provari P3

Provape ! Tous les vapoteurs qui s’intéressent à notre question connaissent, tout le monde a son avis à donner sur le premier fabriquant à avoir été reconnu pour distribuer le meilleur Mod au monde en 2010. Et moi et moi ? Et vous ? Soyons clair je n’ai jamais utilisé de Provari pour la seule raison que l’une de mes motivations, au-delà d’arrêter le tabac bien sûr, était de faire des économies. Et l’acquisition d’un mod de plus de 200 euros n’était pas du tout à l’ordre du jour. Ajouté à cela que c’était un produit américain et que j’en ai marre qu’ils soient plus industriellement malins que nous et vous avez mon postulat de départ. Un poil idiot et trop franco-pessimiste, j’en conviens !

Ajouté à cela une succession de tests intéressants et de revues détaillées sur presque la totalité des produits remarquables depuis 2 ans et vous avez un prototype de vapoteur qui est apte à établir une revue «100% indépendante » de ce fameux Provari P3.

Je vais donc concevoir ma revue comme n’importe quelle autre et surtout en évitant la comparaison avec ses prédécesseurs de la même marque. Pourquoi ? Et bien car si vous avez déjà un Provari et qu’il tient réellement ses promesses de qualité premium, vous n’aurez à mon avis aucun besoin d’en acheter un nouveau, sauf si bien sûr vous êtes un dingo de la nouveauté comme je le suis, par exemple concernant les téléphones mobiles.

Je vais donc m’adresser à un profil de vapoteurs – les plus nombreux et de loin – qui vape depuis un moment et qui se pose la même question que moi : Est-ce que ce Provari P3 mérite que l’on y mette un gros billet de 225 € ?

Le Provari P3 est livré avec une extension et une clé

Le Provari P3 est livré avec une extension (selon la taille de l’accu utilisé) et une clé USB contenant un mode d’emploi au format PDF.

J’ai donc en main, là maintenant, cet américain de Provari P3 qui pour moi, aux cotés du Pipeline Pro, représentait le haut de gamme de la production mondiale de Mod électronique. Franchement ils sont quand même fort ces américains, et plus près de nous ces allemands.

Ce P3 m’a tout d’abord surpris par son côté un peu banal et passe partout. J’avoue même au départ comme une sorte de déception en partie liée aussi à l’emballage qui ne traduit rien de cet aspect haut de gamme. Remarquez, je préfère largement qu’ils mettent l’investissement ailleurs.

Le bottom cap du nouveau Provari utilise un ressort pour assurer la connexion avec l'accu.

Le bottom cap du nouveau Provari utilise un ressort pour assurer la connexion avec l’accu.

Et la déception première va continuer au premier examen minutieux. En effet ici rien de voyant ni de vraiment beau ni de franchement remarquable à première vue. A l’inverse je ne vois pas non plus de choses rédhibitoires de suite sauf peut-être mon constat surpris du simple ressort de liaison entre le bottom cap et l’accu. Et de me dire inconsciemment que j’avais bien raison de ne pas avoir craqué jusque-là ! Provape en est encore au pauvre ressort !

Pour continuer, mes lecteurs fidèles et remarquables par leur sagacité le savent bien, j’ai horreur des mods électroniques avec un seul bouton de réglage prévoyant de longs moments d’attente et des centaines de clics inutiles sur le switch. Et bien Provari persiste et signe avec toujours un seul switch de commande pour pas loin de 30 pages de mode d’emploi ! Ca promet.

Zoom sur le haut du mod et son plot de connexion.

Zoom sur le haut du mod et son plot de connexion.

La conséquence immédiate est que ce P3 n’est pas réellement un haut de gamme en soit mais un produit plus sérieux que la concurrence chinoise et c’est entre nous pas trop difficile. Seul le tarif lui donne des airs de haut de gamme mais n’oublions pas que les charges sociales américaines sont certes moins élevées que les nôtres mais largement plus élevées que les chinoises. Ceci explique en partie cela.

Vous pourrez le constater, l’examen préliminaire ne m’a pas mis franchement dans d’excellentes dispositions en ne m’offrant aucune surprise ni aucun “waouuuu” devant Seigneur Provape 3ème du nom !

En fait, j’étais dans la même disposition que d’avoir adoré un bon roman et d’aller voir ensuite le film tiré de ce même roman. Sincèrement j’ai toujours été déçu, pas vous ?
Pour les connaisseurs, quels seront alors le parfum et l’humeur finale de ce test ? Pensez donc à Suskind.

Le Provari P3 reste logiquement dans la lignée de ses illustres prédécesseurs

Les arguments du Provari au dos de la boite.

Les arguments du Provari au dos de la boite.

On ne présente plus le Provari car tout a été dit, écrit et filmé sur la toile. Ce succès et cette suprématie ont rendu les consommateurs que nous sommes encore plus exigeants en particulier vis-à-vis de Provape qui doit défendre plus que jamais une position de leader mais aussi qui doit défendre ses positions politiques pour une vape sécurisée ; et en cela je les honore car je me suis toujours inscrit en doute contre la course chinoise aux watts qui montre un coté de la vape pseudo-sensationnelle et soulève à mon sens des vagues dont notre affaire n’a franchement pas besoin ! Et pour le moins qui ne concerne qu’une minorité de vapoteurs.

Le Provari P3 comme certaines marques limite sa vitesse maximum à 20 watts largement suffisante pour assouvir tous les usages consensuels de la vape tout en utilisant la politique de précaution à savoir une sécurité la plus maximale qui soit à un moment donné. Si votre P3 fonctionne c’est que tout va bien et par le biais de sa nouvelle fonction IQ mise à jour et en avant, vous pouvez désormais connaître l’état global de votre accu et de sa connexion au P3 via le ressort. Au passage, j’ai pu apprendre que 6 de mes 8 accus étaient en fin de vie voire franchement HS. Merci Provape !

De gauche à droite : iTaste Mini 134, iJust, Zmax, Seven 30, Silenus, Provari P3,  SVD, Bec Pro, iStick, eGrip, Cool Fire

De gauche à droite : iTaste Mini 134, iJust, Zmax, Seven 30, Silenus, Provari P3, SVD, Bec Pro, iStick, eGrip, Cool Fire 1

Au regard des mensurations du P3, on reste malheureusement dans les critères de 2010 à savoir un objet assez large et assez long avec un accu de 18650. Certes il est moins long que tous les chinois électroniques mais il est étrangement plus long que son principal concurrent le Pipeline Pro. Moi le premier j’aurais aimé être surpris par une miniaturisation du moins un effort sur la longueur.

A la décharge du P3, il est à la fois mini et maxi au sens où Provape a eu l’intelligence de mettre dans la boîte un adaptateur pour 18650 ainsi vous pourrez utiliser tout votre stock d’accu selon la configuration que vous recherchez y compris les petits 18350. Et assurément pour ceux qui ne privilégient pas l’autonomie en 18350 ou 18490, il est franchement parfait en terme de gabarit.

Zoom top cap

Zoom top cap

Il en reste pas moins que le Provari P3 reste un mod premium tant pour son tarif élevé que pour sa finition globale. Côté esthétique je peux affirmer sans risque que l’aspect et surtout le touché de son revêtement métal brossé est le meilleur que j’ai croisé à ce jour. Au-dessus du Pipeline Pro c’est certain, car vous n’avez jamais cette sensation de froid métallique ni de revêtement ferreux qui à force devient gras de sébum humain, ce que je déteste ! Je n’ai jamais constaté une quelconque trace de doigts ou de fâcheuses rayures. C’est là encore de très bonne facture.

Montage flush facilité

Montage flush facilité en 22mm

La matière première est aussi largement plus noble que la majorité de la production mondiale courante et sa finition extérieure est parfaite. Ajouté à cela que Provape a imaginé un système de switch quasi idéal dans l’appréhension de son fonctionnement et vous aurez là encore l’impression que l’on ressent quand on ferme une portière de voiture de luxe par rapport à une banale Renault. Je n’exagère pas du tout car ce bouton m’a franchement impressionné à l’usage par son équilibre idéal entre contact doux et force d’appui nécessaire.

Toujours dans le même ordre d’esprit, l’écran est totalement intégré au châssis sans vis apparentes ce que je trouve être un minimum pour le prix. Je rappelle juste que c’est le cas aussi désormais du SVD 2.0.

Esthétiquement classique donc, logiquement évolutif dans ses extérieurs et d’une finition parfaite, toute la suprématie de ce Provari P3 doit donc résider dans ses entrailles, enfin je l’espère. Même si sincèrement on ne peut pas lui faire de reproches réels à ce stade de la revue.

Revue technique

Les caractéristiques principales sont donc les suivantes :

  • Wattage variable de 3 à 20 w par incrément de 0.2 w
  • Voltage variable de 2.9 v à 6 v par incrément de 0.1 v
  • Fonction booste au démarrage suivant 5 réglages différents de durée
  • Fonction IQ comme input quality gérant la qualité de votre accu/connexion de 0 à 100
  • Gestion de la charge restante en % variant suivant votre sélection de puissance et de résistance
  • 1 switch translucide retro éclairé en haut du MOD
  • 7 choix de couleurs de led distinctes pour le switch
  • Un petit écran noir Oled blanc/vert très lisible avec affichage icones
  • Information écran de l’impédance de la résistance, de la charge de l’accu, de la puissance choisie et de la puissance en volt nécessaire, du boost éventuellement sélectionné
  • Défilement automatique des menus jusqu’à sélection par pression du switch
  • Vitesse de défilement de ce menu réglable
  • On / off automatique au bout de 16 s d’action sur le switch
  • Désactivation du switch par choix du menu 3 et OFF sur l’écran (8 clics)
  • Diamètre : 22.65 mm
  • Longueur 18350 : 88.8 mm
  • Longueur 18490 : 105 mm
  • Longueur 18650 : 121 mm
  • Poids : 18350 : 107.8 g
  • Poids : 18490 : 122.4 g
  • Poids 18650 : 137.2 g
  • Option de batterie : 18350, 18490 et 18650
  • Design : métal brossé siglé P3
  • Bague du bas avec connexion par ressort (servant de verrouillage pour l’accu)
  • Matière : alu
  • Pas de vis évolutif: 510, P3 et/ou Ego avec adaptateur
  • Résistance mini de 0.7 ohms et limite d’ampérage à 5.5 A
  • Dispositif de sécurité et de surveillance thermique
  • Dispositif de dépannage bof proposant des solutions en anglais
  • Step down technology permettant une puissance délivrée inférieure à celle de l’accu
  • Complément du Pack :
    • Une clé USB contenant l’impressionnant mode d’emploi en français
    • Un adaptateur pour accu 18650

Assemblage parfait, gestion électrique et électronique de haut niveau

L'ensemble des pièces composant le Provari P3

L’ensemble des pièces composant le Provari P3

Pour le Provari P3, le passage d’un accu 18350 à 18650 se fait par ajout de 2 tubes inférieurs. C’est simple et rapide. Les filetages sont d’excellente qualité et se vissent parfaitement bien. Les espaces entre les tubes sont quasiment indétectables. Pour ce qui est de l’écran d’informations, on retrouve logiquement un éclairage Oled qui est très clair et lisible et dont la luminosité pourra être réglée selon vos souhaits. L’intéressant dans cette affaire de luminosité c’est qu’elle est aussi enregistrée dans les cinq profils que vous pouvez programmer à votre guise. Ainsi mon programme P1 est pour moi en soirée le réglage idéal pour mon Russian 91% en coil coton avec luminosité au mini, switch éteint, boost 2 pendant 0.50 seconde, 12.2 watts pour 1.6 ohms.

Le Provari ici équipé d'un Russian 91%

Le Provari ici équipé d’un Russian 91%

C’est encore parfait, il faut bien le dire et même pour un gaucher comme moi. Et oui je me suis souvent plains que les fabricants ne pensaient pas à nous, pauvres gauchers, et bien merci Provape car avec ce P3 je découvre que je peux facilement inverser l’écran et enfin je peux utiliser mon mod comme un droitier peut le faire. C’était en partie pour cette raison que je n’aimais pas ces mods où l’écran n’est pas du même côté que les boutons d’activation et bien là encore Provape me fait revenir sur mes positions. Pour info c’est ici : menu>Set>Dis>left/right mode soit 8 clics si vous réussissez du premier coup.

Juste un mot sur l’excellent et seul switch, je n’aime pas ces commandes par un seul bouton car il faut bien le dire, c’est vite pénible. Mais il faut bien reconnaitre que passer l’excitation de la découverte et de l’exploration des différentes options, on ne va pas si souvent que cela dans ce maudit menu et donc à l’usage, mais aussi sur la longévité, je dois encore avouer que le choix de Provape est un choix par défaut mais aussi un choix par précaution.

A l’usage ce bouton est un bonheur de silence et de toucher digital. Remarquez ici que je me fiche totalement des sept possibilités d’éclairage led de ce bouton mais qu’en revanche je suis bien content si jamais je m’emballe, qu’on me rappelle que mon accu va cesser de fonctionner. Et bien là encore, même si vous supprimez ces inutiles coloris, le rouge restera de mise pour vous avertir de la fin de vie de votre accu.

Pour le reste et en particulier la gestion de la partie électrique, on entre ici à mon sens dans le vrai atout majeur de ce Provari P3. De ce que certains ont faussement appelé du haut de gamme pour la partie fabrication et design, ici il faut bien avouer que le travail et la recherche effectués par Provape est de tout premier niveau.

C’est en la matière que je dois reconnaitre à mon esprit défendant que Provape est largement un ton au-dessus des autres, non compris le Pipeline Pro que je n’ai jamais eu l’occasion de tester. Si jamais d’aucuns ont envie de me l’adresser, je suis preneur pour le combat des chefs.

Le Provari équipé d'un Nautilus

Le Provari équipé d’un Nautilus

Cette puce assure vraiment une vape de qualité supérieure qui vous montrera l’écart qu’il peut y avoir entre les bons et les mauvais produits et même les moyens. Je m’adresse à tous ceux qui comme moi n’avaient pas encore investi lourdement dans un Provari, je vous conjure qu’à l’usage la vape est d’un confort, d’une densité, d’une épaisseur dont on ne peut s’apercevoir qu’en ayant utilisé 2 ou 3 jours un Provari P3. Voilà c’est dit, c’est effectivement une vape supérieure. Certes certains chinois s’en rapprochent comme par exemple le dernier SVD 2.0, le Bec pro ou le Seven 30 ou voire même la surprenante iStick mais aucun n’est encore son égal en termes de qualité de rendu.

Au-delà nul besoin de rentrer dans les discussions inutiles de qui a raison ou tord car c’est comme en politique, tout est une question d’appréciation et de gestion des priorités. Pour faire simple c’est comme les chaussures : soit vous aimez changer souvent ou n’êtes pas très soigneux alors vous achetez des Bata, soit vous aimez la belle fabrication et le luxe abordable et vous achetez des Heschung qui reste la seule marque de luxe à être fabriquée en France. Dans la vape c’est pareil, soit vous achetez deux ou trois mods chinois soit un P3… Aucun choix n’est plus défendable que l’autre !

Elle fait partie de ces puces que l’on classe dans la vape lisse au sens où la fréquence des oscillations est plus rapide par exemple que sur une batterie classique. Et d’ailleurs Provari est quasi le précurseur en la matière il y a maintenant plus de quatre ans.

Mais revenons spécifiquement au P3, il est à ce jour le plus sécurisé des mods électroniques et en bon père de famille issu du code Napoléonien, je suis très sensible à cet effort. Le P3 inaugure le système IQ pour Input Quality qui contrôle drastiquement le signal entrant provenant de votre accu. Le microprocesseur contrôle en permanence que le signal soit correct et module la puissance en fonction de la santé de votre accu mais surtout de la tenue toujours évolutive de votre résistance.

Le IQ m’a gentiment informé qu’un de mes accus Samsung pourtant en très bon état est noté d’un IQ 33, soit franchement pourri, et bien le Provari va limiter la puissance de sortie à une puissance raisonnable de 15w mais aussi va couper plus tôt la fin de l’utilisation permettant à mon accu tout pourri de donner ce qu’il a sans pour autant me brûler les doigts.

Cet aspect sécuritaire est certes tout à fait honorable mais à mon sens un peu trop poussé car mes accus durent franchement moins longtemps que sur n’importe quel autre mod. C’est rassurant mais c’est aussi assez pénible, ce Provari P3 a donc une autonomie respectable uniquement si votre accu est au-dessus de 60 IQ sinon vous devez comme moi changer assez souvent d’accu et facilement deux à trois fois par jour.

En revanche, je ne m’abaisserais pas à vanter le wattage variable car c’est un minimum en 2014 pour un mod qui se respecte sauf à souligner que la traduction en français du mode d’emploi est franchement déplorable et que l’image utilisée de la boîte automatique n’est pas la meilleure qui soit pour expliquer la différence entre un réglage par les volts et un réglage par les watts.

La bague du haut se dévisse pour faciliter la compatibilité avec certains type d'atomiseur.

La bague du haut se dévisse pour faciliter la compatibilité avec certains type d’atomiseur.

Concernant l’assemblage parfait du P3, je dois aussi aborder rapidement le top cap qui devient plat et évolutif permettant des assemblages flush avec des reconstructibles tels que le Russian, le Protank ou le Nautilus. Pour moi c’est une évidence mais pas pour les malheureux qui n’ont qu’un P2. Bref !

J’en viens au plot de connexion qui utilise le système ingénieux d’une sorte d’écrou qui vient se visser sur un pas de vis plus large et qui peut au choix, être monté ou descendu permettant l’adaption de n’importe quel plot 510 qu’il soit court ou long. C’est parfait sauf à noter que le système peut parfois rester vissé à l’atomiseur et non sur le mod ce qui vous pousse à devoir le réinstaller sur le Provari. La solution que j’ai trouvé est de bien prendre garde à visser à fond la couronne large sur le mod ou alors plus simplement de ne pas serrer trop fort vos clearomiseurs sur le mod. Quoi qu’il en soit ce système permet d’accéder facilement au plot de connexion pour le nettoyer et le garder le plus propre possible.

Un menu électronique par icônes pas très intuitif mais très complet

Eau et gaz à tous les étages, je n’aime pas ces menus déroulants et je ne les aime toujours pas. C’est clair ! Au début vous êtes paumés comme un enfant de chœur dans un champ de vierges et après vous ne vous souvenez plus de l’endroit où se trouve le réglage en question.

Après mise en place de votre accu avec précaution car la carte n’est pas protégée à l’intérieur, votre P3 fait le sapin de Noël en éclairant sa led des sept coloris. C’est la fête. Il est prêt à fonctionner et le tout sans avoir à le déverrouiller ce que je trouve confortable et certainement aussi économiseur de switch. Et là vous verrez que le switch est très pratique et il est facilement palpable et naturellement bien placé.

Pour débuter, vous aurez accès à deux menus d’affichage rapide exposant les informations essentielles à une vape de qualité soit la charge restante en pourcentage de votre accu, les ohms de votre résistance, le mode boost, votre réglage en watt ou volt et les voltages ou la puissance utile pour servir au mieux votre choix. Ces deux menus sont accessibles par un simple clic.

Vue sur la puce équipant le Provari P3

Vue sur la puce équipant le Provari P3

Pour ce qui est de la charge restante, ne soyez pas effrayés au départ d’apercevoir un point d’interrogation car en effet le Provari calcule en permanence la charge effective restante de votre accu selon la puissance et la résistance choisies. C’est donc une information fiable et intelligente. Je rappelle simplement que vers la fin de vie de l’accu, la descente est franchement rapide, un peu trop à mon goût pour être sincère. Est-ce que cela provient de mes accus qui ne sont pas au top ou simplement du fait que j’utilise la fonction boost. Je ne sais pas mais c’est une des rares critiques que j’aurais à faire par rapport au seul fonctionnement de cette puce.

En termes d’usage et pour moi qui ne suis pas adepte du sub-ohm, ce P3 couvre largement toute ma plage d’utilisation et la plupart de mes clearomiseurs, même mes deux reconstructibles fétiches du moment. Il est vrai que certains de mes montages sur des drippers en particulier peuvent être limite mais dans ce cas j’utilise de toute façon un mod méca.

Ce P3 n’est pas fait pour ce genre d’usage à la frontière du raisonnable. Il se veut avant tout le chantre d’un vape ultra sécurisée même si je comprends qu’une puissance de 50 w aurait permis à certain d’être satisfait et qu’elle a été envisagée au départ pour ce P3. Mais à vrai dire cela ne correspond pas du tout à l’image de Provari.

Pour le menu à déroulement automatique je trouve inutile de décrire toutes les possibilités que vous pourrez très bien appréhender en regardant les photos du schéma synthétique qui est dans le mode d’emploi.

L'ensemble des menus disponibles est consultable sur le fichier PDF fourni dans la clé USB.

L’ensemble des menus disponibles est consultable sur le fichier PDF fourni dans la clé USB.

Mais juste tout de même que ce menu est composé de six chapitres dans l’ordre : augmentation des v-w/baisse des v-w /on-off/rcl pour les cinq programmes/set pour les réglages/exit.

Les deux premiers menus font défiler les valeurs à la hausse ou la baisse en mentionnant votre réglage actuel. Il vous reste juste à cliquer une fois pour sélectionner votre nouveau réglage. De plus pour ces 2 menus, si vous ne sélectionnez rien, vont défiler les informations globales jusqu’au fameux IQ qui vous dira sans politesse quel est l’état de votre accu.

Détails du second menu

Détails du second menu

Le troisième permet en 1 clic de verrouiller ou déverrouiller votre switch.

Le quatrième vous permet de sélectionner un de vos 5 programmes pré-enregistrés ou de lire les infos du programme que vous utilisez.

Le cinquième est le très complet menu SET de réglages qui vous donnera accès à un univers parallèle composé de cinq sous menus : SAV pour sauvegarde des programmes, DIS pour display ou les informations de l’affichage ; LED pour les réglages de la couleur du switch ; BOOST pour sélectionner votre fusée anti-effet diesel et enfin Exit pour vous échapper.

Dans ce sous menu deux réglages possèdent encore des sous-sous réglages. Le sous menu DIS se décompose en quatre pour vous offrir un accès dans l’ordre à : Speed pour la vitesse de défilement du menu justement, Brightness pour l’intensité de l’éclairage de cet écran, Left/right pour choisir votre mode gaucher, Time pour choisir la durée d’affichage avant extinction de votre écran. Enfin le dernier sous menu LED qui offre 2 sous-sous menus que sont l’extinction ou non du switch et le choix parmi les 7 couleurs proposées.

Franchement si vous êtes encore là à me lire, arrêtez d’hésiter et achetez ce P3 ou encore mieux, faites-vous le offrir à Noël car il vaut franchement le coup, que c’est dans moins de deux mois et que vous ne culpabiliserez pas d’avoir dépensé plus de 200 €. D’ailleurs le faisiez vous quand vous achetiez une cartouche par semaine ?

Détails du menu IQ (Input Quality)

Détails du menu IQ (Input Quality)

Reste que ce menu est pénible mais il est aussi vrai qu’après avoir réglé ces programmes et établi durablement ses propres choix, on ne se sert plus que des trois premiers opus pour monter ou descendre la puissance ou pour sécuriser le P3 pendant un transport. Sinon pour le reste, si vous faites bien le boulot au départ, il n’a pas besoin d’être modifié sauf peut-être le boost qui parfois mérite une augmentation ou alors une diminution selon l’état d’encrassement de votre résistance.

Pour ma part, j’utilisais déjà cette fonction boost avec le eMode et même parfois mécaniquement en appuyant volontairement sur mon switch avant l’arrivée en bouche. Mais il est vrai qu’ici ce n’est pas un gadget à l’inverse des coloris de led. A l’usage je me sers aussi pas mal des programmes RCL quand je change d’atomiseur et en conséquence j’aurais apprécié que l’on puisse choisir la place des cinq menus déroulant car à coup sur j’aurais placé RCL en premier. Provape devrait faire un stage chez Android.

Vous pourrez le constater, j’ai sincèrement torturé ce P3 dans tous les sens du terme mais jamais au regard de mon usage qui reste raisonnable, je n’ai pu lui trouver un défaut digne de ce nom ou qui mériterait une telle cabale sur les réseaux sociaux.

En résumé

Points positifs

  • Puce / microprocesseur haut de gamme offrant une vape dense et constante
  • Design sobre et élégant
  • Aspect remarquable au touché
  • Possibilité d’utiliser trois formats d’accus modifiant l’ergonomie du P3
  • Switch remarquable de souplesse et de touché
  • Connexion 510 et P3 par système d’écrou ingénieux et réglable
  • Acceptation des résistances basses mais pas trop (0.7 ohm)
  • Finition irréprochable et écran Oled parfaitement lisible
  • Mode gaucher
  • Usage ultra performant et parfaitement sécurisé
  • Poids tout à fait raisonnable
  • Packaging limite à ce tarif
  • Mode d’emploi digne de ce nom

Points négatifs

  • Gestion sécuritaire des accus trop élevé
  • Limitation de la puissance maxi à 20 watts
  • Longueur trop imposante en 18650
  • Accès et réglage du menu par un seul switch pénible
  • Innovation en retrait pour une troisième version
  • Ecran vertical
  • Connexion accu par simple ressort
  • Switch opposé à l’écran
  • Image de marque de Provari un peu fantasmé
  • Prix
  • Logo P3 gravé digne des meilleurs Moulinex

Conclusion

Note de 5/5.Ce n’est pas simple pour moi de mettre 5/5 à un produit de 225 €, mais il faut reconnaitre que ce Provari P3 et malgré le nombre impressionnant de ces détracteurs et son peu d’innovation par rapport au P2, reste un excellent mod au sens où il regroupe trois valeurs essentielles à une vape de grande qualité : l’efficacité, la constance et la sécurité !

Pour avoir en gros essayé tous les produits de consommation courante, je vous confirme qu’il fait bien partie des meilleurs pour une vape certes standard mais demeurant exceptionnelle. Mais comme je l’écris plus haut, d’aucuns auront sûrement intérêt à choisir deux mods dits chinois, par exemple un SVD et une box type iStick ou eGrip.

Reste que pour ma part, ce P3 a réussi à me convertir à ces atouts malgré les défauts que j’ai pu quand même lui trouver. Et entre nous, ce n’est pas un haut de gamme, c’est simplement un mod qui fonctionne mieux que les autres à l’exclusion du Pipeline Pro qu’il faudrait que je teste durablement pour émettre un avis sincère et pondéré.

Le Provari P3 en images

Review Author:Review Date:
  • Toflu

    Effectivement, j aimerais bien lire ta revue du pipeline .
    il est egalement indestructible, simple et 20% moins cher.
    Juste pour le voir ce que ca donne 🙂

    • Denis COUGNAUD

      Cher T la revue a déjà été faite par Maitre Ghyslain ici même, ce que j’aimerais faire c’est un pur test comparatif d’usage entre les deux prétendants

      • Toflu

        ooops je me suis mal exprime’ .
        c est aussi la comparaison qui m interessait, pour avoir un avis sur chaque critere que tu as ecrit dans cet article.

        • Denis COUGNAUD

          quoi qu’il en soit merci de ta présence bonne journée

  • lechel

    Bonjour, et comme d’hab merci pour la lecture ! Une présentation complète, claire et fort intéressante.
    Une petite opinion dérogatoire à la tienne cependant, je demeure surpris de la note maxi que tu délivres au P3.
    Je précise, je ne fais partie d’aucune secte d’anti Provari, pour avoir – brièvement- utilisé moi même un Mini naguère, que je tenais pour un plutôt bel objet et surtout pour un vrai bon matériel.

    Mais comme tu soulignais dans les commentaires de ton test récent du istick que tu étais assez pingre en notes maxi , je hausse un sourcil un peu perplexe . 😉
    Tu écris toi même que si la qualité de matériaux et de finition est très bonne, elle n’est pas délirante non plus. Et que le seul critère d’exception de ce produit est son électronique, laquelle n’enterre pas radicalement pour autant la majorité des bons mods actuels .

    Alors, reste LE truc qui chiffonne méchamment … le prix, qui lui selon mes critères l’est tout à fait, délirant!

    Disons qu’en faisant abstraction de la facture démesurée qui t’est présentée à l’achat, ta note de 5/5 me semble totalement logique et méritée.
    Mais en cette période douloureuse pour la plupart des porte-monnaies , si l’on intègre vraiment un élément de rapport Q/P dans l’évaluation, ça mériterait pas une petite baisse de la note ? perso, je le crois .
    Quoi qu’il en soit, encore merci pour le boulot de test, au plaisir de te lire

    • Denis COUGNAUD

      excellent commentaire et je t’en remercie car j’ai très très longtemps hésité à mettre un 5 et d’ailleurs je l’avoue dans mon test mais une chose m’a décidé in fine et je te la livre … j’ai par le passé acheter pas mal de mod chinois et j’en ai testé une bonne quantité et je doit avouer qu’un grand nombre d’entre eux a e à moyen termes un problème technique que ce soit le bouton pour pas mal d’innokin ancien ou alors la destruction du joint d’étanchéité pour pas mal d’autre voire même des puces cramées pour de récentes stars…. et donc quand je constate que j’ai au final allègrement dépassé le montant du provari je me suis dit que pour qql qui veux de la qualité sans passer 1 mois sur les forum … je me devais de lui mettre 5 mais c’était pas simple au regard justement du tarif.

      Merci encore et bonne soirée à toi

  • Daniella Brown

    je veux juste dire un grand merci à Dr.OGUN pour ce qu’il a fait pour moi, il a ramené l’homme que je aimais et chéris de tout mon cœur, un homme qui m’a quittée pour une autre femme pour de bonnes 3 ans, avec deux enfants, je ai juste décidé de vérifier certaines lanceur de sorts de mais tous ne cessaient de me tromper, que je ai rencontré le Dr OGUN, qui m’a dit tout sera fini .jusqu’à il m’a dit que mon mari sera de retour en deux jours de temps, suis tellement reconnaissant aujourd’hui que mon mari est revenu à moi et nous sommes heureux et il a toujours veux être à côté de moi, je vais vous conseiller les gens à ne pas tomber dans les mauvaises mains, mais Contact Dr.OGUN qui est digne de confiance et droit forword, vous pouvez le contacter par e-mail lovespelltemplee@gmail.com
    SI VOUS AVEZ BESOIN AUSSI SOLUTION DANS LE PROBLÈME suivante, contactez lui aussi.
    1) Si vous voulez que votre dos ex.
    (2) Si vous avez toujours de mauvais rêves.
    (3) Vous voulez être promu dans votre bureau.
    (4) Vous voulez femmes / hommes à courir après vous.
    (5) Si vous voulez un enfant.
    (6) Vous voulez être riche.
    (7) Vous voulez lier votre mari / femme à être le vôtre pour toujours.
    (8) Si vous avez besoin d’aide financière.
    (9) Comment vous été victime d’une arnaque et vous voulez récupérer l’argent que vous avez perdu.
    (10) si vous souhaitez arrêter votre divorce.
    (11) si vous voulez divorcer votre mari.
    (12) si vous voulez que vos souhaits soient accordées.
    (13) Grossesse sort de concevoir bébé
    (14) vous garantissons que vous gagnez les cas de divorce et de justice troublantes ne importe comment ce stade
    (15) Arrêtez votre mariage ou de se séparer.
    une fois de plus l’adresse e-mail est lovespelltemplee@gmail.com lui communiquer immédiatement

  • Pas pour moi ce magnifique mod car je ne veux plus de mod, (encombrement, poids, charge des accus qui devient pénible à la longue), reste la qualité de vape qui doit être excellente, je n’en doute pas… Mais depuis que tu m’as fait découvrir le istick, je ne suis pas prêt de le remplacer sauf si il tombe en panne ! Ce qui a bien failli se produire car il est tombé dans la baignoire pas plus tard qu’hier soir, après une bonne nuit de sèchage, il est reparti sans problème 😉 Merci encore pour ton site ou ton blog… D’ailleurs à ce propos si ce n’est pas indiscret est-ce un blog ou un site ? et quelle est ta plateforme car je trouve la nouvelle version excellente, une référence pour moi sur le web.

    • Denis COUGNAUD

      MErci de ton agréable commentaire … pour le reste c’est le blog devenu site français numéro 1 d’info sur la vape dont le redac chef est l’excellent Ghyslain Armand…..

      • Merci Denis pour tes compliments. Je dirais “site d’information spécialisé” plutôt que blog dans la mesure où ce n’est pas un journal de bord ou une série de billets d’humeur.

  • Werner Séjournez

    J’ai un léger souci pour ma part sur l’utilisation du ProVari 3 dont je viens de faire la nouvel acquisition. Le IQ (input quality) affiche ?? et une pile comprenant un pourcentage : sur le PDF, ils expliquent qu’il faut vapoter pour que l’appareil mesure automatiquement mais j’en reste bloquer là sans que je puisse vapoter… Help me pls.

    • Denis COUGNAUD

      as tu un autre accu pour essayer …as tu un message d’erreur qui défile
      Si ce n’est pas le cas c’est que ton P3 à un soucis… retourne le de suite
      bien à toi

      • Werner Séjournez

        Si par accu tu parles de la pile, oui j’ai testé avec d’autres, elles sont neuves de toutes manières (achetées avec l’appreil) aucun message d’erreur. Comment l’as tu activer ?