Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » MODs » Smoktech Bec Pro

Smoktech Bec Pro

Smoktech Bec Pro

Smoktech Bec Pro

Moi qui croyais que l’environnement concurrentiel se stabiliserait un peu en 2014, c’est sans compter sur l’acharnement des compétiteurs chinois. A tout vous dire en cette fin d’année 2014, Smoktech a repris le flambeau d’Innokin au sens où il fabrique et imagine des produits en nombre et pour certains assez novateurs en poussant assez loin dans l’exploration des différentes niches qui ont pu voir le jour dans le monde du vaporisateur.

Après vous avoir confié mes bonnes impressions sur les derniers produits que j’ai testé de la marque Smoktech, en particulier la batterie Smoktech eGo eMax 1300 mAh VV WV Inox et très dernièrement le petit Mod Méca le Fury-s et le Silenus recouvert de vrai bois, je m’attèle ici au BEC Pro. Pro car ce mod s’attaque à la niche des fondus de techno et de gadget car ce Bec Pro sait à peu près tout faire et en particulier passer d’un mod électro classique à un mode dit mécanique qui transforme votre Bec Pro en pseudo mod méca. Il reconnaitra votre résistance jusqu’à 0.3 ohm et il possède une connexion Bluetooth qui le fait converser avec votre téléphone via une application gratuite qui est franchement bien réalisée. Reste à savoir si j’ai vraiment envie d’utiliser mon téléphone pour régler mon mod.

L'écran OLED affichant sur la droite l'icône Bluetooth

L’écran OLED affichant sur la droite l’icône Bluetooth

Autant vous le dire de suite, c’est amusant deux jours. Car au-delà d’ajouter une consommation supplémentaire à vos batteries de téléphone et de Mod, vous pouvez très sincèrement utiliser les possibilités de votre mod via son menu et l’écran de son chipset.

La seule chose qui vous poussera à utiliser de nouveau cette application téléphone est de pouvoir mettre en place un mode personnalisé de vape que j’avais déjà utilisé avec satisfaction sur mon eMode de Joyetech. Ce mode personnalisé avait pour objectif d’anéantir le fameux effet diesel qui a tendance à m’agacer dès qu’il s’agit de reprendre un de mes reconstructibles. J’entends par là de régler fort en watt les premières secondes de vape pour redescendre à ma valeur fétiche dès la 2ème ou 3ème seconde.

Je sens bien que j’ai déjà perdu pas mal de mes lecteurs habituels mais c’est tout à fait volontaire de ma part car ce BEC Pro n’est rentable que si vous avez vraiment envie de vous amuser ou que vous voulez passer de l’électro au méca par une simple pression sur un switch alors que votre résistance est de 0.3 ohm. Si ce n’est pas le cas, il y a mieux et moins cher que ce soit dans la même marque ou chez la concurrence.

Il reste que ce mod BEC Pro possède des critères techniques et des spécificités que l’on retrouve dans des mods deux fois plus chers et en cela c’est déjà une raison et une plutôt bonne d’exister en ces temps de grande mollesse politico-économique.

Un calumet magique de vapoteur mais une finition 100% chinoise

Le Bec Pro accueille ici un Aspire Nautilus

Le Bec Pro accueille ici un Aspire Nautilus

Ma première réaction a été globalement négative il faut être franc, quitte, et ce n’est pas nouveau, à ne pas me faire que des amis. La prise en main de ce mod fait franchement bling bling, il fait un vilain bruit de quincaillerie et la matière qui recouvre toute la tête est un méchant plastique qui se raye très vite et qui n’est certainement pas très solide à l’usage.

Ensuite la mention Bluetooth en gros sur une des faces de l’écran en plastique me fait penser à la mention 5 vitesses ou autres inutilités sur nos anciennes voitures françaises ; c’est laid et trop voyant !

Je précise tout ça car en photo le design du BEC Pro fonctionne franchement bien et l’effet à la prise en main est d’autant plus frustrant que les photos sont belles.
Mais vous savez aussi que ma position est de toujours laisser une chance au produit. Et c’est en appliquant cette simple devise que ce mod a su me montrer de réelles qualités d’usage qui font passer cette mauvaise impression initiale.

Sur l’aspect design, ce BEC Pro est ce qu’il est, mais il faut noter à son avantage une prise en main facile du fait de sa forme mais surtout de son poids qui reste léger pour sa catégorie. Cela peut être un atout pour des mains plus féminines. Par exemple et pour comparer il fait 60 grammes de moins que son cousin le Silenus à accu identique et 40 grammes de moins que le SVD 2.0 soit environ 20% plus léger. Ce n’est pas rien et c’est dû en partie à sa moindre qualité de finition et de matière première. Comme quoi tout est sujet à discussion en notre spécialité.

De gauche à droite : Seven 30, Bec Pro, SVD

De gauche à droite : Seven 30, Bec Pro, SVD

A l’examen plus en détail, l’assemblage n’est pas si mal que ça même si les pas de vis ne sont franchement pas à la hauteur du prix en particulier celui du bottom cap. De plus et c’est anecdotique pour certains, ce mod est très compliqué à faire tenir debout car l’équilibre global est gâché par sa grosse tête. Au-delà rien ne manque à une vape de qualité avec les atomiseurs de votre choix car Smok fourni deux bagues de top cap selon le filetage Ego ou 510.

Pour finir, vous verrez qu’il est compliqué de faire un montage flush avec ce mod et plus généralement de trouver un set up physiquement avantageux pour son design en partie à cause justement de sa tête enflée en plastique fumé.

Revue technique

Les caractéristiques sont donc les suivantes :

  • Chipset SX330 v2 de YiHiEcigar
  • Ecran Oled terni par le fumé du plastique
  • Voltage variable: 4 à 12 V, par incréments de 0.1 v
  • Puissance en watt variable : 6 à 50 watts par incréments de 0.5 w
  • Résistance mini de 0.3 ohm
  • Compatibilité: 510/ego
  • Poids sans clearomiseur et sans accu : 137.4 gr donc 175 gr avec accu 18650
  • Longueur 18650 : 14.1 cm
  • Diamètre top cap : 24.6 mm
  • Options de batterie : 1 x 18650 sans tétons
  • Protection contre l’inversion de polarité et contre les courts circuits, et coupure de la charge au bout de 12 secondes
  • Surveillance de la chaleur du PCB
  • Matériaux : acier et plastique fumé
  • 2 tops caps dont un permettant de monter un atomiseur Ego sans problème
  • Bouton (switch) en métal et magnétique
  • Coupure accus à 3.4 v

Les caractéristiques du menu sont les suivantes :

  • B : activer ou désactiver le Bluetooth
  • 2 : W+ / V+ : augmenter la puissance ou tension du Mod suivant le mode sélectionné
  • 3 : W- / V- : diminuer la puissance ou tension du Mod
  • 4 : I : choix des informations visibles à l’écran pendant l’utilisation
    • Output : affichage de la puissance ou tension de sortie
    • Battery : affichage du niveau de charge de l’accu
    • Ohm : affichage de la résistance de votre atomiseur
    • Temp : affichage de la température du MOD
  • 5 : choix du type de vape
    • Watts mode : wattage variable
    • Volts mode : voltage variable
    • Mech mode : utilisation de type Mod méca.
  • 6 : Lock : Verrouillage / déverrouillage du Bec Pro
  • 7 : extinction

Les spécificités offerte via l’application téléphone sont aussi à prendre en considération pour des réglages précis car elle est ultra fonctionnelle et largement plus intuitive que celle de Joyetech. La recherche Bluetooth est ultra rapide et simple et vous arrivez sur une page d’accueil qui récence tous les réglages de votre mod : la durée de vos bouffées, la résistance, le réglage en volts et watts. L’application Smart BEC est téléchargeable gratuitement et est compatible avec Android 4.3 et plus ainsi que IOS 6.0 et plus. Ouf mon téléphone n’est pas trop vieux !

Une seconde page vous offre les différents modes possibles que sont : mécanique, volt, watt et personnel avec à chaque fois le réglage par potentiomètre très pratique mais pas très fin. Dans le cas d’une valeur précise vous n’aurez qu’à appuyer sur les + et – de chaque côté pour régler au mieux votre puissance.
Pour le mode personnel vous pourrez régler par unité de temps en seconde la puissance désirée, ce que moi j’utilise pour mes reconstructibles en leur offrant une sorte de booster à la première seconde.

Entre nous, vous avez presque tout voir trop pour une vape au micron prêt. Amis de la précision vous avez ici un beau jouet pour Noel.
Photo ecran allumé

Usage variable, du très simple au très précis

Le Bec Pro ici démonté

Le Bec Pro ici démonté

Préalablement ce Bec Pro préfère les accus à tétons plats car sinon vous ne pourrez pas fermer totalement votre mod.

Je positionne un accu non fourni et après cinq pressions sur le seul bouton central en fer mais bruyant, l’écran s’éclaire et fait apparaitre un Smok Welcome.

L’écran est bien visible en intérieur mais pas du tout en extérieur ensoleillé. Ensuite en pressant de nouveau le bouton 3 fois, on arrive au menu et on se retrouve dans le type de menu qui ont toujours suscité chez moi une franche aversion. En effet il faut appuyer sur le bouton, s’arrêter sur le bon menu et attendre 2 secondes, et là vous avez enfin accès au réglage que vous désirez modifier ou consulter. Si vous êtes comme moi trop pressé, vous passez au menu suivant et vous êtes bons pour tout recommencer. Je sais je suis impatient mais ce type de menu est selon moi franchement pas pratique. Bref on parvient comme habituellement à s’y faire mais ce n’est pas mon truc.

Ce qui me fait en venir au switch que je trouve trop imprécis ou trop mou, allant parfois même jusqu’à se coincer. Et compte tenu du nombre de fois on l’on appuie dessus avec ce type de menu, j’imagine que la fiabilité de ce dernier pourrait bien être un problème.

Zoom sur le switch du Bec Pro

Zoom sur le switch magnétique du Bec Pro

L’autre, et essentielle source de mon mécontentement, est que vous devez choisir les informations que vous voulez voir sur l’écran ! Vous ne pouvez pas voir ensemble les informations sur la batterie restante et la puissance choisie ou la valeur de votre résistance. A l’aube de 2015 et pour un mod de geeks c’est tout à fait rédhibitoire. Et encore plus depuis les Seven 30 ou autre iStick qui utilise des chipset récents ou du moins de la même époque que ce SX 330 v2.

Pour le reste, les réglages principaux, à savoir de monter ou descendre vos watts et/ou vos volts, sont accessibles en menu 2 et 3. On constate par le choix de ce menu que Smok a voulu mettre en avant la fonction Bluetooth et je ne sais pas si c’est des plus malins car je ne crois pas que se soit un argument d’achat décisionnel. D’autant plus et sachez-le de suite, il n’y a aucune mémoire tampon dans le BEC Pro donc si vous coupez votre application ou votre Bluetooth et bien l’application n’aura plus de données et en conséquence cette affaire d’historique sera faussée.

Un PCB de compétition : le SX330 V2

Le mod est en acier Inoxydable de type 304

Le mod est en acier Inoxydable de type 304

Venons-en enfin à un vrai sujet de contentement de ce BEC Pro, son chipset SX330 v2 que beaucoup de vapoteurs avertis connaissant bien tant il est à ce jour utilisé dans plusieurs mods de différentes marques. Il offre une vape haut de gamme à ce Mod ce qui le rend à mon sens intéressant même au-delà toutes les critiques que j’ai pu faire plus haut. Haut de gamme au sens où vous entrez dans les mod offrant une vape lisse et une puissance pouvant permettre aux adeptes du sub-ohm raisonnable de pouvoir se faire plaisir. Vous le savez ce n’est pas mon cas mais je reconnais que pour ceux dont c’est un critère, ce Bec Pro pourra être un très bon choix et une alternative au mod méca purs mais je ne lui garantirais pas un usage prolongé tant j’ai un doute sur la fiabilité de cet ensemble à moyen terme.

Il est certain que le SX330 et ses dérivés offrent une excellente vape mais je ne comprends pas pourquoi Smok n’a pas semble-t-il repris l’écran d’informations original du chipset où l’on peut idéalement avoir toutes ces informations en même temps ? Oui je repense à Seven 30 !

Donc au final ce Bec Pro est un mod chinois de plus, utilisant l’excellente puce SX 330 qui offre une vape de tonnerre pour vapoteurs exigeants mais en toute franchise et au moment de l’achat, je me poserais franchement les 3 questions suivantes :

  • Est-ce que j’ai vraiment besoin du Bluetooth sur mon mod ?
  • Est-ce que j’ai vraiment besoin d’une puissance supérieure à 30 watts ?
  • Est- ce que je suis prêt à sacrifier la qualité de fabrication pour 20 watts supplémentaires ?

Si toutes vos réponses à ces questions sont positives, alors le Bec Pro est votre nouvel ami. En revanche si vous obtenez une seule réponse négative allez voir quels autres mods utilisent des puces SX…. de chez YiHiEcigar.

En résumé

Points positifs

  • Un vrai chipset de compétition le SX 330 V2
  • Résistance mini acceptée de 0.3 ohm
  • Puissance élevée de 50 watts permettant une pratique du sub ohms plus sécurisée
  • Mod léger dans sa catégorie
  • Connexion ego et 510 avec 2 tops caps distincts
  • Témoin de température utile au-delà de 30 watts
  • Prix acceptable au regard de la qualité de vape

Points négatifs :

  • Ecran plastique fumé sur toute la tête
  • Luminosité écran faible et non réglable
  • Switch imprécis et trop mou
  • Filetage du bas de moyenne finition
  • Mode d’emploi en anglais
  • Diamètre corps et tête différent nuisant à l’équilibre de l’ensemble
  • Finition très moyenne
  • Longévité de l’ensemble sujet à caution
  • Information de l’écran au choix donc parcellaires
  • Prix trop élevé au regard de la qualité de fabrication et des matières utilisées

Conclusion

Note de 2,2/5. Il marche fort grâce à sa puce mais à globalement trop d’imperfection vis-à-vis de la concurrence en cette fin 2014. De plus même si l’application Bluetooth est aboutie et offre un support supplémentaire de réglage bien pratique cela demeure à mon sens un gadget. Mais ce n’est l’avis que d’une seule personne qui ne pratique pas le sub ohm et qui par conséquent n’a pas besoin de 3000 watts !

Le bec Pro en images

Name of Reviewed Item: Smoktech Bec Pro Rating Value: 2.5 Review Author:Review Date:
  • sablegris 78

    Propriétaire pas forcémment heureux d’un bec pro, je partage complètement cet article qui omet aucun détail important. Bravo.
    Malgré tous ses défauts (design flush impossible, finition, ergonomie, prix…) il offre une très bonne vape de salon (avec aspire nautilus en ce qui me concerne) même supérieure à d’autres mods bien connus.

    • Denis COUGNAUD

      Merci de le dire, on est des Astérix et on restera retranchés et indépendants
      bonne journée cher S

  • Laetitia Hernandez

    Moi je m’y retrouve pas, qui peu m’aider
    Je suis passé du Magnéto au smokeBec avec aerotank et résistance 0,8 et j’ai un goût de cramé en mettant le V et le W au minimum. est ce moi qui fait un mauvais réglage ?

    • Denis COUGNAUD

      je ne crois pas mais passe sur une résistance neuve…si c’est toujours le cas c’est que ta puce à un soucis…

  • Superunknow

    Bonjour,

    Alors, je déterre un peu le sujet mais Smoktech viens de recidiver avec le même chipset et au format box : la xpro Bt50.
    Ce qui fait qu’on a grosso modo le même mode mais avec quelques défauts en moins et surtout un prix (promo à cet instant sur le petit vapoteur) à 59.90euros. Ce qui je trouve en regard des défauts restant offre un bon rapport qualité-prix.

  • Larbi

    Bonjour, il est à 60 euros chez fasttech. A ce prix la, est-il plus intéressant qu’un vamo V7 à 50 euros sur un site français ?

  • Tonton Albert

    Hello,

    un ami m’a donné son Bec Pro. Je n’ai pas testé l’appli parce que, franchement, les autorisations qu’elle demande sont juste hallucinantes pour un truc qui doit juste communiquer avec un mod :
    – Historique de l’appareil et des applications
    – Données de localisation
    – Photos/multimédia/fichiers
    – Caméra
    – Micro
    – Informations relatives à la connexion Wi-Fi
    – Identifiant de l’appareil et informations relatives aux appels
    – Lire les paramètres et les raccourcis de la page d’accueil

    Complètement dingue !

    Sinon, le ressort du plot supérieur pour le contact avec la batterie semble aux abonnés absent. Moralité, quand je mets un vieil accu dont le “flat cap” s’est un peu enfoncé, j’ai des faux contacts voire pas de contact du tout. Bravo Smoktek.

    Sinon, il reste chez moi (vu qu’il est gros et moche) et me sert à alimenter un dripper. A part le fait qu’il tienne mal debout, je le trouve plutôt agréable niveau prise en mains. Mais qu’est-ce qu’il est laid !