Vous êtes ici : Vaping Post » Tabagisme » PMI continue sans transformation « sans fumée »

PMI continue sans transformation « sans fumée »

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • Le Petit Vapoteur
  • Dlice

Le géant du tabac a récemment acheté une entreprise suédoise dont l’activité est la vente de produits oraux tels que le SNUS.

Et s’accroche au territoire américain

Photo d'une boite de SNUSVoilà des années que le cigarettier Philip Morris International (PMI) ne cesse de clamer sa volonté de s’éloigner des produits nocifs pour la santé. En tête de liste de ses innovations allant en ce sens, le célèbre IQOS, qui, s’il serait plus dangereux pour la santé que la cigarette électronique, le serait tout de même moins que le tabagisme, selon plusieurs études indépendantes. En parallèle du lancement de ce produit, le géant du tabac cherche aussi à diversifier ses activités afin de réduire les pertes financières représentées par la baisse continue des ventes de cigarettes au cours des dernières années dans une grande partie du monde. Après l’acquisition du laboratoire pharmaceutique danois Fertin Pharma, notamment propriétaire de la marque d’inhalateurs pour asthmatiques Vectura, PMI a récemment annoncé sa volonté de racheter le fabricant suédois Swedish Match, dont l’activité principale est la fabrication de tabac oral de type SNUS etc. Hier, lors d’une émission diffusée en direct sur internet, le cigarettier a annoncé que le conseil d’administration de l’entreprise suédoise avait approuvé sa proposition de rachat pour la somme de 16,14 milliards de dollars.

Alors que PMI continue à faire évoluer son activité sur le long terme, elle estime que les deux sociétés constitueraient un couple parfait en termes de vision stratégique, de culture et d’entreprise.

Si l’on en croit les dires du fabricant de Marlboro, les deux entreprises étaient destinées à travailler ensemble tant leurs objectifs se rejoindraient. Alors que Swedish Match était lui aussi cigarettier, le fabricant avait cessé cette activité il y a près de 20 ans pour se tourner vers des produits contenant de la nicotine moins nocifs. Ce que souhaiterait également faire PMI depuis l’année 2016. Il donne pour preuve le fait qu’en 2015, alors que la quasi-totalité de ses revenus provenait des cigarettes, en 2021, 30 % d’entre eux venaient de produits sans fumée. Cependant, cette nouvelle acquisition ne relève pas non plus de la simple philanthropie. Si l’on met de côté les nombreux discours du cigarettier concernant sa volonté d’améliorer la santé publique et d’éloigner les fumeurs du tabagisme, le fait de posséder Swedish Match lui permettra aussi d’accéder au marché américain, territoire où son IQOS est depuis peu interdit. De plus, le fabricant danois qu’il rachète fait partie des très rares à avoir obtenu une autorisation de vente officielle de la Food and Drug Administration (FDA) pour ses produits. 

Le reste de l’actualité de Philip Morris International

Les scientifiques travaillant pour Big Tobacco de plus en plus...

Photo d'une scientifique
  • Publié le 7/02/2022

Plusieurs organismes de santé ont annoncé que les scientifiques travaillant pour une entreprise appartenant à l’industrie du tabac ne pourraient plus publier dans leurs revues.

USA : l’IQOS de Philip Morris retiré du marché

  • Publié le 8/11/2021

Une victoire pour le cigarettier Reynolds qui accuse Philip Morris d’avoir violé certains de ses brevets lors de la conception de l’IQOS.

Derek Yach quitte soudainement la fondation de Philip Morris

  • Publié le 2/11/2021

La Fondation pour un monde sans tabac a annoncé soudainement que Derek Yach quittait sa présidence. Un départ qui interroge.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.