Vous êtes ici : Vaping Post » Economie » Le cigarettier PMI achète un labo pharmaceutique

Le cigarettier PMI achète un labo pharmaceutique

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

L’annonce a été faite début juillet : le groupe Philip Morris International a acheté le laboratoire danois Fertin Pharma, spécialisé dans les médicaments à administration orale et l’inhalation. Signe de l’accentuation de la stratégie du cigarettier en direction des produits à risques réduits.

Le tabac achète un labo

Philip Morris International Inc. (PMI) a annoncé ce premier juillet avoir conclu un accord pour acquérir Fertin Pharma, un développeur et fabricant de produits pharmaceutiques et parapharmaceutiques basés sur des systèmes d’administration orale et intra-orale, pour environ 820 millions de dollars.

Jacek Olczak, directeur général du fabricant de Marlboro, a déclaré à la presse économique : « L’acquisition de Fertin Pharma constituera une étape importante dans notre cheminement vers un avenir sans fumée – en renforçant notre portefeuille de produits sans fumée, notamment dans le domaine de l’administration orale moderne, et en accélérant nos progrès dans l’après combustion ».

Fertin Pharma est une société comptant 850 employés au Danemark, au Canada et en Inde. Le laboratoire est spécialisé dans le développement et la production en sous-traitance de gommes, de sachets, de comprimés liquéfiables et d’autres systèmes oraux solides pour l’administration d’ingrédients actifs, y compris la nicotine.

Fertin Pharma est actuellement détenue par l’organisation mondiale d’investissement EQT et Bagger-Sørensen & Co. Une fois l’acquisition réalisée, Fertin Pharma deviendra une filiale à part entière de PMI, qui finance l’acquisition entièrement en fonds propres.

C’est une opération particulièrement orientée recherche et développement de la part de PMI, qui met la main sur des brevets détenus par Fertin Pharma, ainsi que sur un pôle de recherche et de développement du laboratoire qui viendra renforcer ses équipes déjà en place sur des sujets comme la cigarette électronique ou le tabac chauffé.

PMI a confirmé, au moment de l’acquisition son objectif de réaliser, en 2025, 50 % de son chiffre d’affaires à partir de produits sans combustion. Aucune date, en revanche, n’est clairement annoncée pour la fin de la fabrication du tabac fumé, qui tue toujours un client sur deux.

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.