Vous êtes ici : Vaping Post » Humour » Malchance explosive

Malchance explosive

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • Le Petit Vapoteur
  • Dlice

Il faut faire une mise au point : certains sous-entendent parfois que l’article du vendredi est quelques fois hors sujet. Je conteste fermement. Et je le démontre immédiatement avec ce qui suit.

L’atome de la malchance

En août 1945, Tsutomu Yamaguchi, ingénieur de son état pour la société Mitsubishi, est en voyage d’affaires au Nord du Japon lorsque l’enfer se déchaîne. En quelques secondes, la tranquille ville d’Hiroshima, où se trouvait son hôtel, est rayée de la carte par la première bombe atomique.

Yamaguchi est projeté au sol et perd connaissance. Lorsqu’il se réveille, la douleur est atroce. Ses bras et son visage sont brûlés au troisième degré, il a perdu la vue et l’ouïe, qu’il retrouvera plusieurs heures plus tard. Parvenant à se relever, il erre au hasard, avant d’être recueilli par les secours et hospitalisé dans le camp monté à la hâte.

Mais Tsutomu Yamaguchi ne souhaite pas rester à l’hôpital provisoire. Il tient absolument à rentrer chez lui, où, pense-t-il, il recevra les meilleurs soins. Ravis de pouvoir se débarrasser d’un blessé, les autorités organisent son rapatriement dans l’heure.

Arrivé dans sa ville, Tsutomu Yamaguchi est aussitôt hospitalisé. Mais, déjà, la vue et l’ouïe commencent à revenir, les médecins lui ont annoncé qu’il survivrait à ses blessures, et l’ingénieur commercial commence à se détendre un peu. Par la fenêtre, il peut apercevoir la rue de cette ville qu’il aime tant.

« Au moins, ici, à Nagasaki, je ne risque rien » se dit-il, juste avant de voir le flash de la seconde bombe atomique de l’histoire qui vient d’exploser à mois de cinq kilomètres de l’endroit où il se trouve.

Tsutomu Yamaguchi trouvera la mort… A 93 ans, en 2010. Il est le seul homme de l’histoire à avoir survécu à deux explosions atomiques.

Voilà, ça, c’est un article hors-sujet, qui n’a strictement rien à voir avec la vape. Honnêtement, en comparaison, les autres, ça va. Je vois bien que vous êtes dubitatifs, et vous invite donc à aller relire tous les autres articles du vendredi, vous verrez que j’ai raison.

Détracteurs de la vape : comment les terrasser sans coup...

  • Publié le 11/05/2018

“Quand on est mort, on ne sait pas qu’on est mort, c’est pour les autres que c’est difficile. Quand on est con, c’est pareil.” Anonyme. Je radote, tu radotes, ils …

Mon nom à moi c’est Vape, pas fumiste

  • Publié le 4/05/2018

Une brève histoire de la famille Trucmuche L’histoire de la famille Trucmuche commença lorsque Jules César voulut convoquer un sénateur romain dont il ne parvenait pas à se rappeler le …

Comment l’industrie du coton s’est offert la vape dans une...

  • Publié le 27/04/2018

Note : L’idée du présent article m’a été donnée. Mais je ne dirai pas par qui, pour ne pas gêner la présidente d’un important syndicat de la vape. Promis, Nathalie, …

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.