Vous êtes ici : Vaping Post » Humour » Miracle, mi-autre chose

Miracle, mi-autre chose

    Annonce

Il y a une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne, c’est qu’on a une actualité très sérieuse à traiter à propos de la nicotine. La mauvaise, c’est qu’on est vendredi. Enfer et damnation.

Le complot muet du silence de l’omerta

Ainsi, trois mois après que le professeur Roult Ma Poule ait miraculeusement guéri le coronavirus grâce à un spray anti moustiques, celui-ci continue à faire des ravages. La faute à un complot anti Roult A Tombeau Ouvert qui réunit Big Pharma, Big Politique Vendu, Big Coronavirus qui ne va certainement pas laisser le Nobel filer chez un type qui ignore ce qu’est un coiffeur, et, on vient de l’apprendre, Big Tobacco. Ah, et surtout Big Science, qui passe son temps à prouver que Big Ça Roult raconte n’importe quoi, mais que Big Media ignore soigneusement.

Ce qui pose une question : avec tous ces « Big » quelque chose réunis au même endroit, comment le plancher ne s’est il pas encore effondré ?

Il semble, en effet, que la dernière trouvaille en date serait que la nicotine freine la propagation du covid-19. Et aussitôt, le Ministre de la santé a fait passer un arrêté pour limiter la diffusion de patchs à la nicotine de peur d’une ruée. On pourra dire ceci ou cela, mais quand on voit l’attitude des gens, d’abord avec le papier toilette, ensuite avec le traitement anti-palu, c’est une sage précaution.

Notez, quelque chose me dit que certains ne verraient pas d’un mauvais œil sept milliards d’êtres humains rendus totalement accros à la nicotine.

Moi, ça m’inquiète, ces histoires de remèdes miracles. Pas pour les même raisons que vous. C’est juste que j’ai peur d’être privé du mien.

La Bretagne, ça vous gagne

Drapeau Breton, dit « Gwenn ha du » («blanc et noir»). Les hermines représentent collectivement la Bretagne. Les neuf bandes représentent les neuf provinces historiques. Les cinq bandes noires représentent les cinq provinces de la Haute-Bretagne (Dol, Saint-Brieuc, Saint-Malo, Nantais et Rennais) et les quatre bandes blanches représentent les quatre provinces de la Basse-Bretagne (Cornouaille, Léon, Trégor et Vannetais). Voilà. De rien.

Parce que j’ai bien observé la répartition du coronavirus, et il y a une région qui est particulièrement épargnée : la Bretagne. Or, qu’est-ce qu’on a en Bretagne ? Des patates et du beurre salé. Les patates, j’ai éliminé : il y en a partout, y compris dans des régions cruellement touchées.

Reste le beurre salé. Et là, l’évidence s’impose à moi : il y a quelque chose à chercher.

J’ai donc fait une étude sur un cas. J’ai arrêté de manger du beurre salé pour cause de régime et, devinez quoi ? J’ai attrapé le coronavirus. J’en ai conclu que le beurre salé Breton était le remède qui protégeait du covid-19. Je m’en suis aussitôt fait une tartine sur du bon pain, et me voilà guéri.

Je sais, c’est une étude brillante. C’est le docteur Roult Dans La Farine qui m’a montré comment faire.

A cette idée, je tremble : va-t-on dès lors émettre un décret pour limiter, voire interdire, la vente de beurre salé de peur d’une pénurie (et d’un excès de cholestérol) ? Vais-je devoir défendre, les armes à la main (traduction : mon Opinel à la main) mon réfrigérateur au péril de ma vie face à des français lambda devenus des pillards sans foi ni loi façon Mad Max parce qu’ils ont éternué ?

Évidemment, vous qui n’avez pas la chance d’être Breton, vous ne comprenez pas ce que ça fait. Bien, prenons un exemple quasi universel : imaginez que, demain, le docteur Il Roult Pas Droit découvre que le pain au chocolat est le remède au coronavirus et que les stocks soient mis sous séquestre. Ça vous ferait plaisir, à vous, de devoir bouffer des chocolatines au goûter ? Voilà.

Ça en devient un peu ridicule, ces histoires de remèdes miracles. Enfin, je veux dire : va-t-on soudain voir apparaître des files d’attente devant les boutiques de vape ? Eh, ho, les gens, nous aussi on a de la nicotine. Le plus dur, pour les patrons de vape shops, ça ne va plus être d’essayer de survivre économiquement au confinement, ça va être de choisir la couleur de leur Rolls. Ils ont un gris sublime et un vert magnifique. Vous hésitez ? Prenez les deux.

Voilà. De rien.

Il semble important de rappeler que l’article du vendredi en fin d’après-midi est à visée parodique. Il peut contenir des traces d’ironie, de second degré et de fruits à coque.

Annonce

Les commentaires sont fermés.