Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Les fabricants chinois sur l’oeil attentif des anti-vape américains

Les fabricants chinois sur l’oeil attentif des anti-vape américains

    Annonce
Alibaba : plateforme de ventes pour les professionnels

Alibaba : plateforme de ventes pour les professionnels

Une étude de contenu américaine [1], supervisée par Stanton Glantz, s’est intéressée aux arguments commerciaux utilisés par les professionnels chinois pour vendre leurs produits. Le pays étant loin des pressions réglementaires américaines ou européennes, les analystes ont relevé de nombreuses pratiques qui vont probablement pouvoir nourrir les argumentaires politiques en faveur d’une réglementation plus restrictive.

Effectuées sur le site Alibaba, des recherches ont combiné les mots clés “cigarette électronique” et “fabricant”. Dix-huit sites web ont ainsi été répertoriés puis analysés dans leur contenu.

Résultats : Des bénéfices relatifs à la santé sont utilisés dans la plupart des cas (89%), suivis par des arguments sur l’absence de tabagisme passif, de risques à l’exposition (78%), et sur l’utilité dans le sevrage tabagique (67%). Une large variété de saveurs, d’images de stars ou d’e-cigarettes spécialement destinées aux femmes étaient utilisées dans les arguments commerciaux. Aucun de ces sites web ne présentait des restrictions d’accès basées sur l’âge, de références sur la législation en vigueur ou d’informations juridiques. 17% des sites analysés contenaient des informations sur les modes d’utilisation des produits.

Conclusion : Une meilleure réglementation des messages publicitaires est nécessaire sur les sites Web des fabricants en Chine. Les allégations thérapeutiques, le sevrage tabagique ou les stratégies faisant appel à des jeunes et des femmes sont préoccupants, particulièrement en ce qui concerne les femmes. Le législateur devrait interdire les allégations thérapeutiques, les prétentions au sevrage tabagique ou les arguments expliquant une absence de risques pour l’entourage tant qu’aucune preuve ne permette de valider ces arguments. Afin d’éviter le risque d’une dépendance à la nicotine, les messages s’adressant aux femmes et aux jeunes devraient être interdits.


[1] A content analysis of electronic cigarette manufacturer websites in China / Tingting Yao, Nan Jiang, Rachel Grana, Pamela M Ling, Stanton A Glantz / Tob Control doi:10.1136/tobaccocontrol-2014-051840

Review Author:Review Date: