Vous êtes ici : Vaping Post » Tabagisme » Le tabagisme tue de plus en plus de femmes

Le tabagisme tue de plus en plus de femmes

    Annonce

Le démarrage du #MoisSansTabac s’est accompagné de la publication de données particulièrement inquiétantes concernant l’augmentation du taux des maladies liées au tabagisme chez la femme. 

Le cancer du poumon en augmentation de 72 %

Historiquement, les hommes ont toujours eu plus tendance à fumer que les femmes. Cependant, depuis les années 70, cette propension tend à s’inverser doucement, à tel point que les écarts en arrivent aujourd’hui à être significativement réduits.

L’année dernière par exemple, alors qu’on estimait que 30 % des hommes fumaient, les femmes n’arrivaient pas très loin derrière avec un pourcentage de 24 %. A titre de comparaison, si l’on en croit un sondage réalisé en 1953 par la SEITA (Société d’Exploitation Industrielle des Tabacs et des Allumettes), 72 % des hommes fumaient à l’époque, contre seulement 8,5 % pour les femmes.

A l’occasion du lancement du #MoisSansTabac, Santé Publique France a révélé les chiffres du Bulletin épidémiologique hebdomadaire dont les données sont particulièrement inquiétantes. 

En effet, alors que le taux de tabagisme en France tend à diminuer depuis plusieurs années, le document explique « qu’il n’en est rien chez les femmes âgées de 45-54 ans chez lesquelles il augmente, passant de 21,5 % en 2000 à 30,8 % en 2017 ». 

Pire encore, d’après les auteurs du bulletin, « le cancer du poumon est en passe de devenir la première cause de mortalité chez la femme devant le cancer du sein » avec une augmentation des cas de 72 % entre 2002 et 2012, alors qu’il s’est contenté de stagner chez les hommes.

Une augmentation des cas se traduisant par un triste constat : « la mortalité par cancer du poumon a augmenté de 71 % chez les femmes » alors qu’elle a diminué de 15 % chez les hommes. 

En fait, si l’on en croit le document, l’augmentation des cas de maladies liées au tabagisme chez la femme serait même beaucoup plus générale. Concernant l’infarctus du myocarde avant 65 ans, alors qu’il serait en augmentation de 16 % chez les hommes, son taux aurait grimpé de 50 % chez les femmes. Et pour les exacerbations de BPCO, alors qu’elles augmenteraient de 30 % chez les hommes, une fois encore, elles doubleraient chez les femmes…

Que sont les exacerbations de BPCO ?
La Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO) est une maladie respiratoire chronique qui aboutit à une obstruction progressive et permanente des voies aériennes. Elle est marquée par une dégradation progressive de la fonction respiratoire, au cours de laquelle des exacerbations peuvent se produire.Les exacerbations correspondent à une augmentation des symptômes respiratoires (essoufflement, toux, expectoration), débutant de manière aiguë, durant plus de 48 heures. Elles peuvent nécessiter une hospitalisation et contribuent à aggraver la BPCO.

Source : Antibio-Responsable.fr

Pour les chercheurs, ces données inquiétantes indiquent qu’il est « nécessaire de poursuivre les efforts portés sur la prévention du tabagisme en France et d’explorer la possibilité d’une aide à l’arrêt individuel en fonction du sexe ».