Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Le magazine 60 millions de consommateurs tire à boulets rouges sur la cigarette électronique

Le magazine 60 millions de consommateurs tire à boulets rouges sur la cigarette électronique

    Annonce
Le Parisien a publié hier soir les conclusions alarmantes du magazine 60 millions de consommateurs sur l'e-cigarette

Le Parisien a publié hier soir les conclusions alarmantes du magazine 60 millions de consommateurs sur l’e-cigarette

C’est le journal Le Parisien qui annonce que le nouveau numéro de septembre du magazine 60 millions de consommateurs (service public) contiendrait des informations inédites et surtout alarmantes sur la cigarette électronique.

Coïncidence ou pas, le thème est abordé quelques semaines après la publication sur le même sujet d’un dossier par le magazine concurrent UFC Que Choisir qui mettait notamment en avant le problème d’étiquetage de certains flacons de e-liquide (taux de nicotine non conformes aux étiquettes).

A en lire les gros titres annoncés par Le Parisien, 60 millions de consommateurs ne fait pas dans la dentelle et va je pense créer une certaine panique pour la rentrée. Au menu : des taux de formaldéhyde qui flirtent avec ceux des cigarettes, une eRoll qui produit plus d’acroléine que le vrai tabac fumé, des teneurs en acétaldéhyde (IMAO) non négligeables et pour finir les vendeurs Cigartex et Cigway qui font respirer des métaux lourds à leurs clients.

Avec un tel “teaser”, on est en droit de se demander si le magazine ne va pas arriver indirectement à conforter ses lecteurs fumeurs dans leur habitudes tabagiques.

Connaissant bien le profil des études scientifiques réalisées jusqu’à maintenant et l’importance des protocoles expérimentaux, j’émets personnellement quelques doutes sur ces conclusions au caractère à priori très polémique. Des dizaines d’études se sont déjà attardées à détecter des taux de cancérogènes dans la vapeur de certaines cigarettes électroniques et aucune n’est venue à de telles conclusions. Il ne fait nul doute que de tels résultats vont faire le tour de la communauté scientifique internationale et seront donc soumis aux critiques.

En attendant dire qu’une eRoll produirait de l’acroléine ne fait aucun sens dans la mesure où c’est une substance liée à la glycérine végétale, et donc au e-liquide que l’on met dans l’appareil. Or l’eRoll n’est pas accompagnée de e-liquide, il s’agit d’un coffret de la marque Joyetech qui laisse au consommateur le libre choix du e-liquide qu’il veut mettre dedans.

Des réactions politiques imminentes ?

Avec un article comme celui-ci Le Parisien est en tous cas certain de vendre du papier. Ce qui m’inquiète c’est que ce genre de publication précède très souvent des déclarations politiques. Marisol Touraine ayant déjà utilisé auparavant ce journal pour s’exprimer et le fait que l’information provienne d’un magazine du service public annonce très certainement des réactions politiques imminentes.

Captures d’écran du magazine dans sa version numérique

Voici les trois pages qui concernent ce sujet dans le magazine 60 millions de consommateurs :

Réactions des professionnels

Le CACE intervient ou est intervenu aujourd’hui dans les émissions suivantes :

  • 10h sur Europe 1
  • 12h50 sur RTL
  • 13h sur LCI
Review Author:Review Date: