Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Le Centre Antipoison marocain rejoue un vieux remake américain

Le Centre Antipoison marocain rejoue un vieux remake américain

    Annonce

Qui a envie de passer un petit moment de détente journalistique, s’arrêtera volontiers sur l’article du journal marocain Liberation, intitulé “Le Centre antipoison marocain pointe du doigt la cigarette électronique“.

Deux cas d’exposition au e-liquide

Fustigé par certains médias, le vaporisateur personnel peine à se faire une place au Royaume du Maroc.

Fustigé par certains médias, le vaporisateur personnel peine à se faire une place au Royaume du Maroc.

On apprend dans cet article publié samedi dernier, que le Centre Anti Poison et de Pharmacovigilance du Maroc (CAPM) aurait été contacté en janvier 2014 “pour deux cas d’exposition au e-liquide“. Il s’agirait d’un adulte qui aurait malencontreusement “renversé du liquide sur sa main“, lui causant alors “hypotension et palpitations“. L’autre cas concernerait celui d’un enfant de 4 ans qui aurait “pris une gorgée [et qui serait] resté asymptomatique“. Sur ces faits alarmants le journal marocain conclue que ces incidents “en disent long sur les risques encourus“.

Le caractère anecdotique de cette nouvelle aux airs faussement dramatiques ne suffirait pas à justifier un article, c’est peut être pour cette raison que le journal complète cette information par celle relayée quelques mois plus tôt dans le New York Times, et qui a depuis été entièrement relativisée.

Un médecin très mal informé

Le journal rapporte également les propos du docteur Youssef Chami Khazraji qui affirme ou soutient les choses suivantes :

  • La vapoteuse est encore plus nuisible à la santé [que la cigarette classique]
  • Il n’est prouvé nulle part que la e-cigarette peut servir de moyen de sevrage
  • Ce n’est vraiment pas un produit pour aider au sevrage tabagique
  • La e-cigarette entretient la dépendance à la nicotine voire participe à l’augmenter et la perpétuer
  • La e-cigarette augmente […] la consommation de tabac
  • C’est un cercle vicieux dont il est difficile de sortir

Outre le manque évident d’information dont semble disposer ce professionnel de santé, il semblerait que son appel aux médias l’année dernière pour s’unir “contre le tabac et […] contre l’usage de la première cigarette” n’a pas vraiment été entendu. Encore faudrait-il pour cela que les faits scientifiques puissent emprunter toutes les voies la Méditerranée et atteindre correctement les rédactions marocaines.

Pour les fumeurs marocains qui ne peuvent pas ou qui ne veulent pas arrêter de fumer, et qui souhaiteraient par conséquent s’informer sur la cigarette électronique, nous recommandons la lecture et le partage de ces deux documents :

Nous rappelons également qu’une association de professionnels de la vape existe au Maroc. Il s’agit de l’AMIVAPE que nous avions présentée en juin dernier.

Review Author:Review Date: