Vous êtes ici : Vaping Post » Humour » La complainte des boutiques vides

La complainte des boutiques vides

    Annonce

Les jours calmes où les boutiques sont vides sont une plaie pour les vendeurs, surtout ceux qui arrivent à faire la sieste assis sur un tabouret. Ballade pour une boutique de vape vide et révélation d’un complot en point d’interrogation majeur, on vous dit tout sur le grand rien.

Le grand vide

Parfois, il ne se passe rien dans les boutiques de vape, même celles qui marchent le mieux.

C’est ce que me faisait remarquer un collègue : il y a des jours, parfois des semaines, ou des périodes précises, qui poussent à se demander où est passé tout le monde ?

Ils reviennent, bien entendu, ils finissent toujours par revenir. Mais en attendant, le vendeur, assis sur son tabouret derrière le comptoir plein jusque là de liquides, atomiseurs et boxs, attend, perplexe (un peu) et ennuyé (beaucoup).

Le collègue en question me faisait aussi remarquer que ce serait un bon sujet d’article du vendredi. Je lui rétorquai qu’effectivement, c’était une bonne idée, et voilà.

La questions est donc : comment faire pour faire rire les gens avec les journées où il ne se passe rien ? Qu’y-a-t-il à dire sur le néant ?

Rien, justement. C’est là qu’est le problème.

Tout sur rien

Il n’y a rien de drôle ou de passionnant à vous raconter les non-aventures d’un vendeur qui s’ennuie une journée calme, et qui voit entrer un rare client pour lui acheter UNE résistance et UN PETIT flacon de liquide. Ce n’est pas drôle du tout, vous aimez, vous qu’on vous réveille pendant la sieste ?

Mais cela pose des questions existentielles : pourquoi est-ce que des clients qui, toute l’année, ont besoin de leurs fioles de liquides et de leurs résistances sur un rythme continu tout à coup s’en passent pendant quelques jours ? Une résistance qui dure un peu plus longtemps, des périodes où on vapote moins, certes, mais tous en même temps ?

Non, il doit y avoir une autre explication. C’est forcément un complot.

Rien sur le grand tout

Et là, on bute sur les poncifs habituels : les clients se passent le mot pour ne pas venir pendant quelques temps, et puis recommencer ensuite leurs emplettes comme si de rien n’était.

Mais pourquoi ? Quel est leur but final ?

Est-ce qu’ils appartiennent tous à une espèce de mouvement qui comploterait pour embêter les vendeurs de vape ?

Qui les dirige ? Qui les finances ? Ou se réunissent-ils ? Portent ils des cagoules pendant ces réunions ? Comment se sont-ils rencontrés et organisés ?

Est-ce qu’ils travaillent de concert avec ceux qui se débrouillent pour entrer tous en même temps alors qu’il y a cinq minutes le magasin était vide, ou est-ce que ce sont deux complots différents ?

Et surtout, pourquoi ? Oui, je sais, je l’ai déjà posée, mais c’est quand même important qu’on saches non seulement ce qu’on fait, mais pourquoi on le fait, sinon, à quoi bon le faire alors qu’on pourrait rester tranquille à ne rien faire ?

C’est d’ailleurs ce que moi-même je vais faire, puisque le bon complotiste répond aux questions, et j’ai toujours été mauvais à ce jeu.

Et la boutique est toujours vide. C’est ballot.

Annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *