Vous êtes ici : Vaping Post » Tabagisme » Inde : coup de gueule d’une association de santé

Inde : coup de gueule d’une association de santé

    Annonce

Coup de gueule du président de la Heart Care Foundation of India à propos de la situation de la vape dans son pays. 

“L’interdiction ne sert à rien”

Alors que le tabagisme reste la première cause de décès évitable dans le monde, certains pays ne semblent toujours pas décidés à mettre tous les atouts de leur côté afin de tenter de ralentir ce fléau. C’est notamment le cas de l’Inde qui, malgré son million de concitoyens qui meurent chaque année à cause du tabac, continue de refuser la vape.

Une situation intolérable pour K.K. Aggarwal, président de la Heart Care Foundation of India, qui a décidé hier de s’exprimer sur le sujet par le biais du journal d’affaires indien, Financial Express.

Une allocution qui débute ainsi : 

“La lutte antitabac est un défi majeur de santé publique en Inde ; le tabagisme est la première cause de décès évitables, responsable d’un million de décès chaque année (…) Nous devons faire une distinction claire entre les conséquences du tabagisme et la consommation de nicotine ; la nicotine crée une dépendance, mais rien ne prouve qu’elle soit cancérigène”.

Il poursuit en introduisant la vape et en citant certains de ses atouts reconnus, face au tabagisme : 

“Les e-cigarettes constituent une alternative crédible et satisfaisante”

“Si le tabac est l’ennemi, nous devons alors envisager des moyens de séparer la nicotine du tabac et trouver un mécanisme de distribution qui offre une alternative crédible au tabagisme conventionnel. Il est de plus en plus reconnu que les systèmes électroniques de distribution de nicotine (ENDS), ou e-cigarettes, constituent une alternative crédible et satisfaisante ; ils présentent moins de risques pour la santé et éliminent la combustion du processus”.

Et c’est après avoir cité le célèbre rapport du PHE indiquant que la vape serait au moins 95 % moins nocive que les cigarettes de tabac combustibles qu’il annonce la route que devrait suivre le pays, selon lui : 

“Il existe diverses études crédibles qui indiquent que les ENDS sont plus sécuritaires que les cigarettes”

“Le ministère de la Santé de l’Union a récemment émis un avis à tous les États pour les encourager à ne pas vendre, fabriquer, distribuer, commercialiser, importer et promouvoir de quelque manière que ce soit les ENDS. Neuf États l’ont déjà mis en œuvre. Ce qu’il est important de comprendre ici, c’est qu’il existe diverses études crédibles qui indiquent que les ENDS sont plus sécuritaires que les cigarettes. Envisager l’interdiction semble être une réaction impulsive et pourrait ne pas être une solution à long terme. Les fumeurs devraient avoir la possibilité d’adopter des moyens plus sûrs.

Il termine alors en rappelant l’ironie de la situation Indienne. A savoir que le tabac est présent absolument partout et très simplement accessible malgré les ravages qu’il commet, a contrario de la vape qui, elle, est interdite : 

“L’interdiction d’un produit qui vise à soutenir l’élimination du tabagisme pour améliorer la vie des fumeurs adultes en Inde ne sert à rien”

“À mon avis, l’interdiction d’un produit qui vise à soutenir l’élimination du tabagisme pour améliorer la vie des fumeurs adultes en Inde ne sert à rien. Le gouvernement devrait plutôt envisager de réglementer le marché des cigarettes électroniques, plutôt que de l’interdire carrément, d’autant plus que le tabagisme demeure légal et que les produits sont facilement accessibles (…) L’interdiction des cigarettes électroniques est susceptible d’encourager le commerce illicite de produits du marché noir, ce qui pourrait entraîner le commerce de composants nocifs et priver les responsables de la santé publique d’une évaluation légitime des avantages potentiels des cigarettes électroniques pour la santé publique. Cela peut également envoyer un message erroné selon lequel les cigarettes conventionnelles sont plus sûres que les e-cigarettes.

Reste à savoir si le gouvernement Indien prêtera une oreille attentive à cette déclaration, lui qui s’est jusqu’à présent montré particulièrement hostile à la vape. 

L’actualité du côté Indien

Inde : coup de gueule d’une association de santé

  • Publié le 12/10/2018

“L’interdiction ne sert à rien” Alors que le tabagisme reste la première cause de décès évitable dans le monde, certains pays ne semblent toujours pas décidés à mettre tous les …

Inde : un nouvel État interdit complètement la vape

  • Publié le 19/09/2018

Les atouts de la vape reconnus, et pourtant rejetés Face à l’explosion de la popularité de la vape partout dans le monde, chaque pays réagit à sa manière. Tandis que …

Inde : un territoire souhaite interdire la vape

  • Publié le 13/08/2018

La cigarette électronique attaquée en Inde Selon NDTV, chaîne de télévision indienne, la DGHS (Directorate General of Health Services) du territoire de l’Union de Dehli aurait informé, la semaine dernière, la Haute …

Annonce