Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Sommet de l’OMS : quatre associations expriment leur inquiétude

Sommet de l’OMS : quatre associations expriment leur inquiétude

    Annonce

Les observateurs d’associations de défense de la vape ont constaté des violations des droits fondamentaux et des principes même de la Convention-cadre pour la lutte anti-tabac (CCLAT) durant le sommet de l’OMS à Genève. Ils ont communiqué sur une publication conjointe.

Les observateurs stupéfaits

(Crédit photo : AIDUCE)

Les observateurs francophones de quatre associations, Claude Bamberger (Aiduce, France), Olivier Théraulaz (Helvetic Vape, Suisse), Khaled Hadad (ACEAF, Tunisie) et Philippe Poirson (Sovape & Helvetic Vape, Suisse) étaient présents au sommet de l’OMS où ont été discutés de nombreux points sur la lutte contre le tabagisme.

Leurs observations ne sont pas brillantes, et les ont même laissés quelques peu stupéfaits devant des manquements graves, notamment sur la charte d’Ottawa et la déclaration de Jakarta qui portent sur la réduction des risques liés au tabac.

Les manquements à cette réunion ont été nombreux : manque de transparence, présence des monopoles d’état du tabac au sein de la convention, des retransmissions de séance coupées au moment d’interventions cruciales.

Dans leur communiqué conjoint, les associations relèvent tous les manquements observés et se déclarent inquiets. A juste titre, si l’on en croit la chape de plomb et l’opacité qui ont pesé sur les débats, les dérives autoritaires de certaines et les déclarations fracassantes de Anne Bucher, nouvelle Directrice générale à la santé pour l’Union Européenne, déclare en conférence de presse que le vapotage est du tabac, balayant d’un revers de main à la fois les études scientifiques et les directives européennes.

Le communiqué est à retrouver ici

Annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *