Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Stacked RTA – Kaees

Test : Stacked RTA – Kaees

  • Par , le 12/10/2018 à 14h00
    Annonce

Le Stacked est un atomiseur reconstructible conçu par Kaees en collaboration avec la star internationale de la revue, Tony B (Vapor Trail Channel, qui collabore souvent avec Vandy Vape). Le Stacked fait partie de la famille des atomiseurs trapus de 24 mm, pyrex en aquarium et double coil, que tous les constructeurs maîtrisent bien maintenant. Pourra-t-il se faire une place au soleil  ?

La vape est maîtrisée

Le Stacked est un double coil aérien, il demande au moins 40 W pour s’exprimer, l’optimum étant pour moi autour de 50 W, air flow à moitié ouvert, exactement comme sur un Manta d’Advken,  un Reload de Reload Vapor), ou d’autres. C’est le même genre d’atomiseur, nous verront d’ailleurs qu’il ressemble beaucoup, structurellement, au Manta.

La vape est puissante. À 50 W, comme la cheminée est large et très courte, la vapeur est chaude, sans être brûlante, et assez dense. Les saveurs sont bien respectées, à condition de vaper des liquides qui se vapent chaud, typiquement des gourmands. Le hit assez doux, au taux de nicotine près. Il peut aller plus loin que 50 W évidemment, jusqu’à 70 la vapeur se densifie, et au-delà, les saveurs commencent à se dénaturer.

Le flux d’air, réglable par une bague qui ouvre plus ou moins deux cyclopes, est assez silencieux, clairement aérien, mais pas totalement libre, il se situe entre celui du Manta (qui va très loin) et celui du Reload (qui reste restrictif). 

Le design du Stacked, surtout en noir et avec son pyrex bombé, le rend assez viril, un peu dans le genre des VandyVape. Il est bien construit, et il ne fuit pas, à condition de changer le coton régulièrement : quand il commence à s’écrouler, des suintements, puis des fuites apparaissent, ce qui est assez normal sur ce genre d’atomiseur puissant et sans réglage de flux de liquide. S’il est bien monté, les premiers suintements sont simplement le signe qu’il est temps de remplacer les mèches.

On pourrait lui reprocher de ne rien apporter de neuf dans la vape, puisqu’il existe déjà des atomiseurs similaires, mais c’est le cas de 80 % des atomiseurs aujourd’hui : le matériel de vape de ce genre est arrivé à maturité, les constructeurs produisent des valeurs sûres, comme ce Stacked. On ne peut pas leur reprocher ça.

Ceux qui ont déjà un bon atomiseur du même genre passeront leur chemin, mais ceux qui n’en ont pas et qui veulent un reconstructible double coil compact, efficace entre 45 et 80 W pour pas cher, et à qui il plait esthétiquement, pourront s’y intéresser à profit : c’est un bon atomiseur dans ce genre.

Construction de qualité

Le Stacked est construit en bon acier, évidemment, et son réservoir en Pyrex bombé peut contenir 5 ml de liquide, c’est un peu mieux que le Manta et que la plupart de ses concurrents. Il est livré avec un deuxième réservoir, droit, qui ramène sa contenance à 3 ml. 5 ml, c’est bien, 3 ml c’est peu au regard de la consommation importante d’un atomiseur à 50 W, mais ça se gère. Si on vape peu, ça rend l’atomiseur plus discret.

Il est constitué de 5 éléments principaux : la cloche au milieu, qui se visse sur la base après avoir  clipsé le réservoir. À gauche, le top cap et un drip tip agréable, en acrylique givrée au format 810. Du classique.

L’originalité et l’origine du nom de cet atomiseur viennent de son système de fixation, qui fait appel à une sorte de guillotine en céramique. Le plot positif est dessous, le négatif passant, au travers des deux vis, par la barre supérieure.

Le plateau est flottant et 4 orifices triangulaires accueillent les mèches, tandis que le flux d’air arrive par deux larges orifices rectangulaires sous les coils. Cet air flow ne fait pas dans la demi mesure, et l’on constate ici que la vape ne pourra pas être MTL, ni même vraiment restrictive. On remarque aussi que ce plateau, hormis le système de fixation, ressemble furieusement à celui du Manta. Il fonctionne bien, alors il n’y a pas de honte à s’inspirer !

Le montage est précis

Pour commencer, il convient de dévisser les deux vis : les ressorts écartent les trois éléments de la guillotine, ça fonctionne bien, et l’on devine qu’il va falloir placer les pattes de nos coils au-dessus et en-dessous de la barre en céramique (qui assure leur isolation).

Une fois les coils fixés, ici en fused clapton de nichrome, ce qui n’est pas si simple, nous y reviendrons, on remarque que l’ensemble est bien dimensionné : les coils se placent logiquement à la verticale des arrivées d’air sans risquer de toucher la paroi de la cloche.

Le placement des mèches de coton est enfantin. C’est le bon côté de ce plateau : le montage est évident, il n’y a pas de questions à se poser, on suit les consignes. Je pense utile de laisser largement dépasser les mèches vers le fond de la base, pour assurer une bonne étanchéité, face à la finesse du plateau.

D’expérience, il faut aussi penser, après avoir imbibé le coton, à écarter les mèches des arrivées d’air, sous les coils : si elles couvrent, ne serait-ce qu’un peu, les embouchures, il y aura des suintement. Enfin, et c’est tout l’intérêt d’un reconstructible, chacun pourra expérimenter différents fils et différent placement des coils en hauteur : 1 mm en plus ou en moins change la vape, et en particulier le rendu des saveurs, signe de la bonne qualité de cet atomiseur de mon point de vue. 

Une fois remonté et rempli, il suffit de vaper, et, je l’ai déjà dit, la vape est bonne. C’est quasiment la même que celle du Manta, mais elle reste un peu en dessous de celle du Reload, qui, de mon point de vue n’est pas encore dépassé. Mais le Reload est beaucoup plus capricieux et difficile à monter pour éviter les fuites.

Revue technique

Le Stacked est livré avec une bonne dotation : réservoir alternatif droit, drip tip noir en delrin, et sachet de joints et de vis de remplacement. Le manuel est succinct, et inutile : le montage est évident.

Les caractéristiques essentielles du Stacked RTA de Kaees

Type de matériel atomiseur reconstructible
Diamètre 24 mm
Hauteur 46 mm
Contenance 5 ml
Poids 53 g
Type de montage double coil
Drip tip 810
Matériaux acier

Petites observations fixées

Le système de fixation des coil du Stacked a l’air malin, et, d’une certaine manière, il l’est, même si, encore une fois, c’est du déjà vu. Son principal intérêt, c’est d’être bien adapté au montage de fils plats, comme ce fused, que l’on choisit souvent pour ce genre d’atomiseur. Mais ce n’est pas le plus pratique des systèmes, à cause du fait qu’il faut fixer les deux coils en même temps.

Le principe est simple… mais il n’est pas évident de placer les deux résistances pile à la bonne distance alors qu’elles sont toutes les deux desserrées. D’autant plus qu’il sera quasiment impossible de couper les pattes après serrage, les coils devant être très proches de la guillotine.

Concrètement, il faut placer un coil, couper ses pattes, le retirer, placer l’autre, couper ses pattes, repositionner le premier, serrer un peu pour que tout ne se casse pas la figure, ajuster la distance, desserrer un peu parce qu’on avait trop serré, réajuster le premier coil qui a bougé quand on ajustait le second, serrer à nouveau en espérant que personne ne moufte… ça se fait, mais je ne trouve pas ça très pratique, par rapport à des systèmes “Velocity” ou dérivés.

Petites observations puissantes

Au-delà de la difficulté de pose des coils, qui n’est pas rédhibitoire, le Stacked est un très bon atomiseur pour la vape dense à plus de 50 W.

Son plateau est très bien conçu. Certes, il ne fait que mettre en œuvre des idées déjà éprouvées, mais il le fait bien, et il est moins capricieux que d’autres atomiseurs du même genre.

Son régime d’air est lui aussi bien dimensionné et entièrement exploitable pour trouver le bon équilibre des saveurs entre 45 et 80 W.

En résumé

On aime

  • La construction de qualité
  • Le design cohérent
  • La vape puissante, tiède, dense et savoureuse
  • Le plateau bien étudié pour éviter les fuites
  • La cheminée large et courte

On n’aime pas

  • La guillotine, qui n’est pas un réel défaut, juste un défi qui prend 2 mn de plus.

Conclusion

4,5 /5
 

Le Stacked RTA de Kaees est un excellent atomiseur qui met en œuvre des recettes maintenant bien connue pour produire une vape puissante, dense, tiède, et savoureuse à partir de 50 W. Au final, c’est son design qui le fera préférer ou non à ses concurrents, et peut-être sa meilleure maîtrise des fuites. Le demi point qu’il rate est du à la comparaison avec le Reload, deux fois plus cher, mais qui reste la référence à égaler dans le genre, par sa vape plus proche de celle d’un dripper.

 

Le Stacked RTA de Kaees en images

Les derniers articles sur la marque Kaees

Actu : Solomon 2 RTA – Kaees

  • Publié le 11/05/2018

Avec le Solomon 2 RTA, Kaees apporte de nombreuses modifications à la première version sortie à l’automne 2017. Nom de Zeus ! Au niveau du format, aucune modification : le …

Test : Solomon – Kaees

  • Publié le 4/10/2017

Kaees est une toute jeune société basée à Shenzhen, et qui commence doucement à se faire un nom. Le Solomon est un atomiseur RTA, mais il possède aussi là dénomination …

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: Stacked RTA - Kaees Rating Value: 4.5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/09/Stacker-1-1.jpg Review Author:Review Date: