Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Etude : les arômes renforceraient l’activité antibactérienne du PG et de la VG

Etude : les arômes renforceraient l’activité antibactérienne du PG et de la VG

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • Le Petit Vapoteur
  • Dlice

Une récente étude s’est penchée sur les effets des arômes et de la nicotine sur l’activité antibactérienne du PG et de la VG. Selon ses conclusions, celle-ci serait renforcée par leur présence.

Les chercheurs réclament des études plus approfondies

Le propylène glycol (PG) et la glycérine végétale (VG) sont connus depuis longtemps pour leurs effets antibactériens. En 2015 par exemple, une étude (1) avait testé les deux molécules contre 4 souches d’organismes (Streptococcus mutans American Type Culture Collection (ATCC) 25175, Streptococcus mutans ATCC 12598, Enterococcus faecalis ATCC 35550, and Escherichia coli ATCC 25922) et était arrivée à la conclusion que le PG était « efficace contre trois organismes », y compris l’E. faecalis pourtant considéré comme une « espèce résistante ».

Il y a quelques jours, un nouveau travail scientifique (2) a été publié. Son objectif était d’étudier l’effet de la combinaison des arômes et de la nicotine, sur les capacités antimicrobiennes du PG et de la VG. Pour cette recherche, les différents mélanges ont été mis en contact avec 7 souches d’organismes (Klebsiella pneumoniae, Staphylococcus aureus, Pseudomonas aeruginosa, Acinetobacter baumannii, Escherichia coli, Enterococcus faecalis et Sarcina lutea », puis étudiés à l’aide d’une approche dite « multidisciplinaire ».

Les observations des scientifiques ont révélé que les arômes renforceraient « considérablement » l’activité antibactérienne du PG et de la VG.

Pour eux, cette étude fournit « des preuves importantes » qui devraient être prises en considération pour de nouveaux travaux plus approfondis.

L'actu vape chaque vendredi dans votre boîte mail

Rejoignez des milliers de vapoteurs bien informés en vous inscrivant à notre Newsletter hebdomadaire.
No spam garanti !


(1) Nalawade TM, Bhat K, Sogi SH. Bactericidal activity of propylene glycol, glycerine, polyethylene glycol 400, and polyethylene glycol 1000 against selected microorganisms. J Int Soc Prev Community Dent. 2015;5(2):114-119. doi:10.4103/2231-0762.155736

(2) Fuochi V, Caruso M, Emma R, et al. Investigation on the antibacterial activity of electronic cigarette liquids (ECLs): a proof of concept study [published online ahead of print, 2020 Sep 3]. Curr Pharm Biotechnol. 2020;10.2174/1389201021666200903121624. doi:10.2174/1389201021666200903121624

Les dernières études scientifiques

Une étude indique une réduction des risques cardiovasculaires de plus...

  • Publié le 11/05/2022

Avec plus de 24 000 participants, elle démontre une nouvelle fois la réduction des risques offerte par la cigarette électronique par rapport au tabagisme.

Allemagne : la cigarette électronique plus efficace que tout le...

Drapeau allemand flottant dans les airs
  • Publié le 2/05/2022

Une nouvelle étude indique que vapoter serait 1,46 fois plus efficace pour arrêter de fumer que l’utilisation d’autres substituts nicotiniques.

USA : la méconnaissance de la cigarette électronique perdure chez...

  • Publié le 22/04/2022

Malgré l’intérêt des patients, 6 professionnels de santé sur 10 continuent de penser, à tort, que vapoter est aussi nocif que fumer.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.