Vous êtes ici : Vaping Post » Humour » Espace, pizzas, wasabi et rois francs, c’est vendredi

Espace, pizzas, wasabi et rois francs, c’est vendredi

    Annonce

Une sonde à tellement de milliards de kilomètres qu’on ne sait pas compter jusque là, un e-liquide et un cours d’histoire du haut moyen-âge, le tout dans le Vaping Post ? Aucun doute à avoir, on est bien vendredi.

Espace, frontière de l’infini

Il y a quelques jours, suivant de près sa prédécesseur Voyager 1, Voyager 2, qui est partie en premier, est entrée dans l’espace interstellaire. Non, mais je vous jure, je vais vous parler de vape, vous barrez pas.

Oui, Voyager 2 est partie en premier, et comme Voyager 1, elle devait survoler Jupiter et Saturne. Mais, contrairement à Voyager 1, elle a fait un petit détour, trois fois rien : Uranus et Neptune.

Bon, l’espace interstellaire, c’est relatif. Concrètement, ça veut dire qu’elle est sortie de la magnétosphère du soleil, mais pas de son influence gravitationnelle. En gros, la sonde est sortie de l’héliosphère, qui est la “bulle” protectrice formée par le soleil, mais pour vraiment quitter le système solaire, elle devra franchir le nuage d’Oort. Elle devrait l’atteindre dans 300 ans, et, d’après certains calculs, en ressortir 29 700 ans plus tard. Oui, c’est grand.

Mais Voyager 2 est le second objet fabriqué par l’homme à avoir été si loin, et à pouvoir nous fournir des informations grâce à un transmetteur. Ce qui est balaise. Parce qu’à l’endroit où se trouve Voyager 2, la lumière du soleil met 16 H 30 à lui parvenir. A 300 000 kilomètres par seconde.

Pour envoyer ses informations, Voyager 2 dispose d’un module de communication. Un vieux machin fabriqué dans les années 70. Qui a une puissance de 24 watts quand il émet. Et la force du signal qui arrive sur Terre est de, attention, accrochez vous :

0, 000 000 000 000 000 000 000 000 1 watt.

Voilà. Je vais m’acheter un tee-shirt Voyager 2 pour mettre quand je serais en boutique. La prochaine fois qu’un type viendra me voir pour changer sa box 100 watts parce qu’elle manque un peu de puissance, je lui ferai un grand sourire. Il comprendra pas, c’est ça qui est bon.

Plus loin que la pizza

Un juice maker Suisse avec qui je discutais, pas trop vite parce qu’il n’y a pas le feu au lac Léman, se faisait du mouron. Du gros mouron, notez : il a à peine touché à sa fondue du petit-déjeuner.

L’objet de son souci ? Sa gamme de liquides est entrée par la grande porte dans le catalogue d’une des plus importantes, en terme de volumes, enseignes françaises. D’aucuns s’en seraient réjouis, mais lui en a conçu une vive inquiétude : comment, parmi la pléthore de liquides disponibles au catalogue de cette boutique, se distinguer ?

Se distinguer ? Attendez, son best-seller est une custard ananas-wasabi. J’en avais déjà parlé. Il y a un e-liquide au wasabi, alors que même les marchands de pizza n’ont pas osé et se sont arrêtés à l’ananas. Inutile de se distinguer : il est déjà entré dans la légende. 

Plus loin que la pizza : c’est le destin de la vape.

Du liquide comme s’il en pleuvait

Basine de Thuringe, princesse le la ligue des Thuringes, fut la concubine de Childéric 1er, roi des Francs. Il l’avait piqué à son précédent époux, Basin, parce que oui, Basin et Basine étaient mari et femme. Et non, ça ne se fait pas de piquer la femme d’un autre, surtout quand l’autre en question t’offre un abri sous prétexte que ton peuple veut te trucider.

Mais là n’est pas l’intérêt. De l’union de Basine et Childéric naquirent quatre enfants. Trois sont tombés dans l’oubli, sauf peut être Audoflédis, la petite dernière, mais uniquement si vous êtes spécialiste des Ostrogoths d’Italie, dont elle épousa le roi. Par contre, le frère aîné fit un peu plus parler de lui. Un certain Clovis, qui se fit couronner roi de tous les francs et qui est, pardon du peu, un des personnages les plus importants de l’histoire de France.

Je vous dit tout ça parce que j’ai dû chercher. Et j’ai cherché parce que Basine est le nom du nouveau liquide de 814. Et quand vous aller le vapoter, immanquablement, il y a quelqu’un qui va vous demander pourquoi le liquide s’appelle comme ça.

C’est pour ça qu’on vous le dit, pour vous éviter de vous faire basiner avec ça.

Annonce